Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | La Colombie au rendez-vous du Latino de Biarritz

1

Le Pays basque a indiscutablement un peu d'Amérique latine dans ses gênes. Nombre de Basques y ont émigré, en Argentine notamment et se sont aussi entichés de ses luttes révélées par ses œuvres littéraires ou ses films parfois bien sombres. L'an dernier le "BAL" avait attiré 36 000 festivaliers. Il en ira de même cette année avec ce focus sur la Colombie, où les FARC ont choisi de déposer les armes. Un choix qui cadre avec une année France-Colombie initiée par le Ministère des Affaires étrangères. Compétition, conférences, concerts en sont l’immuable colonne vertébrale

Le président du festival Biarritz Amérique latine Jean-Marie Lemogodeuc était plutôt ému lors de la présentation de cette 26e édition ouverte lundi soir à la Gare du midi. Parce qu'il s'agit de la dernière année d'exercice de cet ancien diplomate dont la carrière a eu pour cadre l'Amérique latine, mais également par le choix du pays, la Colombie, "un grand pays qui vit une intense page de son histoire depuis l'accord de paix entre les Farc et l'Etat. Une guerre civile qui s'est enfin terminée par des accords de paix. La Colombie qui n'a jamais été absente de notre festival et aujourd'hui à l'honneur et va pouvoir désormais déployer son potentiel", a-t-il souligné.
Le nouveau délégué du Festival Jacques Arlandis (ici entre le président Lemogodeuc et Lucile de Calan) a déjà vu dans la déclinaison de son affiche, des Colombiens au visage rouge sang, tournés vers le Festival, et accompagnés d'une colombe portant un rameau de la paix, une symbolique pour cette nouvelle histoire."

Une copieuse édition dont le fil rouge est le Prix Nobel 1982 de littérature colombien et auteur "De cent ans de solitude", Gabriel Garcia Marquez, (1927-2014). Scénariste, producteur, et militant politique. Présent dès l'exposition "Le Fleuve de notre vie" au village du Casino municipal à travers de textes pour illustrer sur de superbes images de Néréo Lopez. Ces deux explorateurs du rio Magdalena ont rendu éternelles des scènes de vie de la Colombie.

En outre, 5 de,s 17  œuvres de Gabo -le surnom que lui donnait affectueusement l'Amériqe du sud- adaptées au cinéma seront présentées pendant le festival dont un inédit mercredi à 15 heures à la Gare du Midi: "Memorias de mis putas tristes".

Une compétition de documentaires, courts et long métrages

Ce festival dont le palmarès est chaque année très attendu dans le continent sud américain est avant tout une compétition récompensée non par des César, mais des Abrazos. 10 films fiction et longs-métrages, 10 courts-métrages et 10 documentaires seront en lice et deux présentés hors compétition. 8 réalisateurs seront présents.

Pour la petite histoire, parmi le jury figure l'actrice et chanteuse urugayenne Elli Medeiros qui en France était passée à la postérité dans les années 80 avec la chanson "Toi mon toit".

"Chargée du comité de sélection, Lucie de Calan s'est réjouie que cette année quatre films présentés soient réalisés par des femmes, "une sélection qui rend hommage aux réalisatrices et vient affirmer leur place dans le cinéma latino-américain."

De " la Fabrique de la paix " au concert d'Alexis Cardenas

Parvenue enfin à un tournant dans son histoire avec la fin de cette guerre entre l'état  et les FARC, cet aspect de la Colombie ne pouvait être ignoré par le Latino qui lui consacrera une journée ce mardi de 10 h à 12h et de 15h30 à 17 h avec un débat organisé par l'Institut des hautes études politiques de l'Amérique latine: "Colombie la fabrique de la paix" et un documentaire.

En outre de nombreux concerts seront donnés au village du casino municipal avec en point d'orgue jeudi à la Gare du midi: à 21h Alexis Cardenas y Recoveco. (location à la Gare du Midi).  À la fois violoniste classique et populaire, Alexis Cardenas est premier violon de l'Orchestre national de l'Ile de France et membre du quartet Tangaria créé par l'accordéoniste Richard Galliano. Le quintet qu'il présentera à Biarritz met magnifiquement en valeur les instruments à cordes des contrées latino-américaines.

Voilà un petit aperçu du copieux menu de cette 26e édition que le programme restitue de manière remarquable en une centaine de pages. Pour tous renseignements et détail des films en compétition on peut aussi se rendre sur le site du festival:
www.festivaldebiarritz.com

Il est à peu près certain que son audience dépassera son record de l'année dernière avec, rappelons-le, 36 000 spectateurs.

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Publié sur aqui.fr le 25/09/2017