Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Métropole | Ligne Bordeaux- Fort-de France, c'est pour bientôt!

Luc Berini , directeur commercial de  XL Airways  et   Pascal Personne, président  du directoire  SA  Aéroport/ Mérignac lors de la présentation de la ligne Bordeaux-Fort de France

Malgré les années, une image toujours à corriger. le low-cost est encore associé dans l'inconscient collectif à de ''mauvaises conditions de vol''. Luc Berini, directeur commercial de XL Airways tente sans relâche de démontrer que «bon marché» et «qualité» peuvent aller de pair. La compagnie désormais française (elle fut par le passé anglaise) est plus particulièrement spécialisée dans les voyages vers les Caraïbes et l'Océan Indien. En 2016, elle a transportée plus de 800 000 passagers.
A l'hiver prochain, 7 lignes entre la province et les Antilles vont être mis en place dont un Bordeaux-Fort de France. Les billets pour ce long courrier aller/retour seront disponibles à partir de 519 euros. Le billet donne droit comme toujours avec XL Airways à un bagage de 23 kg max en soute, un bagage jusqu’à 5 kg en cabine et à un accessoire supplémentaire. Mais aussi à un repas chaud, à une collation et  à l’accès au système de divertissement fonctionnant grâce au cloud. Selon Luc Berini, c'est cela qui fait la différence avec les autres entreprises du low-cost: «Le prix du billet est moins cher chez certains de nos concurrents mais les repas et autres services sont en supplément. Or dans un long courrier, vous devez boire, manger, vous divertir. Au final, cela revient plus cher aux clients!» déclare le directeur commercial.
Entre janvier et mars 2018, 8 aller/retours sont prévus entre Bordeaux et le chef lieu de la collectivité territoriale de Martinique. Luc Berini prend le pari que cette ligne va être «un succès» car il y a des martiniquais à Bordeaux qui sont en demande de pouvoir rejoindre plus facilement leur île. Le siège de XL Airways est située à Paris mais la compagnie veut lancer de plus en plus de vols depuis la province. «Partir de Paris est plus facile au niveau logistique pour les compagnies mais beaucoup d'avions sont remplis grâce aux provinciaux. Il y a de la place pour plus de vols depuis la province, j'en suis persuadé !» affirme avec force le directeur commercial de XL Airways.

Matthias Hardoy
Matthias Hardoy

Crédit Photo : Matthias Hardoy/Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 22/04/2017