Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Métropole | Si on sortait cette semaine de vacances?

Atelier Jeff Koons Institut Bernard Magrez

Allez c'est fait, c'est passé, c'est fini les amis! On range les guirlandes lumineuses, les robes à pailletttes et les pulls à tête de renne, cette première semaine de janvier 2018 sonne le glas de la fin des festivités de fin d'année. On respire, on digère et c'est reparti! Et pour les veinardes et veinards, le miracle de Noël prolonge un brin la pause festive puisque vous êtes encore nombreuses et nombreux à accompagner vos têtes blondes dans les vacances, comme c'est aimable à vous! Alors alors, profitons de cette petite pause bien méritée pour aller voir, avec eux ou non, ce qui se voit et se fait ça et là, histoire de commencer 2018 en beauté, et c'est parti! On file direction l'Institut culturel Bernard Magrez parce que jusque ce jeudi 4 janvier les jeunes artistes en herbe peuvent profiter d'une initiation à l'histoire de l'art par le biais d'ateliers créatifs autour du travail de deux monstres de l'art contemporain. Après un commentaire introductif de la médiatrice autour de l'oeuvre de Takashi Murakami ( c'était jeudi 28 décembre) et celle de Jeff Koons ( ce 4 janvier donc), les enfants réaliseront à leur tour leur propre oeuvre d'art. Un moment ludique et convivial qui satisfera les petits créateurs. On entame donc 2018 avec un atelier Jeff Koons et son balloon dog ce jeudi de 14h30-16h00, rien que ça! Après une initiation autour de l'oeuvre de cet artiste inclassable, les petits artistes du moment seront amenés à réaliser leur chien en forme de ballon de baudruche (balloon dog), avec de l'argile et de la pâte Fimo . Chaque participant repartira avec sa création, évidemment! (www.weezevent.com/atelier-enfant-vacances-de-noel-jeff-koons-modelage-du-balloon-dog). Toutes les infos au 05 56 81 72 77. Envie d'un petit concert? Alors on va voir et écouter Perry Gordon Trio au Caillou du Jardin botanique ce vendredi 5 janvier; Jazz Nouvelle Orléans et musique populaire des années 20 et 30 feront danser les petits comme les grands. Du vieux jazz chanté dans le jus, des chansons blues roots à souhait emmenées par la voix "so british" de Ben et son cornet magique, Perry Gordon accompagné de Stéphane au banjo et Nicolas à la contrebasse, drive ce swing typique de l'époque et du Mississippi, allez-y! Sinon, ce même vendredi 5 janvier,  de 20h30 à 22h30 au CAPC on n'irait pas voir une petite expo? A voir jusqu'à dimanche, l'expo 4,543 milliards. La question de la matière vous attend pour vous apprendre plein de choses, à vous et aux petits veinards en vacances; Cette exposition traite du rapport qu'entretiennent les œuvres d'art, les collections et les histoires culturelles avec les processus écologiques et la dimension géologique du temps. Cette manifestation donne à voir un continuum de matériaux à travers divers films, œuvres sur papier, photographies, sculptures et autres documents éloquents. Son point de départ est celui de l'histoire du bâtiment du CAPC en tant qu'entrepôt de denrées coloniales,  dont  les murs  furent érigés dans une pierre calcaire jadis  enfouie dans les profondeurs du sol et les poutres taillées dans une ancienne forêt. 4,543 milliards propose de considérer que les œuvres d'art s'inscrivent autant dans l'histoire géophysique du monde que dans l'histoire du monde passé et à venir, à voir! Côté ciné, on va voir le superbe I'm not a witch film réalisé par Rungano Nyoni, réalisatrice zambienne résidant au Portugal, avec Margaret Mulubwa et Henry B.J. Phiri. L'histoire, c'est celle de Shula, 9 ans, qui est accusée de sorcellerie par les habitants de son village et alors  envoyée dans un camp de sorcières... Entourée de femmes bienveillantes, condamnées comme elle par la superstition des hommes, la fillette se croit frappée d’un sortilège : si elle s’enfuit, elle sera maudite et se transformera en chèvre... audacieux, singulier, laissez-vous envoûter par ce film à voir très vite! Plus envie d'un dessin animé? Alors on file voir ou revoir Coco,film d'animation américain en images de synthèse réalisé par Lee Unkrich; Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille du petit Miguel. Un vrai déchirement pour ce jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, le fameux Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Il va alors se lier d’amitié avec Hector, un gentil garçon un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel… Superbe dessin animé qui évoque de manière aussi fine qu'émouvante la question de la mort, on rit, on pleure avec ce merveilleux Coco, petits et grands, il faut le voir celui-ci! Très belles vacances à vous et une fois encore, très belle année 2018!

Lise Gallitre
Lise Gallitre

Crédit Photo : DR

Publié sur aqui.fr le 03/01/2018