Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Spécial | Un forum associatif et culturel : les étudiants découvrent les acteurs de la ville et du campus de Poitiers

Une soixantaine de stands était proposée lors de ce forum associatif et culturel.

Des bruits de tam-tam de Tentou Percussions (une association de chants et de percussions mandingues, groupes ethniques d'Afrique de l'Ouest) résonnent sur le parvis de la Maison des Étudiants de Poitiers. Les étudiants sont venus découvrir les associations, partenaires et services qu'ils peuvent rencontrer à Poitiers lors d'un forum associatif et culturel organisé par l'université de Poitiers dans le cadre de Yolo, le mois d'accueil des étudiants. Visite de ces stands et découverte de certaines associations poitevines.

L'université de Poitiers a organisé entre midi et deux heures un forum associatif et culturel ce jeudi 28 septembre. L'occasion pour les étudiants de profiter de la pause déjeuner pour découvrir les associations et les services proposés sur la ville de Poitiers et ses environs. Ce forum forme un petit village composé par une soixantaine de stands. « L'objectif est d'atteindre les étudiants, de leur présenter les structures présentes à la fois sur le campus mais aussi dans la ville », confie Emilie Poquellin, chargée de la vie étudiante à l'université de Poitiers. 

Ce forum attire quelques étudiants qui n'en ont pas forcément entendu parler. « Nous sommes venues là pour déjeuner. Il y a des transats, c'est sympa et surtout on découvre des associations» lâche cette étudiante entourée de ses copines. En poursuivant le tour des stands, on peut être interloqué. Sur table, quelques bouteilles d'eau en plastique. À l'intérieur, trois trombones et une paille. « Vous connaissez le fil invisible ? interroge Pierre Toutan de l'association les petits débrouillards. Regardez... ». Il tire un fil invisible et les trombones plongent instanément vers le fond de la bouteille tout en accompagnant son mouvement. Bluffant. « Vous voyez ce sont des petites choses scientifiques qui font se questionner beaucoup de monde. » Pierre Toutan fait partie de l'association les petits débrouillards formée en réseau national. Lui, visite souvent des centres de loisir, des écoles ou propose des animations de rue. « On anime des ateliers scientifiques auprès du jeune public et des adultes. » Il venait à ce forum dans un but bien précis: accueillir des bénévoles et les former à participer aux différentes animations proposées. « On peut faire de la science en s'amusant avec des objets de récupération et du quotidien. » Tels que des bouteilles, du ruban adhésif, du bicarbonate, du vinaigre... plein de petites choses qui nous familiarisent avec la science qui nous accompagne au quotidien (sans même qu'on s'en rende compte).

Jeux en série

Un peu plus loin une association de jeux de rôle, de plateau, de cartes. « Nous sommes venus pour promouvoir les jeux de société auprès des étudiants... Et faire découvrir qu'on peut s'amuser avec d'autres jeux que le Monopoly », rigole Hadrien Dominault, président de l'association de jeux la Bourse à Dés. Cette association créée en 2014 sur Poitiers compte déjà une soixantaine de membres qui se réunissent notamment à la résidence universitaire Descartes tous les lundis pour des jeux de rôle et un mardi sur deux pour des soirées jeux de société. « Nous avons même proposé de faire jouer les gens qui attendent avant de donner leur sang. Histoire qu'ils attendent plus détendus », explique-t-il. La ludothèque de l'association est riche d'une centaine de jeux. Il y en a pour tous les goûts. Parfois vous pouvez entrendre sur les ondes de Pulsar, Hadrien Dominault et certains membres de son association. « On teste des jeux en y jouant durant un quart d'heure. Cela permet aux auditeurs de se faire une propre idée sur le jeu testé. » Original comme concept.

Juste à côté, c'est un autre stand avec un autre type de jeux : les jeux vidéos. Les membres de la Gamers League se réunissent également en cité U. Une trentaine de joueurs s'affrontent en réseau. Pour Damien Jeanneau, le président de la Gamers League, c'est « l'occasion de se détendre entre amis, un week-end par mois ». Chaque « Gamer » ramène son ordinateur et joue face aux autres à différents jeux vidéos.

Il est déjà 14h30. Entre temps, la chorale de l'université à proposer quelques morceaux sur la scène installée pour le spectacle du soir. Les tam-tam de l'association de chants et de percussions mandingues, ont résonné sur le parvis de la Maison des Étudiants de Poitiers animant ce forum associatif et culturel.

Un petit tour de Circuit, en guise de clôture

À 19h30, il y a une piqûre de rappel pour ceux qui n'ont pas pu en profiter entre midi et deux. Une trentaine d'associations est là mais surtout un concert est proposé en guise de coup d'envoi du Circuit et de coup de sifflet final de Yolo. Le Circuit est une virée sonore et visuelle qui fait découvrir l'univers artistique des partenaires du dispositif de la carte culture de Poitiers. Une carte gratuite qui donne accès à des réductions, voire même de la gratuité, sur de nombreuses manifestations sur la ville de Poitiers et ses environs. Ce Circuit clôture le mois d'accueil et de bienvenue des Etudiants. « C'est un dispositif événement qui sert à promouvoir la carte culture », explique Lionel Poutaraud, chargé des actions culturelles à l'université de Poitiers. Lui s'est chargé de la programmation du premier concert en association avec le Confort Moderne et le TAP. 1 000 personnes sont attendues sous le chapiteau de la MDE. Le programme de la soirée : Gracy Hopkins, Sônge, Allta. Entre chaque artiste, un dj mixe aux platines et il y a aussi une démonstration d'une association de hip-hop. Le Circuit se poursuit jusqu'à dimanche 1er octobre. Avec au total 8 concerts, 2 films et une sortie d'atelier. La meilleure façon de clôturer Yolo, le mois d'accueil des étudiants à Poitiers.   

Julien Privat
Julien Privat

Crédit Photo : Aqui

Publié sur aqui.fr le 28/09/2017