Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | La lecture chez les tout-petits, un bienfait pour leur avenir

1

La France est la seule nation, avec les Pays-Bas, à enregistrer un déclin du niveau de lecture de ses écoliers de CM1. Ce constat résulte de la dernière enquête PIRLS réalisée auprès de 50 pays et publiée en décembre dernier. Depuis PIRLS 2001, la performance globale française baisse progressivement à chaque évaluation. En 2016, l’écart est significatif et représente - 14 points sur la période de quinze ans. Mais comment stopper cette hémorragie ? De quelle manière redonner le goût de la lecture ? Ce rapport préconise une sensibilisation aux belles lettres dès le plus jeune âge…

En décembre dernier, la dernière enquête PIRLS - Progress in International Reading Literacy Study - a mis en lumière le net déclin du niveau de lecture des écoliers français. Cette étude, qui mesure les performances en compréhension de l’écrit des élèves en fin de CM1, en faisant lire douze textes courts aux écoliers, classe la France au 34ème rang des 50 nations testées, en compréhension en lecture, et avant-dernier pays européen. La France et les Pays-Bas sont les deux seuls pays à connaitre un déclin depuis 2001, date des premières études PIRLS. En effet, la performance globale française a baissé progressivement à chaque évaluation.

Faire la lecture au quotidien à son enfant dès le plus jeune âge, une solution ? De leur côté, les enseignants français sont moins nombreux que leurs collègues européens à proposer à leurs élèves chaque semaine des activités susceptibles de développer leurs stratégies et leurs compétences en compréhension de l’écrit. Ils déclarent passer 19 % du temps de classe à l’enseignement de la lecture-compréhension et plus généralement 37 % à l’enseignement de la langue française. Au-delà des faits et des chiffres, certaines solutions sont préconisées notamment celle de mettre en place un « démarrage précoce de la lecture ». Les enfants dont les parents auraient démarré très tôt des activités d'alphabétisation seraient mieux armés que d’autres qui n’auraient pas connu les histoires du coucher par exemple.

Joseph, 5 ans 1/2, lecteur aguerri« Plongé dans son livre », comme il se plaît à le dire, Joseph s’évade dans son dernier roman « Le Géant élégant » de Julia Donaldson et Axel Scheffler paru aux éditions Gallimard Jeunesse. « J’aime beaucoup ce livre car le Géant rencontre tout un tas d’animaux qu’il aide. J’aime les histoires où le héros fait connaissance avec plein de personnages différents. Et puis les dessins sont très beaux », confie-t-il, rayonnant de plaisir. A peine savait-il parler que sa maman lui lisait déjà des histoires, le soir, avant de s’endormir. « Madame Propreté », « Prune et Séraphin », « Gaston Lagaffe » ou encore « Le Gruffalo », ce petit écolier se noie quotidiennement dans une littérature riche et variée. Revers de la médaille, le soir la lumière peine à s’éteindre tant l’envie de découvrir de nouvelles aventures est grande. Reste à savoir si cette situation perdurera à l’adolescence…

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 18/03/2018