Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Entre Dordogne et Lot à vélo, une balade à découvrir

La voie cyclable de la vallée du Céou propose un parcours de 25 km

Le parcours cyclable de la Vallée du Céou part de Castelnaud la Chapelle en Dordogne pour se terminer à L'abbaye Nouvelle dans le Lot. Cette vélo route entièrement balisée, vous conduira à travers une vallée dont le situation géographique permet de bénéficier d'un climat doux et d'abriter sur ses coteaux une végétation méditerranéenne. Ce très joli parcours balisé emprunte des voies communales étroites et peu fréquentées mais aussi des chemins entre Daglan et Gaumier. Le parcours longe le Céou, petite rivière aux eaux fraîches et limpides.

En cet fin d'été, il fait beau et les températures sont plus clémentes. Pourquoi ne pas tenter une balade à vélo en famille entre patrimoine naturel et culturel. Le parcours cyclable long de 25 kilomètres de la vallée du Céou invite à la découverte du paysage mais aussi du patrimoine. Ils sont des milliers chaque été à venir, en couple, en famille, ou entre amis, locaux, ou touristes, découvrir cet itinéraire entre Lot et Dordogne. Le parcours débute à Castelnaud la Chapelle, où on peut louer des vélos et des remorques pour enfants. Si vous avez le temps, à l'aller ou au retour, la visite de ce village classé parmi les "plus beaux de France" est à ne pas manquer. Dominant le confluent de la Dordogne et du Céou, caractérisé par sa disposition en terrasses que l’on gravit au gré des petites ruelles escarpées, c’est un village d’une richesse patrimoniale exceptionnelle. 

Le céou, aux eaux fraiches et limpides
Le château de Castelnaud

Construit sur un éperon rocheux, offrant un magnifique panorama sur la vallée de La Dordogne, le château de Castelnaud a traversé les siècles. Aujourd’hui, le site draine des milliers de touristes attirés par la qualité de la restauration et les nombreuses animations. Tel le héros d’un roman d’aventure à l’époque médiévale, le visiteur du château est de nos jours invité à explorer l’histoire. La Grande histoire, car le château fut un des principaux protagonistes des conflits qui ont jalonné le Moyen Age. Le public est aussi invité à vivre et à partager des histoires de chevalier, la vie des seigneurs, à travers les impressionnantes collections du musée de la guerre. Les familles avec enfants seront séduits. Castelnaud est également un lieu de prédilection pour les loisirs de plein air avec sa base canoë et sa plage. 

Villages typiques

Daglan mérite le détour

En poursuivant votre route sur cet itinéraire entièrement balisé, vous découvrirez les villages typiques de Saint-Cybranet, Daglan, la commune de Bouzic. A Daglan, vous pourrez au choix rendre visite à des artisans d'art ou prendre une pause déjeuner en bordure du Céou. N'hésitez pas à pénétrer dans le village, même si l'itinéraire ne vous y convie pas. Jusqu'à Daglan, le parcours est constitué de petites routes goudronnées. Ensuite, le goudron laisse la place à des petits chemins entretenus en bordure du Céou. C'est principalement par des chemins que vous rejoindrez Bouzic et sa belle halle, puis Gaumier sur la commune de Florimont-Gaumier. Par temps chaud, le parcours est très agréable. Vous êtes au coeur de la nature. Le Céou, quand il n'est pas à sec, apporte une  dose de fraicheur. Le hameau de Gaumier mérite le détour pour tout amateur d’architecture romane. Avec son église du XIIe siècle fort bien restaurée, il constitue un attrait indéniable pour les visiteurs.
Après Gaumier, ce parcours cyclable emprunte des petites routes jusqu'à Pont-Carral pour vous conduire jusqu’à l’Abbaye-Nouvelle, superbe abbaye cistercienne ruinée du XIV e siècle. Vous quittez la Nouvelle-Aquitaine et entrez désormais en Occitanie.

De Castelnaud-la-Chapelle (24) à l’Abbaye-Nouvelle (46) 
Départ : Castelnaud – Tournepique (Coord. GPS : 44.813019 – 1.152459) 
Longueur : 25 km 
Matériel préconisé : VTC

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 22/08/2017