Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Fête des voisins au CROUS de Poitiers, l'occasion pour les étudiants de faire connaissance

Une centaine d'étudiants se sont rendus à la fête des voisins organisée par le CROUS de Poitiers.

Ce 19 septembre, le CROUS de Poitiers a organisé une fête des voisins un peu plus d'une semaine après la rentrée universitaire. Afin que les étudiants, le plus souvent des résidents de ses cités U, fassent connaissance entre eux, tissent des liens sociaux, échangent. Une centaine de jeunes se sont donc retrouvés à la cité Descartes, la plus grande résidence universitaire de Poitiers, où plusieurs animations étaient proposées.

Traditionnellement, la fête des voisins est plutôt organisée fin mai, début juin, aux beaux jours. Le CROUS de Poitiers a décidé de bouleverser le calendrier en proposant une fête des voisins qui coïncide avec la rentrée universitaire. Un moment de convivialité, pour échanger, pour découvrir ses voisins. Les étudiants sont amenés à se rencontrer ce mardi 19 septembre, à peine plus d'une semaine après la reprise des cours. Ce soir-là, à partir de 21 heures, trois résidences universitaires sont en fête : Marie-Curie, Rabelais et Descartes. « On a voulu changer et casser la traditionnelle fête des voisins. Nous avons essayé de la faire en mai mais il n'y avait pas d'intérêt. Les étudiants connaissaient tous leurs voisins. En la faisant en début d'année, on rompt leur isolement, on leur présente le personnel », explique Eric Boisseau, délégué culturel au CROUS de Poitiers. En plus, plusieurs animations sont organisées : des combats de sumos, un baby-foot géant et un parcours d'obstacles gonflable.

Passé par hasard
A peine plus de 21 heures, le bâtiment B de la résidence universitaire Descartes, les étudiants commencent à arriver au compte-gouttes. Certains attendent d'être rejoints par un groupe d'amis. Moussa passait par là avant de rentrer chez lui (dans le bâtiment voisin) et a finalement décidé de s'arrêter. L'étudiant en prépa PCSI (Physique, Chimie, Sciences de l'Ingénieur) paraît timide. « Je n'ose pas trop me lancer, il y a du monde », confie-t-il et finalement il va faire connaissance avec d'autres étudiants qui vivent pour la plupart dans cette résidence universitaire autour d'une crêpe, de quelques amuse-bouches et d'un verre de soda ou de jus de pomme ou d'orange. Le tout avec un peu de musique en arrière-fond.

Une structure gonflable était installée devant le bâtiment B de la cité universitaire Descartes

Dehors, la structure gonflable, où se trouve un parcours d'obstacles inspiré des émissions de télévision Ninja Warrior ou Total Wipeout, est installée. Au pied, quelques étudiants font la queue. D'autres n'arrivent pas à rallier l'arrivée... alors ils persévèrent et retentent leur chance jusqu'à ce qu'ils y parveniennent « J'ai essayé mais ce n'était pas très concluant. J'ai chuté dès le premier obstacle, explique Camille en 1re année de droit. » Flore, une de ses amies, essaie tant bien que mal à venir à bout de ce parcours. « D'ailleurs, elle vient de se casser la figure», rigole-t-elle.

Ils sont une centaine à être venus à la résidence Descartes. La plus importante résidence universitaire du CROUS de Poitiers avec une capacité de 870 logements et autant de lits. C'est Flore, résidente ici, qui a vu l'affiche annonçant la fête des voisins et qui a convaincu ses copines de venir.

Car l'annonce de cette fête des voisins s'est faite surtout par le bouche à oreille. Axel est en 2e année de psycho, il habite Descartes depuis cette année. Lui est là pour rencontrer des personnes et il est sociable. Depuis quelques minutes, il discute avec Lucille, 18 ans, en 1re année d'arts du spectacle qui découvre la résidence depuis maintenant deux semaines. « On s'était déjà croisés à deux ou trois reprises, dit-elle, dans les couloirs ou le hall mais finalement c'est la première fois qu'on parle. C'est vrai que parfois on peut se sentir seul ». Eux vont finalement tester la structure gonflable pour s'amuser un peu. Aux abords de cette attraction ça parle toutes les langues : espagnol, anglais et même chinois. Car certains étudiants étrangers ont répondu présents au rendez-vous et s'y amusent.

"Plus de monde et plus d'ambiance que l'an passé"
Parmi les étudiants, dans un coin, Mounia 20 ans. Elle est 3e année de bio et ce n'est pas la première fois qu'elle participe à la fête des voisins du CROUS. « Cette année, il y a un peu plus de monde que les années précédentes. Je trouve qu'il y a plus d'ambiance. Ça va faire trois ans je suis à la cité Descartes. » L'étudiante a réussi à convaincre sa sœur Amel, qui a convié Bochra, une de ses copines. Elles sont toutes les deux en 1re année et découvrent peu à peu l'ambiance de la cité U. « C'est un peu une intégration pour nous », confie Amel.

Il est 22h30, le parcours d'obstacles se dégonfle. Le personnel range les tables. La musique s'arrête, mais les conversations des étudiants se poursuivent. Car durant la soirée des groupes se sont formés. L'objectif de cette fête semble être atteint : ce ne sera peut-être qu'une manière de passer l'année en compagnie de voisins d'étage, de bâtiment. Histoire de se sentir moins seul parfois et de se soutenir. La prochaine fois que ces étudiants se croiseront au détour d'un couloir peut-être s'arrêteront-ils pour discuter un peu et prendre des nouvelles.  


Les résidences universitaires à Poitiers en quelques chiffres

Résidences universitaires nombre de logements nombre de lits
Poitiers campus
Résidence Descartes 870 870
Résidence Rabelais 603 603
Résidence Saint-Eloi 96 124
Résidence Jules-Caisso 170 290
Résidence Francine-Poitevin 150 150
Totaux Campus 1889 2037
Poitiers Centre-Ville
Résidence Marie-Curie 634 634
Résidence Jeanne d'Arc 44 44
Résidence Canolle 93 188
Résidence Roche d'Argent 92 92
Résidence Michel-Foucault 107 108
Résidence Pont-Achard 7 14
Résidence Ouvrard 45 46
Totaux Centre-Ville 1022

1126

Totaux 2911 3163

Julien Privat
Julien Privat

Crédit Photo : Aqui

Publié sur aqui.fr le 16/10/2017