Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Agro-écologie dans les Pyrénées-Atlantiques : Agro Réseau 64, montre la voie

Guy Estrade, Président de la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques a présenté les Rencontres Agrio Réseau 2018

Agro Réseau 64, c'est le nom de la dynamique collective mise sur pied depuis 2015 par la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques autour de l'agro-écologie. L'association, labellisée GIEE (Groupement d'intérêt économique et environnemental) par l'Etat, vise la performance environnementale économique et sociale des exploitations, à travers la modification des pratiques agricoles. Outre son action tout au long de l'année, elle organise ses Rencontres 2018, du 8 au 29 mars : 8 rendez-vous de terrain autour des pratiques de l'agro-écologie ouverts à tous les professionnels du monde agricole. L'un de ses temps d'échange et de découverte proposera notamment des démonstrations de pratiques alternatives au glyphosate.

Pour Guy Estrade, le président de la chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques, « dans le département comme partout en France, l'agriculture va continuer à évoluer. Et le recours aux pratiques Bio, sera de plus en plus une réalité dans les méthodes et parcours des exploitations du département. Pour cela, il faut se réapproprier la vie de nos sols et avoir un regard pertinent sur l'avenir de nos productions ». C'est bien dans cet état d'esprit qu'a été créée il y a 3 ans l'association Agro Réseau 64.
« Avec les agriculteurs fédérés au sein de ce réseau, on cherche à développer d'autres approches sur l'équilibre alimentaire des troupeaux par exemple, en revisitant les surfaces fourragères pour obtenir une autonomie protéique et une meilleure qualité des fourrages et de leur conservation », illustre notamment Guy Estrade. Autre thématique abordée dès la constitution du réseau : « limiter le recours à la fertilisation chimique et aux produits phytosanitaires », dont le ''fameux'' glyphosate, dont la France s'est engagée à la disparition d'ici trois ans.

Echanges, fermes pilotes et formations
Concrètement, le réseau départemental, animé par deux salariés à temps plein au sein de la Chambre départementale, rassemble aujourd'hui 66 agriculteurs (chiffres 2017) tant issus des filières animales que végétales, réunis au sein de 5 groupes locaux composés de 12 à 20 agriculteurs. Chacun des groupes travaille et échange sur des thématiques identifiées. A Sare par exemple, le groupe travaille autour du sol, des prairies, du pâturage tournant et de l'autonomie fourragère. Autour de Saint-Palais, ceux sont les couverts végétaux en maïs semence en partenariat avec le syndicat de maïs semences de Lur Berri qui sont plus particulièrement étudiés, quand, du côté de Soumoulou ou des Luys Nord-Est Béarn les expérimentations mises en œuvres concernent davantage les techniques culturales simplifiées, les couverts végétaux ou encore la rotation. Enfin, il existe également un groupe local sur Sauveterre autour notamment du semis direct. Au-delà des groupes permettant échanges et proximités entre agriculteurs membres, qui bénéficient aussi d'actions de formation au cours de l'année, des fermes pilotes et des plate-formes d'expérimentation sont mises en œuvre permettant d'apporter des références locales, pour une meilleure adaptation et diffusion des techniques expérimentées au regard des conditions pédo-climatiques de chaque territoire.

8 rendez-vous ouverts à tous en mars
Au mois de mars, à l'occasion des Rencontres d'Agro Réseau 64, 8 rendez-vous sont cette fois proposés à l'ensemble des professionnels intéressés à travers 6 fermes ouvertes et deux formations sur la fertilité des sols. Au menu des thématiques abordées : les couverts en maïs semences (le 8 mars à Behasque Lapiste), la valorisation des dérobées et l'optimisation du pâturage en ovin lait (16 mars à Saint-Pée-sur-Nivelle), l'autonomie protéique et fourragère en bovins viande (19 mars à Ogenne-Camptort), la destruction des couverts sans glyphosate (20 mars à Labastide Montréjeau), destruction de couverts au rouleau et semis direct de maïs (26 mars à Vialer), et enfin les couverts en viticulture (29 mars à Aydie). Partage d'expériences et de bonnes pratiques en perspective!

Plus d'infos et inscriptions aux Rencontres 2018: http://www.pa.chambagri.fr/

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 06/03/2018