Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | La Sellerie nontronnaise CWD rachète le gantier Morand de Saint Junien ( 87)

1

Laurent Duray, PDG du groupe LIM qui regroupe la sellerie Nontronnaise CWD et l'atelier basque Devoucoux à Bidart vient de racheter la majorité de la ganterie Georges Morand de Saint-Junien. Cette entreprise familiale créée en 1946 est spécialisée dans la fabrication de gants haut de gamme pour la mode et de haute technicité pour les pilotes d'avions militaires ou les motards du ministère de l'intérieur. Avec ce rachat, Laurent Duray espère atteindre un chiffre d'affaire de 5 M€ d'ici 2021 et consolider sa présence sur les marchés militaires publics et développer les ventes à l'export.

Laurent Duray, PDG de la sellerie de luxe CWD, installée à Nontron l'a annoncé lors de la cinquième édition des  Portes du cuir qui se tient à Nontron jusqu'à demain soir : il vient de racheter la majorité des parts de la ganterie Georges Morand à Saint Junien. Cette entreprise familiale qui emploie 24 personnes est spécialisée dans la fabrication de gants de luxe et de haut de gamme. " Frédéric et Nathalie Morand, les petits enfants du fondateur connaissaient des difficultés financières alors que les carnets de commande sont là. Les choses se sont faites assez rapidement. Pour nous, c'est une réelle satisfaction de voir rentrer cette belle entreprise dans le giron du groupe. Nous ne voulions pas laisser partir ce savoir-faire, explique Laurent Duray. La Ganterie Georges Morand intègre donc le groupe LIM qui regroupe la sellerie Nontronnaise et l'atelier basque Devoucoux à Bidard. Le groupe positionné sur les métiers du cuir totalisait fin 2016,  502 collaborateurs, 85 commerciaux pour un chiffre d'affaires de 47,2 millions d'euros dont 61 % réalisés à l'export. 

Des projets de développement

 "L'entreprise possède un savoir faire exceptionnel. A Saint Junien, il existe une tradition séculaire sur la ganterie. La Ganterie Morand s'est positionnée depuis plusieurs années sur la fabrication de gants très techniques pour les piotes d'avions ou des motards du ministère de l'Intérieur. L'entreprise est aussi présente sur les marchés du luxe. Notre ambition est de consolider cette présence sur les marchés publics et renforcer le positionnement du gantier dans le luxe, poursuit Laurent Duray. Le repreneur espère atteindre un chiffre d'affaires de cinq millions d'euros d'ici quatre ans. Le rachat de la ganterie Morand offre au groupe LIM l'opportunité d'une diversification d'activité. "Nos clients cavaliers portent des gants et ils sont en recherche de produits permettant la performance sportive. Nous souhaitons faire connaître la marque de gants et ses produits haut de gamme à nos clients traditionnels, notamment à l'export, ajoute le PDG du groupe. Parmi les autres projets, le groupe souhaite aussi s'engager dans la formation de jeunes au métier de gantier, comme il le fait depuis plusieurs années pour les selles. 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 30/09/2017