Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Le collège de Lanouaille récompensé pour ses bonnes pratiques

Le collège Plaisance de Lanouaille est le plus petit collège de Dordogne

Le collège Plaisance de Lanouaille en Dordogne, a remporté le prix des bonnes pratiques lors de la 25 e cérémonie des prix nationaux de la qualité et de l'excellence opérationnelle. La cérémonie a eu lieu le 29 janvier à Paris. Ces prix récompensent des entreprises, des institutions, pour leurs démarches, analyses de management par la qualité et d'excellence opérationnelle au service de la performance. Grâce à une nouvelle organisation, l'établissement, le plus petit du département, parvient à développer son attractivité et divise le nombre de devoirs non faits par quatre.

Le collège de Lanouaille, 147 élèves, 33 salariés, au Nord Est de la Dordogne est le plus petit établissement du département. Il vient d'être récompensé par un prix national : Le Prix des bonnes pratiques (catégorie services publics), décerné dans le cadre des 25es Prix nationaux de la qualité et de l’excellence opérationnelle. La principale Céline Boudy, accompagné d'une enseignante et d'un assistant de vie scolaire sont montés à Paris pour recevoir cette distinction le 29 janvier. La cérémonie s’est déroulée au siège du Medef, partenaire de cette opération avec la Direction générale des entreprises et l’association France Qualité Performance. 400 personnes étaient présentes. 13 lauréats ont été récompensés.
L’établissement périgourdin a été distingué pour la mise en place d’une nouvelle organisation, dans le but de "développer un cadre positif de vie et d’étude, en impliquant toutes les parties prenantes dans la réussite des apprentissages". Céline Boudy, prend la direction de l'établissement à la rentrée 2016. Elle constate alors des divergences entre les professeurs et les assistants d'éducation et un décalage entre les soucis remontés par la vie scolaire hors classe et en classe. "Le nombre de devoirs non faits était aussi important et les relations avec les familles n'étaient pas toujours régulières. Nous n'avons pas de conseiller principal d'éducation. J'ai profité que les contrats d'assistants d'éducation arrivent à échéance pour mettre en place une nouvelle organisation avec une équipe neuve." L'établissement met en place une nouvelle façon de travailler entre les enseignants et l'équipe de la vie scolaire, qui se traduit par une série de démarches qui place le plaisir, d'apprendre, de construire un avenir, de vivre ensemble, au coeur de son action.

Céline Boudy La principale entouré d'une enseignante et d'un assistant de vie scolaireCréer du lien"L'objectif pour moi était de mettre du lien, de créer des relations de quallité entre tous ceux qui interviennent auprès des élèves. Notre établissement est situé au coeur d'une zone rurale, caractérisée par des difficultés économiques, sociales et une baisse de la démographie scolaire. Pour certains élèves, être au collège, c'est aussi une bouffée d'oxygène," poursuit Céline Boudy. Parmi les mesures concrètes, une ancienne salle de réunion a été reconvertie en salle d'étude pouvant accueillir de 16 à 29 élèves, elle comporte un espace travail et un espace détente. L'assistant d'éducation n'a pas de bureau fixe. L'entraide entre les collègiens est favorisée, les enfants sont libres de sortir réciter une poésie ou de profiter de l'espace détente. 97 % des élèves rentrent chez eux par le transport scolaire, la dernière heure de classe sert souvent à faire les devoirs au collège. A Lanouaille, le dispositif "devoirs faits" a pris une longueur d'avance. Entre l'équipe pédagoqigue et la vie scolaire, un fil de discussion en ligne a été créé : tout y est noté. Entre 17 h et 18 h, un dispositif d'aide aux devoirs a été mis en place à la rentrée : pour l'instant, une quinzaine d'élèves volontaires en bénéficient. Les familles sont totalement impliquées dans le projet : un surveillant est désormais chargé de relancer les parents qui n'ont pas signé les mots concernant leurs enfants.

Premiers résultats positifs"Nous n'avons que peu de recul, mais déjà les premiers résultats positifs sont là : le nombre de devoirs non faits à été divisé par quatre. Aucune heure de retenue n'a été donnée. Nous sommes dans un  collège de petite taille et familiale. Cela nous permet de tester beaucoup de choses avec nos équipes. Nos enseignants développent également le co enseignement," poursuit la principale. Et dans le contexte de baisse de démographie scolaire importante sur ce territoire, le collège espère, par son innovation, attirer de nouvelles familles et développer son attractivité. Trois élèves issus d'écoles Montessori du secteur ont été attirés par l'approche innovante de l'établissement.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Collège de Lanouaille

Publié sur aqui.fr le 06/02/2018