Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Un collectif de coopération économique au service de la Dordogne

1

Occitania creativa regroupe dix-huit acteurs économiques périgourdins, aux compétences variées : agriculture, communication audiovisuelle, tourisme, politiques publiques, ingénierie de projet. Ces compétences se rejoignent dans une envie commune, celle de contribuer à un développement harmonieux du territoire. Cette jeune coopérative poursuit deux objectifs : développer l’attractivité et de la cohérence des territoires par la mobilisation des ressources identitaires et d’autre part adapter le milieu rural à la mutation sociale et socio-économique. Elle est soutenue par la Région.

Le projet d'Occitania créativa, une jeune coopérative créée il y a moins d'un an, est particulièrement innovant. Il a obtenu  le soutien du Conseil régional de la Nouvelle Aquitaine, au titre de son appel à Manifestation d'intérêt innovation sociale. Il s'agit d'un dispositif destiné à soutenir des projets socialement innovants.
Occitania Créativa réunit 18 entrepreneurs périgourdins. Parmi eux, on trouve des universitaires, des chercheurs, professionnels du tourisme ou de l'agriculture, des professionnels de l'audiovisuel, des artistes, aux parcours et expériences multiples. Tous ont une envie commune : contribuer au développement économique de la Dordogne, un territoire auquel ils sont attachés, qu'ils en soient natifs ou non. " Nous sommes avant tout citoyen du monde rural, soucieux, de son équilibre, social, environnemental, garant de notre cadre de vie. Nous sommes aussi passionnés par la période de mutation que traverse notre société et convaincus, qu'il existe des solutions à la crise que nous vivons, explique François Lagorce, un des membre fondateurs, spécialiste en conception et gestion de projets. Le collectif s'est fixé pour mission de proposer une offre de services qui repose sur la pluridisciplinarité et le croisement des compétences. "Notre rôle est de conseiller et d’accompagner les acteurs publics et privés dans leurs projets de valorisation de leurs territoires ou de leurs activités. Nous débutons par les acteurs publics, car certains d'entre nous sont issus des collectivités territoriales et une très bonne connaissance des politiques publiques, précise Alexia Charrier, géographe et spécialiste" du développement durable. Parmi les offres de services proposées par la coopérative, on trouve des études et analyses territoriales, études diagnostic de territoires, du conseil, de la conception et du pilotage de projets dans les domaines de l'agriculture, des arts, du tourisme,  dans conception et organisation d'événements.  Occitania creativa souhaite se mettre à l'épreuve du réel, en expérimentant  à partir de besoins repérés et exprimés par les territoires

Au coeur de la culture occitane

"Après de nombreuses années au sein des acteurs du monde occitan, nous considérons que celui-ci a beaucoup à apporter dans la mise en œuvre de telles propositions à l’échelle locale, précise Christian Lavaud, vidéaste. La langue et la culture occitanes seront donc les fils conducteurs des actions en faveur  de la coopérative de la valorisation des territoires, de leurs patrimoines et de leurs habitants, du lien social et intergénérationnel ou encore d’une économie de proximité. Par exemple, sur la thématique culture occitane, dans le cadre du contrat en cours, le Parc Naturel régional Périgord Limousin a confié à Occitània creativa la réalisation d'une étude sur l'évaluation de l'action occitane du Parc et de ses perspectives en vue d’élaborer une stratégie d'intervention pour les années à venir (à brève échéance pour le contrat de Parc 2018-20, à plus long terme, pour penser la charte à venir). Occitania creativa se veut aussi un acteur de l'économie sociale et solidaire. Leurs fondateurs mettent beaucoup d'espoir dans des propositions telles que l’économie collaborative, la créativité ou l’innovation sociale.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 30/11/2017