Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Nouvelle tête et nouveau lieu pour Aérocampus Aquitaine

1

Voilà qui est fait, Aérocampus Aquitaine s'est doté d'un nouveau président. Jean-Luc Engerand, a pris la suite de Denis Guignot, à compter de ce 14 novembre. Un homme qui connaît bien Aréocampus Aquitaine puisqu'il a contribué à sa création en tant que, à l'époque, Président du BAAS (Association Bordeaux Aquitaine Aéronautique et Spatial), membre fondateur de la structure. Une élection à l'unanimité dans le décor du tout nouveau pôle aéronautique ouvert par Aérocampus au sein du lycée Jehan Duperier de Saint-Médard-en-Jalles, en présence du président de la Région, Alain Rousset.

« Soutenir la formation des jeunes, les motiver et leur proposer d'aller vers la filière d'excellence qu'est l'aéronautique m'a toujours passionné. C'est gratifiant de donner de son temps pour s'occuper de la formation des jeunes, en s'impliquant au-delà des simples formules incantatoires», a indiqué en guise de profession de foi Jean-Luc Engerand, avant de faire applaudir par l'assemblée son prédécesseur Denis Guignot. Un ex-président dont l'engagement a par ailleurs largement été remercié et félicité à commencer par Alain Rousset soulignant « sa créativité dans le domaine industriel et de la formation, son empathie, sa capacité à créer des contacts, son carnet d'adresses... »

Assemblée générale Aérocampus Aquitaine - Au centre Jean-Luc Engerand, le nouveau président de l'Association et Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine


Un nouveau pôle aéronautique
Des échanges bienveillants dans le cadre d'une assemblée générale qui a également célébré l'inauguration d'une nouvelle antenne Aérocampus, au sein du lycée Jehan Duperier de Saint-Médard-en-Jalles. Plus qu'une antenne, c'est un véritable pôle aéronautique, qui s'apprête à se développer sur ce site de Saint-Médard-en-Jalles. Un investissement de 250 000 euros a été souscrit en ce sens par Aérocampus à travers la mise à disposition de moyens humains et pédagogiques.
Trône notamment au milieu du vaste hangar de 630 m2, une pointe avant d'airbus A320, mais l'atelier est aussi équipé d'un galley et de panneaux d'intégration, deux moteurs ou encore, d'un harnais complet de super Puma, un hécoptère Dauphin... Devrait également rejoindre le site un fuselage Falcon 900... Au total un bel équipement pour les premiers utilisateurs de l'atelier de câblage, le premier atelier, qui a été aménagé au sein dans ce hangar.
Car en effet si le choix d'investir ce nouveau site date seulement de janvier dernier, le lieu est déjà utilisé depuis le mois de septembre pour la formation de 15 stagiaires (dont 6 femmes) en recherche d'emploi. Il est aussi le lieu d'organisation de Certificat de qualification professionnelle câbleur intégrateur dans le cadre du Plan Régional de Formation, en partenariat avec l'AFPA. Mais au-delà de cette formation câblage, ce site devrait voir se développer d'autres métiers de l'aéronautique en fonction de la demande du tissu économique local, notamment l'intégration cabine.

Le nouveau pole aéronautique d'Aérocampus Aquitaine à Saint-Médard-en-Jalles (extérieur)

Le réflexe Aérocampus
Au total un nouveau pôle sur lequel Aérocampus a mis « de gros moyens », confirme Jérôme Verschave son directeur général. Ce dernier revenant sur les circonstances de ce déploiement d'activité sur Saint-Médard-en-Jalles aime d'ailleurs à rappeler que ce sont les industriels du secteur, alertés par le lycée de la sous-utilisation de cet espace qui ont conseillé le rapprochement avec Aérocampus. Une anecdote, dont Jérôme Verschave souligne le symbole « outre le rayonnement intéressant que ça apporte aux lycées et à ses élèves, cela traduit le fait qu'Aérocampus est devenu un véritable réflexe de la formation aéronautique pour les entreprises ». ou l'exemple d'un objectif atteint.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 15/11/2017