Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Deviation de Beynac : Le Département veut éteindre la polémique par le dialogue

1

Germinal Peiro, le président du Conseil Départemental de Dordogne a été définitif : lors d'une conférence de presse organisée lundi matin, il a affirmé que la déviation de Beynac ne sera pas remise en cause, et que l'autorisation de démarrage des travaux est imminente et serait validée par la préfète. Germinal Peiro a annoncé la mise en place d’un "comité de dialogue et de suivi du contournement de Beynac", en indiquant souhaitant ouvrir le dialogue sur les projets connexes, notamment sur les 3,9 km de voie verte.

Ce lundi 11 décembre en fin de matinée, Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne, avec autour de lui les élus de sa majorité, a organisé une conférence de presse au sujet du dossier de la déviation de Beynac, un dossier vieux de trente ans. Absolument certain que l'arrêté préfectoral autorisant le démarrage des travaux est "imminent", Germinal Peiro, sans doute pour éteindre la polémique,  a annoncé la mise en place "d'un comité de dialogue et de suivi des travaux de la déviation de Beynac."  "Il n'est pas question de revenir sur le projet de fond. Tous les feux sont au vert. Notre souhait est d'ouvrir le dialogue avec les associations, les opposants, et de travailler ensemble sur les dossiers connexes, notamment sur les 3,9 kilomètres de voie verte. Nous devions travailler en concertation sur la signalétique pour mieux signaler les  accès aux villages, aux commerces, sur la sécurité, le stationnement au coeur de la commune de Beynac." Germinal Peiro a profité de l'occasion pour demander l'arrêt de toutes les ZAD, formes d'occupation illégales. Seules les voies légales doivent être utllisées."
Le futur comité de suivi sera composé de la préfète, de la députée du Sarladais, des maires des quatre communes concernées, du vice président du Département chargé des routes, des conseillers départementaux du secteur, et des membres du Coderst (conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques). Siègent dans cette instance, des représentants d'associations de consommateurs, et de défense de l'environnement. 

Pas de décision avant le 22 décembre

Dans un communiqué, la préfète de la Dordogne prend acte de l'initiative du conseil départemental de créer cette instance de concertation et de dialogue. Elle précise que cette instance de concertation présidée par l'Etat, qui se réunira le 22 décembre doit obligatoirement être saisi avant toute prise de décision.
Le contournement routier de Beynac, projet initié il y a 30 ans, devrait se concrétiser d'ici 2020 comme l’a rappelé Germinal Peiro. Pour mémoire, le projet repose principalement sur la réalisation d’une voie nouvelle, entre la RD 703 et la RD 49, et de trois ouvrages d’art. Le coût global de l’opération est estimé à 32 M€ HT, financé sur quatre années.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : DPRPM/CD24

Publié sur aqui.fr le 13/12/2017