Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | STEF et Mademoiselle Desserts inaugurent un nouvel atelier de production à Thenon (24)

Mademoiselle Desserts a investi dans un nouvel atelier pour s'attaquer au marché du snacking

STEF et Mademoiselle Desserts ont inauguré ce vendredi un nouvel atelier de production à Thenon (24) dans le cadre d'un projet de coopération industrielle entre les deux groupes Le site STEF de Thenon est un site dédié à la logistique amont et aval des produits alimentaires surgelés des industriels de l'agroalimentaire implantés en Dordogne et en Corrèze. Pour Mademoiselle Desserts, les équipes du spécialiste du transport et de la logistique du froid y réalisent le stockage des matières premières et des produits finis. Le montant total de l'investissement s'élève à 7 millions d'euros.

Mademoiselle Dessert ( ex Martine Spécialités) souhaite avec sa nouvelle marque Oh oui, lancée en juin dernier, s'attaquer au marché du snacking et se faire mieux connaître du grand public. Qui dit nouveau marché, dit investissement. Le groupe spécialisé dans les pâtisseries industrielles surgelées a inauguré ce vendredi un nouveau site de production à Thenon. "Il comprend une ligne de production de flans pâtissiers, le produit phare de la maison, qui s'exporte jusqu'en Corée. Nous avons aussi une ligne de conditionnement de pâtisseries issues des dix usines du groupe en France, Pays bas et Grande Bretagne. Ce sont les gâteaux de notre nouvelle marque Oh oui, lancée au mois de juin, explique Didier Boudy, l’ancien patron de Martine Spécialités à Condat-sur-Trincou, en Dordogne, devenu le PDG du groupe.
"Cette gamme, actuellement en phase de test en grande distribution, devrait être développée pour atteindre une vingtaine de références d'ici une année. Pour l'instant, nous proposons  des Cheesecakes, brownies, tartelettes au citron, financiers aux pommes, fondants au chocolat  et une gamme de gâteaux sans gluten emballées en emballages individuels. Ensuite, nous envisageons de proposer des formats familiaux de 4 et 6 parts,"  ajoute Christian Lescot, directeur général adjoint en charge des opérations  pour les cinq usines du groupe et de la direction technique de la logistique. 

Le nouvel atelier de production à Thenon est destiné à la gamme Oh Oui !7 millions d'euros investis

Mademoiselle Dessert, était trop à l'étroit dans ses locaux historiques de la Dordogne à Condat Sur Trincou, qui emploie 400 personnes pour mener à bien son projet de développement. Le groupe pâtissier a donc signé une coopération industrielle avec Stef, leader européen de la logistique du froid. Le site de Thenon acheté par Stef en 2015, est un site dédié à la logistisque amont et aval des produits alimentaires surgelés des industriels de l'agro alimentaire implantés en Dordogne et en Corrèze. Pour Mademoiselle Desserts, les équipes y réalisent le stockage des matières premières et les produits finis.  Le nouvel atelier de production de Mademoiselle Desserts a été construit dans la continuité du site logistique : il s'étend sur 1600 m2 et il est opérationnel depuis juin.
Le montant global de l'investissement s'élève à 7 millions  d'euros dont la majeure partie pris en charge par le groupe pâtissier pour l'acquisition des marchines de production. Stef a pris  principalement en charge la rénovation des bâtiments existants. "L'implantation de ce nouvel atelier de production de Mademoisellle Desserts  sur notre site de Thenon  est un bel exemple de complémentarité entre un industriel et son partenaire logistique. Cet accord a aussi pour effet de resserer les liens entre nos deux groupes  et d'impulser le développement de nos activités communes en logistique," précise Bertrand Bompas, le directeur général de Stef Logistique.  La Région et le Département ont respectivement attribué une enveloppe financière de 150 000 euros et 50 000 euros. Pour sa phase de démarrage, 18 personnes travaillent actuellement sur ce site, mais les effectifs devraient atteindre une quarantaine de personnes au fur et à mesure du développement de la gamme Oh Oui !.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 21/10/2017