Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Gilles Savary interpelle le gouvernement pour l’aménagement des lignes TER

G. Savary demande de gros investissements sur les lignes TER au gouvernement

Dans une lettre adressée au Premier Ministre, le député PS de la 9ème circonscription de la Gironde met l’accent sur les problèmes récurrents de la ligne TER 47, reliant Bordeaux à Agen. Dans le but de faciliter la vie d’usagers toujours plus nombreux, il appelle à divers investissements, nécessaires et prioritaires.

 « Alerter le gouvernement ». C’est dans ce but que Gilles Savary a écrit une lettre à Manuel Valls. Les 24 maires des communes traversées par la ligne de chemin de fer en ont été informés, et à l’exception de quelques-uns, la plupart l’ont cosignée. Au final, une trentaine de personnalités politiques locales se sont associés à la requête du député.
Retards dus à des travaux sur la ligne, manque de conducteurs, faible cadencement… Autant de désagréments qui gênent quotidiennement les usagers du TER et pèsent sur leur qualité de vie. De l’étudiant allant à son lycée de Langon, jusqu’aux parents travaillant sur Bordeaux. Car si la population a augmenté sur les territoires entre Bordeaux et Langon, la fréquentation de la ligne a, elle, diminué. Un paradoxe qui en dit long sur ces dysfonctionnements ferroviaires.
C’est pour cela que le député girondin appelle à « un programme de requalification de la ligne ». En d’autres termes, l’améliorer en suivant le modèle parisien des trains de banlieue : un service de qualité et bien cadencé.

"Une priorité nationale"De lourds investissements sont préconisés. La mise en place d’installations permanentes de contre sens (dispositif permettant aux trains de changer de voie pour éviter les travaux sur la ligne), l’aménagement des gares pour permettre l’accès aux personnes handicapées, la suppression progressive des passages à niveau et l’amélioration des systèmes contrôle-commande sont autant de pistes souhaitées par M. Savary.
Selon lui, « ces trains du quotidien sont prioritaires » et les pouvoirs publics ont le devoir d’assurer un service de qualité dans les zones péri-urbaines. D’autant plus, qu’avec la pression démographique au sud du département et le dynamisme de la métropole, ces trajets ferroviaires vont être de plus en plus demandés.
« Il ne faut pas attendre l’arrivée tardive de la LGV, sans ne rien faire sur la ligne classique » précise-t-il. Pour le député qui s’est déjà déclaré contre cette LGV, ce sont deux dossiers différents qui nécessitent chacun un financement important. Il juge la focalisation politique sur la LGV comme « une perte de temps », et a demandé l’élaboration d’une étude par un organisme indépendant, afin de déterminer le coût des investissements nécessaires.
Afin que le réseau ferroviaire permette au département de s’intégrer économiquement à la métropole, les étoiles ferroviaires autour des grands pôles urbains doivent devenir « la priorité des priorités », pour M. Savary. Il appelle donc à ce que « chacun prenne ses responsabilités ». 

Pierre Esquer
Pierre Esquer

Crédit Photo : Gilles Savary

Publié sur aqui.fr le 12/07/2016