Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Economie landaise 2006-2016 : les chiffres clés d'une décennie

Pascal Dussin, Directeur « Appui aux entreprises et information économique » de la CCI des Landes présenté l'édition 2018 des chiffres clés de l'économie landaise.

Ce 17 novembre, à l'occasion du jour de clôture de la Semaine des entrepreneurs landais, qui fêtait cette année ses 10ans, Pascal Dussin, Directeur « Appui aux entreprises et information économique » de la CCI des Landes, organisatrice de l'évènement, a présenté en avant-première l'édition 2018 des chiffres clés de l'économie landaise. L'occasion aussi pour lui de regarder dans le rétroviseur de l'année et de la décennie passées et d'analyser les permanences, forces et faiblesses de l'économie du département, sans oublier de pointer les perspectives à venir et des vigilances à avoir pour les prochaines années.

Pour Pascal Dussin, « l'économie landaise est donnée par son territoire. Il y a des liens très étroits entre nos sols et notre économie. Autant de liens, qui sont les permanences, les piliers de notre économie ». Et pour cause, « 8/10ème de ce territoire est occupé par la forêt cultivée industriellement et l'agriculture ». Agriculture et sylviculture représentent 10% du chiffre d'affaires généré par les entreprises landaises en 2016 et 5 % des emplois, « ce qui est deux fois plus que dans le reste de le France », indique le responsable. Le département multiplie d'ailleurs les places de leader en la matière : 1er producteur de foie gras, de carotte, de maïs doux, de truite, de maïs en grain, etc. Et 1er aussi sur la forêt, avec 20% de la production nationale.
Quant aux industries, agroalimentaire, chimie, bois papier, emballage... « elles sont aussi dictées par notre paysage, constate Pascal Dussin, de même que les secteurs plus récent comme l'armement, le surf ou la sidérurgie, qui sont liés à notre géographie »... Sans oublier bien sûr le tourisme qui séduit par son littoral, son patrimoine, sa gastronomie ou encore son thermalisme. « Un tiers de notre économie dépend directement de notre territoire », appuie l'intervenant. Une permanence des activités, qui pour autant n'amène pas les acteurs à s'endormir sur leurs acquis. A l'inverse, souligne Pascal Dussin, « cette permanence, ces piliers économiques sont le terreau très fertile pour les innovations. »

20% de chiffre d'affaires de plus qu'il y a 10 ans
A l'entendre en effet, Les Landes peuvent se vanter d'une activité économique non seulement dynamique mais en transformation. Le chiffre d'affaires de l'économie landaise est de 15,84 Mds €, « c'est 20% de plus qu'il y a 10 ans ». Une dynamique notamment portée par une forte attractivité démographique : « nous gagnons plus de 4000 habitants par an, c'est un taux de croissance deux fois plus dynamique qu'en France », indique Pascal Dussin. Avec 400 500 habitants, la population a ainsi augmenté de 10, 5% depuis 2006, même si depuis 2010, le rythme de progression a légèrement ralenti. Mais l'intervenant tient à « casser le cliché selon lequel seuls les retraités viendraient dans les Landes ». Ils représentent environ 50% des nouveaux arrivants, 40% sont des actifs. Au 8ème rang des départements les plus attractifs au niveau national, Les Landes remontent au 5ème rang pour ce qui est de l'attractivité auprès des ménages d'actifs...
Autre point fort landais : les exportations. Elles ont doublé (en valeur) en 15 ans, passant de 0,9 Mds € en 2000 à 1,8Mds € en 2016. « L'économie landaise, malgré des vents contraires sur ces fondamentaux ces dix dernières années, (tempête Klaus, grippes aviaires et la crise économique internationale), est une économie qui crée de l'emploi : « +8,9% d'emploi salarié créé depuis 2006. Là où sur la même période la France enregistre +2,2% et 3,2% pour l'Aquitaine. Et la création d'entreprise (+15,5%) progresse également plus fortement qu'en France et en Nouvelle-Aquitaine ».
Enfin, sur les axes de « transformation » de l'économie landaise, outre l'accélération des exportations, Pascal Dussin relève une amélioration de l'accessibilité, notamment routière avec l'A 65 et l'A 63, mais aussi ferré. « Même s'il manque encore la LGV chez nous, son arrivée jusqu'à Bordeaux, nous a déjà permis de gagner une heure. », reconnaît-il. Autre transformation qu'il relève dans l'économie départementale: « la transition énergétique est en marche avec un important effort en direction des ressources énergétiques nouvelles ». Les Landes sont notamment parmi les premiers départements français producteurs d'énergie photovoltaïque qui représente 14% de l'électricité consommée dans le département. Dans le même esprit Pascal Dussin, souligne l'investissement massif sur la biomasse et la méthanisation.

" Trop peu de belles PMI et d'étudiants "
Mais pour autant, « l'économie landaise reste perfectible sur certains points » admet le responsable. « Sans doute manque-t-il un tissu de belles PMI. Moins de 1% de nos entreprises sont des entreprise de plus de 50 salariés, et la moitiés d'entre elles sont publiques... ». D'ailleurs si Les Landes peuvent se vanter du poids de leur économie productive, le poids des services marchands et du tertiaire, sont à l'inverse sous-représentés : - 7 points par rapport à la Nouvelle-Aquitaine. Autre faiblesse : « l'enseignement supérieur est trop peu développé. Avec nos 2300 étudiants nous sommes au 91ème rang des départements français... », et le nombre d'apprentis va en diminuant. -8,5% depuis 2010 là où sur la même période, l'académie de Bordeaux enregistre +19,6%.
La liste des points de vigilance s'allonge aussi quand on regarde en détail les chiffres de l'exportation landaises. En effet, la moitié des exportations sont réalisées par seulement 10 entreprises. Il y a donc encore bien des chantiers à mener et des vigilances à avoir avant un prochain rendez-vous dans 10 ans. Et parmi ceux-là, conseille Pascal Dussin, surveiller de près les territoires dont certains paraissent plus fragiles avec déjà de faibles densités de population, de services commerciaux et médicaux. Objectif: que le dynamisme économique profite à tous.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 20/11/2017