Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | 11.5 M€ à Lot-et-Garonne Numérique pour le développement de la fibre optique

1

Pour développer le très haut débit et l’économie numérique dans le 47, le Syndicat Mixte Lot-et-Garonne Numérique a pour mission l'animation, la coordination de l'aménagement numérique ainsi que la mise en œuvre du Schéma Directeur Territorial d'Aménagement Numérique. En vue du déploiement d'une première phase de 37.000 prises de fibre à l'abonné sur 4 ans, le syndicat a donc sollicité une aide financière de la Région qui lui a été accordée à hauteur de 11.5 M€. Les premiers chantiers vont ainsi pouvoir voir le jour d’ici quelques semaines…

« Couvrir les zones rurales en services numériques fixes et mobiles », tel est le principal objectif de la lutte contre les fractures territoriales portée par le Département et le syndicat mixte Lot-et-Garonne Numérique. Pour mener à bien ses missions en matière de déploiement de la fibre optique le syndicat mixte vient d’obtenir un engagement financier de l'Etat concernant son dossier de demande de subvention dans le cadre de l'appel à projets France Très Haut Débit. Il devrait ainsi bénéficier d'une aide de l'Union Européenne sur le dispositif Fonds européen de développement régional (FEDER). En vue du déploiement d'une première phase de 37.000 prises de fibre sur quatre ans, le syndicat a donc sollicité une aide financière de la Région qui lui a été accordée à hauteur de 11.5 M€. Zones AMII et zones couvertes confondues : 164 000 foyers raccordés En matière de déploiement de la fibre optique, le territoire national a été scindé en deux. En Lot-et-Garonne, il existe ainsi des zones AMII, zones denses et donc jugées « rentables » par les opérateurs privées, couverte par Orange. Trois zones AMII sont dénombrées regroupant quatorze communes : Marmande, Villeneuve-sur-Lot, Agen, Bajamont, Boé, Bon-Encontre, Colayrac-St-Cirq, Foulayronnes, Layrac, Le Passage, St-Hilaire-de-Lusignan, Sauvagnas, St-Caprais-de-Lerm et Lafox. A terme, 36 000 foyers seront raccordés sur ces secteurs. Et les zones couvertes par le syndicat Lot-et-Garonne Numérique, soit les 305 autres communes. Sans intervention publique, toutes ces villes hors zone urbaine auraient été laissées à l’écart de cette innovation numérique.128 000 foyers seront raccordés sur ces 305 communes. 150 emplois par an pour mener à bien ce chantier 400 000 heures de travail, sur les quatre ans seront nécessaires pour mener à bien ce chantier. Aussi, près de 150 personnes seront employées par an dont 5 % pour le pilotage du projet, 44 % pour le génie civil et les travaux d’infrastructures et 51 % pour la pose et le raccordement des câbles. En étroite concertation avec le titulaire du marché et afin de répondre aux besoins importants de main d’œuvre spécialisée, une formation spécifique vient d’être mise en place au Lycée technique de Foulayronnes. Les premiers chantiers auront lieu sur les plaques « Samazan - Fourques-sur-Garonne » et « Sainte-Colombe-en-Bruilhois - Sérignac » qui constituent des points de raccordement nationaux au réseau national de fibre. Les travaux de déploiements, démarrés fin 2017, se dérouleront plaque par plaque et se poursuivront sur les années suivantes.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : Xavier Chambelland CD47

Publié sur aqui.fr le 28/11/2017