Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Edouard Philippe chez François Bayrou

1

Le Premier ministre chez feu son ancien ministre de la justice qui avait fait de la loi sur la moralisation de la vie politique une condition de son ralliement à Emmanuel Macron... Edouard Philippe qui mesure l'importance de conserver des alliés de poids au sein de sa majorité et le Modem, s'il ne pèse pas autant que En Marche en nombre de députés en est un, a accepté l'invitation de François Bayrou à venir couper le ruban de la foire d'Expositions de Pau. Ce qu'il a fait avec le sourire mais point autant que lorsque le maire de la cité béarnaise l'a accueilli à l'entrée de la mairie, se félicitant que l'ancien maire du Havre renoue avec une tradition oubliée depuis un certain Michel Debré venu, en 1960 inaugurer la Foire.

Les élus municipaux l'entouraient mais aussi les nouveaux parlementaires au premier rang desquels les néo-députés Josy Poueyto et Jean-Paul Mattéi, élus du Modem. Un échange empreint des mots de circonstance; François Bayrou un peu façon bon père de famille: "on est très fiers" de recevoir le premier ministre . "Nous avons confiance en vous, vous avez de l'intelligence de la distance et de l'humour; l'humour et l'ironie sont des qualités que les Béarnais apprécient beaucoup." Edouard Philippe: "je suis heureux d'être ici d'autant que l'invitation était pressante."et que nous avons des amis communs"... Et de souligner les proximités de deux hommes politiques qui sont des lettrés et ne dédaignent pas de le rappeler. Après avoir eu droit à la traditionnelle vue sur la place Royale, depuis le bureau du maire, sur fond de Pyrénées voilées, le premier ministre a pris le chemin de la Foire exposition - après un crochet par le théâtre - dont il a parcouru les allées, découvrant entre autre, avec intérêt, le village gourmand,  le pavillon du futur les halls Ossau et Aspe. Vint alors, après celui de Geneviève Pédeutour présidente du Parc des Expositions, le temps du discours et de l'hommage appuyé à son ancien ministre : " Si j'ai accepté l'invitation de François Bayrou, c'est parce que nous nous portons une affection et avons des convictions partagées". Et de ne pas manquer l'occasion de réentonner le couplet que le premier ministre partage avec Emmanuel Macron sur la nécessaire " transformation du pays". Le président Modem du conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre, tout en réaffirmant son soutien politique au premier ministre, a fait part de l'inquiétude que suscite la "révision des zones de revitalisation des zones rurales"

En marge de cette visite, le premier ministre a rencontré à son arrivée à l'aéroport de Pau une délégation d'agriculteurs conduite par Bernard Layre, le président de la FDSEA des Pyrénées-Atlantiques, accompagné de son homologue landais et du président des Jeunes Agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques. Occasion d'alerter, en direct, le premier ministre sur la difficulté de la filière palmipèdes, fortement amputée par les conséquences de la crise aviaire. Il était aussi vivement attendu par les représentants des calendretas béarnaises, venus protester contre l'impact de la suppression d'une quinzaine d'emplois aidés dans plusieurs établissements du département. De son côté, un groupe de militants CGT n'a pas manqué de distribuer des tracts à l'entrée de la Foire en avant première à la journée de grève de mardi prochain.

la rédaction
la rédaction

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 09/09/2017