Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | A l’IJBA , Edwy Plenel lance la 9ème édition de la Fabrique de l’info

1

Toute la promotion des master 2 de l'Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA) va plonger pendant deux semaines dans les enjeux actuels du journalisme politique à l'ère de la post-vérité. Après la Présidentielle de 2017, la Fabrique de l'info s'interroge sur les nouveaux rouages du métier de journaliste politique

Dans l’ambiance feutrée de plateau télé de l’IJBA, c’est la rencontre de deux générations qui s’opère. D’un côté, sous les projecteurs, Edwy Plenel, co-fondateur et directeur du site Médiapart ; côté public, les apprentis journalistes venus écouter la master classe qui donne le la à la 9ème année de la Fabrique de l’info. Intitulée : A l’ère de post-vérité et du dégagisme quel nouveau journalisme politique ? La rencontre sert de point de départ  pour les étudiants de l’institut.

 

L’art du décryptagePour sa créatrice, Maria Santos Sainz, maitre de conférence à l’IJBA, la Fabrique de l’Info est « un espace de décryptage des médias, de réflexion ». Comme chaque année, les étudiants de deuxième année réalisent un webmagazine sur une thématique précise. Après « le journalisme en 2067 » ou encore le journalisme d’investigation, Maria Santos Sainz a choisi de traiter du journalisme politique. Une manière « de prendre du recul sur la riche année électorale qui vient de se dérouler ». Dans un véritable esprit de « regards croisés » le site tentera de rapprocher dans ses enquêtes journalistiques des interlocuteurs variés : experts, sociologues, chercheurs etc. Dès le 9 octobre, et quinze jours durant, les apprentis journalistes livreront des enquêtes orginales sur ce large thème. Déjà, les idées fusent : observer les youtubeurs politiques ou encore décrypter la webtélé « Le Média » lancé par la France Insoumise ; en une seule journée de préparation les universitaires débordent d’imagination pour animer leur site. « Une des élèves essaiera même de faire la comparaison avec la presse anglophone » s’enthousiasme Maria Santos Sainz.

 

« Entrée dans la matière »Ce n’est pas un hasard si Edwy Plenel a été choisi pour ouvrir la Fabrique de l’info 2017. Maria Santos Sainz voit en Médiapart un « modèle du journalisme qui a du succès notamment par ses enquêtes ». Une intervention importante pour les étudiants présents, car celle-ci permettra de lancer « de nouvelles pistes de réflexion, des idées de reportages » pour le prochain site. Invité pour son expertise, monsieur Plenel ne se positionne pourtant pas ainsi : "même si ma fiche Wiképédia dis le contraire, je ne suis pas journaliste politique !" lance-t-il. Coquetterie ou non de sa part, son discours sur le journalisme politique appelle les étudiants à s'interroger sur l’intensité de la dernière campagne présidentielle. Pour ce journaliste de renom le rôle de l’information est de « faire bouger les gens ». Fervent défenseur du « droit de savoir », Edwy Plenel conseille aux jeunes « d’aller voir derrière, pour ne pas seulement reconstituer les évidences ». Des paroles très inspirantes pour la nouvelle génération. Avant de conclure, le directeur de Médiapart suggère aux étudiants de traiter le sujet suivant : comment parvenir à traiter un parti qui interdit les journalistes ? Une enquête qui pourrait se retrouver sur le site de la Fabrique de l'info, le 20 octobre prochain.

 

Retrouvez la Fabrique de l’Info sur twitter et sur leur site à partir du 20 octobre 

Alizé Boissin
Alizé Boissin

Crédit Photo : IJBA

Publié sur aqui.fr le 10/10/2017