Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Tourisme en Béarn: un nouveau Cluster pour une nouvelle dynamique

Bruno Durroty (CCI Pau Béarn), Jean Othax (co-président cluster tourisme), Laurent Poublan (co-président cluster tourisme), Anne-Marie Hauser (CCI Pau Béarn)

Hôtels, campings, gîtes touristiques, bases de loisirs, golfs, sites historiques ou patrimoniaux, musées, commerçants, aéroport, et bien d'autres... « Tous les acteurs du tourisme et ceux qui en vivent sont invités à rejoindre le Cluster Tourisme Béarn !». L'appel a été lancé ce 30 novembre à Pau par Jean Othax, et Laurent Poublan, tous deux élus de la Cci et co-présidents du Cluster né le 12 septembre dernier. L'objectif est clairement posé ; il s'agit de faire venir plus de touristes en Béarn par deux biais principaux : l'harmonisation par le haut de la qualité de l'offre touristique et véritablement fédérer l'ensemble des acteurs privés et publics du tourisme en Béarn.

Si ce nouveau Cluster Tourisme Béarn est présidé, animé et coordonnée par la Cci Pau Béarn, son conseil d'administration est largement ouvert aux autres acteurs du tourisme que sont notamment « les représentants des filières professionnelles du tourisme, les autres chambres consulaires, l'aéroport de Pau, ou encore le comité départemental du tourisme », liste Anne-Marie Hauser, en charge du dossier pour la Cci, au côté de Bruno Durroty, Manager commerce service et tourisme à la CCI. 
« L'idée n'est pas de remplacer l'office du tourisme ou les services du département et de l'agglomération en la matière, précise d'emblée Jean Othax. Mais il faut que les commerçants et acteurs du tourisme se prennent en main. Le cluster doit permettre à chacun d'eux de s'écouter, de mieux se connaître les uns les autres et de faire entendre un langage commun. Et aucun aspect économique ne doit être négligé, d'où l'importance aussi de la présence des commerçants dans ce cluster. », insiste le co-président, lui même dirigeant de la confiturerie Francis Miot.
Le cluster a aussi vocation à «harmoniser et monter le niveau de l'accueil des touristes ». Pour cela, ce sont les outils de la Cci qui entrent en jeu via notamment ses conseils, accompagnements ou encore via ses formations tant linguistiques que de vente ou de de fidélisation clients.
Enfin, troisième priorité pour réunir les conditions du succès touristique en Béarn selon les représentants du Cluster: « il faut créer une dynamique commune et partagée par tous, acteurs privés et publics ». Dans cette idée Bruno Durroty ajoute : «  Le décor, et l'offre touristique existent en Béarn, ce qui manque c'est une visibilité de cette offre. Il faut que chacun devienne le commercial des autres auprès du public et des touristes en particulier. C'est une question d'état d'esprit, réussir à créer un sentiment d'appartenance au Béarn en travaillant les uns avec les autres.»

« Faire du Béarn une destination phare »
Mais pour ce faire, faut-il encore que chacun se connaisse. Or, « se présenter, tisser des liens professionnels et créer une synergie entre les secteurs d'activités », c'est bel et bien le but de la matinée du 7 décembre prochain, décrit par Laurent Poublan. A cette occasion, le Cluster Tourisme Béarn organise son premier « business dating » à Jurançon (Domaine de Bazaillacq) autour du thème « Faire du Béarn une destination phare ». Plusieurs petits-déjeuners de ce genre vont être organisés sur les premiers mois d'existence du Cluster afin non seulement de se faire connaître mais aussi de faire entendre les voix et les idées venues du terrain.
Des idées qui seront reprises et travaillées au sein de groupes de travail du Cluster. Parmi les chantiers d'ores et déjà envisagés figurent par exemple « faire que la clientèle du tourisme d'affaire reviennent en Béarn en touriste de loisir », « la revitalisation des centres villes » ou plus concrètement encore la mise en place d'outils tels qu'un groupement d'employeurs, permettant notamment des plages d'ouverture plus larges pour les commerçants ou acteurs isolés, la création d'une centrale d'achat mutualisée, ou pourquoi pas encore la collaboration avec les acteurs du tourisme espagnol...
Pour les entreprises intéressées à rejoindre le cluster l'adhésion est comprise entre 100 et 500€ sur la base du chiffre d'affaires déclaré. Pour les structures sans chiffre d'affaires, telles les associations qui forment un tissu dynamique en Béarn, la participation est libre, précise Anne-Marie Hauser. La matinée du 7 décembre est quant à elle gratuite sur inscription.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : CCI Pau Béarn

Publié sur aqui.fr le 01/12/2017