Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | François Bayrou salue la jeunesse d' Emmanuel Macron à Pau

François Bayrou était au côté d'Emmanuel Macron lors de son meeting à Pau, le 12 avril 2017

Un air d'été et des tenues de circonstance et un Zénith archi comble - avec écran géant à l'extérieur - toutes générations confondues pour accueillir Emmanuel Macron son "allié": François Bayrou avait bien fait les choses pour que sa ville soit à l'unisson de son soutien au jeune leader d'"En Marche". Quelques uns des élus Modem de la région les plus en vue étaient présents, Jean-Jacques Lasserre, le président du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Geneviève Darrieussecq la maire de Mont-de-Marsan, Alain Cazabonne le maire de Talence mais aussi le député socialiste girondin Florent Boudié qui s'est rallié à Emmanuel Macron.François Bayrou s'était déjà plu a vanter la jeunesse du candidat à la présidence de la République: Mais dans sa ville il a fait davantage

"Par votre jeunesse, vous serez une exception en France mais pas dans le monde. Il y a des moments où les peuples ont besoin de jeunesse, besoin de cette aspiration, d’un regard nouveau sur ce monde ancien trop pollué par les compromissions. La France a besoin de votre jeunesse. D'ailleurs, au travers de vous, c’est la jeunesse de la France qui brûle de se faire entendre et de s’exprimer. Immense réserve de jeunnese. Voyez les assocations qui font que le pays tient debout quand on a l’impression que tout se défait. Générosité et envie de conquête.  Vous avez une grande responsabilité, réconcilier la France avec elle-même. Les partis entre eux, les camps entre eux, la France qu’on appelle éternelle. Confiance en eux et entre eux. Vous avez montré que quand on vous cherche on vous trouve, petit fils des Pyrénées…" Et,  évoquant Henri IV, François Bayrou ajoutait: "vous êtes dans la capitale de la réconcialition des Français, la ville de l’Edit de Nantes. Vous portez la même promesse de réconcialiation pour la France. La France a besoin de vous pour la rassembler et la reconstruire."

Numérique: l'Etat prendra le relais des opérateurs si...

Emmanuel Macron qui s'était échappé le matin dans la Bigorre chère à son enfance,  très sensible aux propos de son hôte, a évoqué son enfance pyrénéenne avant de mettre l'accent sur quelques aspects de son programme, insistant notamment sur la valeur travail et l'éducation. Rappelant son intention de réduire les dépenses de 60 milliards par an "sans tout casser et en investissant", il a souligné que l'évolution environnementale était une formidable opportunité de transformer notre pays et de créer de nouveaux emplois. En outre, il est revenu sur sa proposition d'éxonérer quatre français sur cinq de la taxe d'habitation qui pèse sur les classes moyennes, s'engageant par ailleurs à" réconcilier les territoires avec les services publiques et à doubler le nombre des Maisons de santé. " Quant à la fracture numérique qui est justement un frein à la qualité des services et au développement économique des zones rurales, il s'est dit décidé " à mettre les opérateurs devant leurs responsabilités ", promettant que l'Etat prendrait le relais s'ils ne les prenaient pas. "Le monde qui émerge nous inquiète mais les projets de réforme radicale se trompent insistant sur le risque de destruction des classes moyennes.

"Malgré l’optimisme qui m’anime je sais que le moment est grave ajoutait Emmanuel Macron. L’enjeu est de retrouver notre unité; les autres ne pourront pas. L' extrême droite joue de la désespérance et fait commerce du malheur, la droite dure a décidé qu’il fallait attaquer nos juges, les candidats de gauche ont renoncé à dire la vérité, à parler de l’Europe, de la nécessité de faire avant que de redistribuer. nous pouvons refaire l'unité de la France en croyant en nous-mêmes."

La rédaction
La rédaction

Crédit Photo : dr

Publié sur aqui.fr le 13/04/2017