Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | En octobre, le monde hippique regarde Pau

Maxime Livio & Qalao des Mers

C'est désormais un incontournable ; non seulement pour les passionnés d'équitation mais aussi pour le grand public attiré par le caractère spectaculaire de l'événement. Comme chaque année depuis plus de 25 ans, le domaine de Sers à Pau, accueille le concours complet international (CCI) 4 étoiles et le concours d’attelage international officiel (CCIO) 4 étoiles. « Des événements non seulement de niveau mondial mais du plus rare niveau mondial » aime à rappeler le maire de la ville tout autant que les retombées médiatiques de la manifestation. Événement sportif qui est, il est vrai, unique en France, et comparable à seulement 5 autres compétitions hippiques dans le monde. Pas moins de 40 000 visiteurs sont attendus pour ce qui « s'annonce déjà comme une réussite sportive » selon Pascal Seyous, le directeur de la compétition.

C'est avec une impatience non dissimulée que l' « amoureux des chevaux » qu'est François Bayrou attend la tenue de ce double concours international. Il faut dire que le spectacle s'annonce intense sur 4 jours non stop. Chacune des disciplines comporte en effet 3 épreuves distinctes, nécessitant d'allier non seulement technicité et vitesse, mais aussi endurance  pour les cavaliers et leurs montures.

Spectacle, danger, suspense et émotion
Pour le Concours complet, se succèdent une épreuve de dressage, puis de cross et du saut d'obstacle. « Si le cross est particulièrement spectaculaire et dangereux, la troisième épreuve du concours hippique est pleine de suspense et souvent forte en émotion car il n'est pas rare que le leader tombe au classement car en fin de concours, la tension et la fatigue s'accumulent », explique Pascal Seyous. Cette année, la tension et le spectacle seront bel et bien au rendez-vous au regard des engagés, dont, sur le tard, l'allemand Michael Jung, « champion du monde, champion olympique qui a tout gagné... sauf Pau ». Un engagement de presque dernière minute qui donne donc un peu plus de piment à cette édition 2017 promettant sans doute, ainsi, un beau duel entre ce multirécidiviste de la gagne accompagné de son meilleur cheval Sam, et un autre concurrent, et pas des moindres, le français Maxime Livio. Certes moins titré pour l'heure que son concurrent, il a l'avantage psychologique d'avoir remporté l'édition paloise 2016, au nez et à la barbe de l'incontournable allemand... Sans exclure les outsiders et les grands retours qui donnent à ce plateau aux accents très anglosaxons, mais comptant 12 nationalités représentées, une allure "exceptionnelle".

"Un vrai parc d'attraction pour les familles"

Côté attelage, là aussi trois épreuves : dressage, marathon (cross attelé) et maniabilité. Nouveauté 2017, le public pourra assister à de l'attelage en un, en paire mais aussi à quatre chevaux... de véritables Ben Hur vous donnent donc rendez-vous à Pau. Si pour la partie attelage le nombre de concurrents est volontairement limité c'est pour assurer la qualité sur la quantité, annoncent les organisateurs.
Si le spectacle sportif pourra être vécu via les média avec pour l'heure plus de 120 journalistes accrédités, des décrochés de direct prévus sur France 3 Nouvelle-Aquitaine ou encore sur les chaines Equidia Life, Bein Sport, ou encore la diffusion de résumés sur plus de 40 chaînes à travers le monde, les quelques 40 000 spectateurs (ou plus...) qui se déplaceront sur site auront aussi pour eux tout un panel d'animations et d'évènements dans le cadre de verdure du Domaine de Sers. Au programme notamment un village de 80 exposants sur le thème du cheval et de l'équitation, mais aussi un coin gourmand de producteurs et artisans, des espaces restaurants, des animations en tout genre, dont des espaces, jeux et manèges dédiés aux enfants, des baptêmes à poney, des interventions de théâtre de rues, ou encore le samedi soir, l'organisation d'une soirée Bodega : là encore restauration, animation et concerts sont au programme, sans oublier la présence d'oeuvres artistiques, tels les chevaux bleus, un brin onirique, de Saone de Stalh à découvrir sur site.

Alors, en pleine période de vacances scolaires, et sous un ciel qu'il promet déjà ensoleillé, « le Domaine de Sers se transformera en un véritable parc d'attraction pour les familles », assure Pascal Seyous qui n'oublie pas de citer les quelques 320 bénévoles qui assureront à tous les postes le bon déroulé des événements. Parmi eux, une grosse centaines sont élèves de l'enseignement agricole, spécialisés dans la filière équine. Une autre manière, hors des bancs et des écuries de l'école, de vivre leur passion et de la faire vivre aux visiteurs.

Infos, tarifs et billetterie: http://www.event-pau.fr/

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Nicolas Hodys

Publié sur aqui.fr le 19/10/2017