Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Tourisme : 2017 s'annonce comme un bon cru en Nouvelle-Aquitaine

tourisme une

Déjà considérée comme une des destinations phares de l'hexagone pour de nombreux touristes français et étrangers, la région Nouvelle-Aquitaine confirme son attractivité avec une fréquentation touristique en hausse pour 2017. Une année qui, après les attentats de 2015 et 2016, s'annonce florissante pour le tourisme français et où la plus grande Région de France semble d'ores et déjà tirer son épingle du jeu. Michel Durrieu, nouveau Directeur Général du Tourisme en Nouvelle-Aquitaine dresse un premier bilan de la haute saison touristique et évoque les nouvelles pistes pour développer ce qui est, aujourd'hui, la seconde activité économique de la Région après l’agro-alimentaire et avant l’aéronautique.

La saison touristique n'est pas encore finie mais l'heure du premier bilan a déjà sonné. Et le résultat, pour le Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine, s'annonce plutôt positif : « plus des trois quarts des professionnels sur le littoral se disent satisfaits de leur fréquentation de mi-juillet à mi-août. Le littoral landais (79% de bonnes opinions) et le Bassin d'Arcachon (88%) sont des destinations qui recueillent le plus grand nombre d'avis positifs », note Michel Durrieu, nouveau Directeur Général du Comité Régional du Tourisme de Nouvelle-Aquitaine ; une structure née de la fusion, en mai dernier, des CRT de Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine et dotée d'un budget de 6M€ et de 45 salariés. « Nous traitons un territoire de 11M d'habitants et d'une superficie similaire à celle de l'Autriche et pour laquelle le tourisme est un secteur économique majeur avec 8% du PIB et 104 000 emplois directs. », note-t-il. Une région à laquelle le nouveau responsable est particulièrement attaché : « Venir en Nouvelle-Aquitaine est un défi personnel. C’est tout d’abord la volonté de participer à la mise en œuvre, au niveau des territoires et des destinations, de la stratégie que nous avons définie au plan national. La compétence tourisme, les moyens et les décisions sont maintenant à l’échelon régional. C’est aussi pour moi un retour dans la région où je suis né. » Le lancement cette semaine de la seconde campagne de promotion de la Région (la première avait lieu en mars-avril) se décline là encore sur le thème « Ma région s'agrandit, mes horizons aussi ». « L'objectif est de progresser en restant fidèle à nos atouts et à ce qui fait la force de notre région » précise Michel Durrieu qui note au passage que la région est tout de même seconde au plan national pour la clientèle française et cinquième pour la clientèle étrangère.

Viser toujours plus haut
Les raisons de ce succès ? « l'attractivité de la Région, bien sûr, mais aussi, l'arrivée de la LGV et la forte augmentation des arrivées aériennes étrangères qui contribuent à la progression des marchés lointains (USA +18%, Chine +14%, Japon+31% et Russie+8%) ». Une clientèle cependant composée actuellement, surtout de britanniques à l'intérieur des terres, d'allemands sur le littoral et d'espagnols dans les grandes villes. « Les clientèles touristiques évoluent très vite, aussi, il est nécessaire de s'adapter très rapidement aux besoins et aux attentes. » Des efforts qui se portent notamment sur l'hébergement. « L'hébergement privé (Airbnb) explose mais nous ne voulons pas tomber dans les écueils du tourisme de masse qui conduit à monopoliser des immeubles entiers à cette fin en pénalisant les locaux. C'est à nous qu'il incombe de favoriser la création de structures d'accueil dignes des attentes de la clientèle. » Autre cible dans le viseur du CRT Nouvelle-Aquitaine : l'arrivée de nouvelles compagnies aériennes sur le tarmac de Mérignac et le développement du tourisme via les vols longs courriers. « Quand une compagnie s'installe, c'est qu'elle compte rentabiliser ». Une politique qui permettrait d’accroître le tourisme hors saison :« Quand les touristes viennent de loin, ils viennent toute l'année ». Mais déjà forte de sa qualité d’accueil et de sa richesse culturelle et patrimoniale, l'arrière-saison s'annonce, de l'avis des professionnels, d'ores et déjà prometteuse en Nouvelle-Aquitaine.

Emmanuelle Diaz
Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Publié sur aqui.fr le 25/08/2017