Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Aquitaine et bien au delà

Economie | En Gironde, le développement touristique passe par l'innovation

Matthias Fekl, ici en compagnie de Jean Luc Gleyze, a inauguré la 2e matinée de Gironde tourisme consacrée à l'innovation

La Gironde reçoit 6 millions de visiteurs par an. Le tourisme génère dans le département, une économie de 1,3 milliard de recettes avec un taux de satisfaction de 90 %. La deuxième matinée de Gironde tourisme ce lundi matin était consacrée aux principaux enjeux de l'innovation dans le tourisme avec la présence de Matthias Fekl, secrétaire d'état chargé du commerce extérieur et de la promotion du tourisme. L'innovation peut prendre différentes formes : elle peut émaner du secteur touristique ou d'entreprises extérieures. Elle peut être aussi générée par des attentes nouvelles de la clientèle.

La France demeure la première destination touristique des visiteurs internationaux et leurs dépenses ajoutées à celles des visiteurs hexagonaux représentent 7,3 % du Produit intérieur brut, a rappelé Matthias Fekl, secrétaire d'état chargé du commerce extérieur et de la promotion du tourisme. Il a répondu ce lundi à l'invitation de Pascale Got, députée et présidente de Gironde tourisme qui organisait une matinée consacrée aux enjeux de l'innovation dans le tourisme. En ouverture de cette matinée à laquelle assistaient principalement des experts et des professionnels du tourisme (propriétaires de chambres d'hôtes, représentants d'EPCI qui ont pris la compétence tourisme), Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de la Gironde a rappelé l'importance de cette activité économique pour le territoire. La Gironde reçoit 6 millions de touristes par an. Cela représente plus de 32 millions de nuitées.

Une économie de 1,3 milliard d'euros

Ce secteur génère une économie 1,3 milliard d'euros. Le classement de Bordeaux au patrimoine mondial de l'Unesco et le littoral séduisent des visiteurs toujours plus nombreux d'année en d'année.  Pourtant, il existe des points à améliorer pour poursuivre le développement touristique en Gironde. Parmi ceux ci, la durée de séjour, un meilleur équilibre entre les différents territoires. "Un des objectifs est de faire en sorte de donner envie de visiter la Gironde au delà de Bordeaux et de compléter l'offre touristique, a insisté Jean-Luc Gleyze. Une des clefs pour atteindre ces objectifs, c'est l'innovation. Parmi les intervenants, Viviane Serre Garnier, chargée de mission auprès de la direction générale des entreprises, a rappelé que "L’innovation dans le tourisme en France recouvre des réalités diverses et peut prendre différentes formes. Recouvrant plusieurs typologies, l’innovation peut émaner du secteur touristique lui-même ou bien d’entreprises extérieures, se mesurer à l’échelle globale d’une destination ou bien à celle d’un opérateur touristique. Elle peut aussi être générée par les attentes nouvelles des clientèles touristiques, que ce soit dans leur mode de consommation ou dans les produits et services recherchés." Au cours des débats, il fut beacoup question d'accompagnement des professionnels du secteur, qui se heurtent souvent à des questions juridiques ou d'assurance pour développer certains projets innovants. Au début de son intervention, Matthias Fekl a précisé qu'un des objectifs du gouvernement était " de faire de la France le leader mondial de l'innovation touristique et "un milliard d'euros a été mis en place par le gouvernement pour appuyer l'investissement et l'innovation". Les questions de la salle ont démontré que la recherche d'aides financières n'avait rien d'évident, malgré des solutions comme les prêts d'honneur ou encore le financement participatif, avec l'appui des chambres de commerce comme c'est le cas en Gironde.

Un service innovant de transport de bagages

Parmi les exemples présentés ce lundi, la société Bagafrance propose un service original de transport de bagages pour le tourisme à vélo. "Nous assurons le transfert des bagages des randonneurs entre Toulouse et Bordeaux et Toulouse et Sète. Nos clients sont pour la plupart des catégories socio professionnelles privilégiées mais notre souhait est de rendre nos services accessibles au plus grand nombre et de travailler avec des campings. Nos clients sont plus souventhébergés en chambres d'hôtes ou à l'hôtel. Nous pouvons aussi assurer des services particuliers comme des conduites à un aéroport ou le transport de vélo. Nous misons sur une qualité de service en prenant contact avec l'hébergeur sur l'horaire de notre venue, détaille Eric de Salvy. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 14/02/2017