Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Pau lance les concerts gratuits de son « été indien »

Venue de Montréal, Klô Pelgag se produira le 12 octobre

Concerts d'été en juillet, chants d’Occitanie et festival des arts de la rue en août. Sans oublier le Tour de France ou encore le son et lumière qui a animé les soirées du château. Les vacances 2017 ont été toniques pour les Palois. Pourquoi s’en tenir là ? Du 7 septembre au 12 octobre, un nouvel événement baptisé « l’été indien » fera la part belle à la musique indépendante. Traduisez, celle qui n’emprunte pas les sentiers archi-battus par les amateurs de « soupe » anglo-saxonne. Là encore, tout est gratuit. Personne ne s’en plaindra.

Un classement du Figaro, qui s’appuyait, entre autres critères, sur la vitalité des entreprises, le nombre des écoles, la couverture 4 G  et le taux de chômage a relégué récemment Pau à la 106e place sur 113 des villes les plus dynamiques de France.

Une position de queue de peloton que son maire, François Bayrou, attribue au retard accusé par la cité béarnaise avant qu’il en prenne les rênes en 2014. Tout en indiquant que la ville a fini par juguler sa chute de population (8000 habitants perdus en 8 ans) et qu’elle met aujourd’hui les bouchées doubles pour se doter de nouveaux équipements et trouver un second souffle.

Des exemples en sont fournis par les halles rénovées ou encore par le vaste chantier du bus à haut niveau de service, un équipement dont l’idée – qu’il a remodelée - a été lancée par ses prédécesseurs. 

Des initiatives qui se multiplient

Même si l’époque est rude et si des associations s’inquiètent de la baisse des subventions, l’effort est également culturel. Outre la nouvelle saison de théâtre, une illustration en a été fournie  par la création des rencontres littéraires « Les idées mènent le monde ». Un événement qui attire chaque année des milliers de personnes dans le remarquable centre de congrès qu’est le Palais Beaumont. Sa troisième édition, qui aura lieu du 17 au 19 novembre prochains, aura pour thème « Passions, Passions ».

Le spectacle vivant fait également partie des priorités affichées par la municipalité, au même titre que les arts visuels, le cinéma d’art et d’essai, la lecture publique, le Conservatoire ou encore l’orchestre de Pau Pays de Béarn placé sous la direction de Fayçal Karoui.

Avant qu’une nouvelle saison de musiques actuelles débute en novembre dans la cité béarnaise, l’été va ainsi se poursuivre de manière originale dès la rentrée prochaine.

Chaque jeudi soir, du début septembre jusqu’à la mi-octobre, trois concerts gratuits seront proposés « en terrasse » dans des lieux différents du centre-ville. Ils permettront de découvrir ou de réentendre des « artistes du territoire » mais également des « interprètes émergents sur les scènes nationales et internationales ».

Pop, rock, blues et « électro-oisifs » 

« La programmation est ambitieuse et pêchue » assure la Direction culture de la Ville.

Le ton sera donné dès le 7 septembre à partir de 19 h par le trio de musique populaire brésilienne Você que viendra relayer le duo électro-pop Scotch & Sofa venu de Montpellier, puis les rockeurs rennais de Totorro.

Rock encore, mais sauvage celui-là,  une semaine plus tard, le jeudi 14, avec les Palois de La Machine qui se produiront dans le quartier requinqué et rajeuni du Hédas. Juste avant que les Bordelais de Sweat like an ape servent chaud leur pop punk tropical puis que déferle le rock noise santais de Lysistrata.

Qualifiés d’électro-oisifs, les deux musiciens de Bleu Toucan proposeront le jeudi 21 septembre une musique à la fois sereine et lascive. Ils laisseront ensuite les mélodies d’un autre duo, Dual Split, planer sur le boulevard des Pyrénées. Composée d’un frère et d’une sœur, cette formation vient de de Biarritz. La soirée se terminera en fun et cold zouk avec le groupe parisien Keep Dancing Inc.

Une tout autre ambiance règnera le jeudi 5 octobre dans le centre-ville où la guitare et la voix du Bayonnais Kepa rendront hommage au blues tel qu’on le jouait le long du Mississipi. Le rock et la pop non conformistes de Rocpoprose (Tours) seront également au programme, tout comme le rock garage des Bordelais de Magnetix.

La cerise sur le gâteau est attendue pour le jeudi 12 octobre en la personne de Klô Pelgag, une chanteuse venue de Montréal dont l’univers « séduit et déstabilise » à la fois. Grand prix de la francophonie de l’Académie Charles Cros, elle a été désignée révélation de l’année lors de plusieurs manifestations dont le gala de l’ADISQ en 2014. Les Lillois de Bisou Bisou prendront le relais avec leur musique post punk, en attendant le bouillant rock garage de Capsula.

Un beau concentré de joie de vivre. Ce qui n’empêchera pas des mesures de sécurité d’être prises, avec notamment une surveillance renforcée et la mise en place des blocs de béton lourd permettant d’éviter toute intrusion de véhicule sur les lieux de concert. Il est par ailleurs conseillé de venir sans sac.

Le programme : http://www.pau.fr/evenement/10261/14-l-ete-inde-1.htm

Jean-Jacques Nicomette
Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Mairie de Pau, reproduction Aqui

Publié sur aqui.fr le 27/08/2017