Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga élus sénateurs de Lot-et-Garonne

Jean-Pierre Moga et Christine Bonfanti-Dossat

Le, à présent, ex-sénateur Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne (PS) avait décidé de ne pas se représenter dimanche, souhaitant garder les rênes du Département. Il en était de même pour Henri Tandonnet, sénateur UDI et maire de Moirax. Deux places étaient donc libres pour siéger au Sénat. Dix candidats étaient en lice ce 24 septembre. Et c’est la droite qui a raflé les deux sièges, avec 47,08% des voix pour Christine Bonfanti-Dossat et 50,43% des suffrages pour Jean-Pierre Moga. Christine Bonfanti-Dossat devient la première femme sénatrice du Lot-et-Garonne...

991 grands électeurs (2 sénateurs, 3 députés, 9 conseillers régionaux de la section départementale, 42 conseillers départementaux et 935 délégués des conseils municipaux ou des suppléants) étaient donc appelés aux urnes en ce dimanche 24 septembre pour élire leurs sénateurs en Lot-et-Garonne. 10 candidats pour deux sièges Une liste de dix candidats s’offrait à eux : Jean Dreuil (DVG), Corinne Griffond (LREM), Thierry Umber (FN), Pierre Soubiran (DVG), Bernard Barral (PS), Christine Bonfanti-Dossat (LR), Jean-Pierre Moga (UDI), Marie-France Salles (LREM), Serge Pujol (DVD) et Patrice Dufau (PC). Deux tours sans désistement ou presque…A l’issue du premier tour qui s’est déroulé en matinée, sur les 924 suffrages exprimés, Jean-Pierre Moga en comptabilisait 427, Christine Bonfanti-Dossat 378, Jean Dreuil 252, Bernard Barral 193, Patrice Dufau 119, Corinne Griffond 105, Marie-France Salles 99, Pierre Soubiran 46, Serge Pujol 32 et Thierry Umber. Si les candidates LREM se sont mises d’accord pour le second tour (M-F Salles s’est retirée au profit de C. Griffond), il en fut tout autrement pour les candidats PS et DVG. Bernard Barral et Pierre Soubiran n’ont pas souhaité se retirer au profit de Jean Dreuil. Est-ce la raison pour laquelle le siège de Pierre Camani est tombé dans les mains de la droite ?
Et donc à l’issue du second tour qui s’est tenu dans l’après-midi, Jean-Pierre Moga est arrivé en tête avec 467 voix soit 50,43% des suffrages, devant Christine Bonfanti-Dossat (436 voix / 47,08%), Jean Dreuil (317 voix / 34,23%), Bernard Barral (223 voix / 24,08%), Patrice Dufau (90 voix / 9,72%), Corinne Griffond (89 voix / 9,61%), Pierre Soubiran (35 voix / 3,78%), Serge Pujol (22 voix / 2,38%) et Thierry Umber (16 voix / 1,73%) Qui sont Christine Bonfanti-Dossat et Jean-Pierre Moga ? Christine Bonfanti-Dossat, âgée de 61 ans, se revendique être une gaulliste dans l’âme. Infirmière libérale, maire d’une petite commune, Lafox, peuplée d’un peu plus de 1000 âmes, elle est aussi conseillère départementale et vice-présidente de l’Agglomération d’Agen. Jean-Pierre Moga, lui âgé de 70 ans, est l’ancien maire de Tonneins et ancien salarié de la Seita. Natifs tous deux du Lot-et-Garonne, ils revendiquent une connaissance aigüe des problématiques départementales qu’ils souhaitent porter à la connaissance de tous au Sénat.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : blusset.fr

Publié sur aqui.fr le 25/09/2017