Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Le débat des Amis d’Aqui sur la solidarité alimentaire

1

À l’occasion de l’assemblée générale de l’association Les Amis d’Aqui, un débat sur « la solidarité alimentaire : du don à l’engagement », s’est tenu au Café Maritime de Bordeaux, vendredi 27 avril. Pierre Pouget, vice-président de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde, et Yves Duclos, président de la Société de Saint-Vincent-de-Paul Bordeaux-Gironde, ont échangé autour des différentes problématiques que le sujet recoupe. Une discussion animée par Joël Aubert, rédacteur en chef d’Aqui.fr.

« Les Français sont généreux », a statué Pierre Pouget, vice-président de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde, lors du débat autour de la solidarité alimentaire, vendredi 27 avril, à l’occasion de l’assemblée générale des Amis d’Aqui. Une affirmation qui vient contredire l’impression d’indifférence, que la société renvoie habituellement, face à la misère. Et pour cause, à la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde, située dans la zone industrielle Alfred Daney, à Bordeaux, deux cent bénévoles viennent renforcer les équipes, constituées de seulement huit permanents.

Si Pierre Pouget, à 64 ans, est retraité, les bénévoles ont tous les âges et viennent de tous les horizons et milieux sociaux. « Près de 1.200 lycéens du Sud-Médoc viennent nous aider tous les ans, au moment de la grande collecte annuelle, fin novembre », assure fièrement cet ancien directeur de la Safer de Gironde, heureux de remplir une mission de sensibilisation des plus jeunes face à la précarité. « Je souhaite restaurer l’homme dans toutes ses dimensions », plaide celui qui accueille des personnes démunies au sein même de la Banque Alimentaire pour qu’ils retrouvent leur dignité en travaillant, en plus de pouvoir s’alimenter.

Animé par Joël Aubert, le débat a commencé par quelques définitions que le journaliste a souhaité rappeler. « Le don est désintéressé et intemporel », a-t-il trouvé bon de spécifier, en insistant sur le côté participatif que l’engagement sous-tendait, par la suite. Tant Pierre Pouget qu’Yves Duclos sont des figures d’engagement vis-à-vis de la solidarité alimentaire. Ils représentent deux maillons de cette chaîne : la Banque Alimentaire s’occupe, en effet, de distribuer des denrées alimentaires tous les jours à des associations, dont celle de Saint-Vincent-de Paul.

 Une constante quête de progrès

Pour ces deux défenseurs du droit à se sustenter pour tous, l’engagement n’est pas une fin en soi : il s’entretient de manière permanente. Président de l’association Saint-Vincent-de-Paul en Gironde, qui distribue des colis alimentaires aux personnes dans le besoin, Yves Duclos a aussi participé à la création du « Pain de l’amitié », un restaurant social créé il y a une quarantaine d’années à Bordeaux. 150 repas y sont servis tous les jours, de septembre à juillet, et l’épicerie solidaire attenante sert 80 familles par jour, rue Saint-Nicolas à Bordeaux.

Avec la Banque Alimentaire, Pierre Pouget est également en train de mettre en place une épicerie solidaire itinérante en camion, pour se rendre dans les zones sans Caisses Centrales d’activités sociales (CCAS) ou associations. « Sachant que sur 80.000 étudiants, 3.500 ne mangent pas à leur faim, nous souhaitons la faire passer notamment par le campus de Bordeaux », explique Pierre Pouget, en constante quête de progrès dans la solidarité alimentaire.

Alix Fourcade
Alix Fourcade

Crédit Photo : Julie Alleau

Publié sur aqui.fr le 30/04/2018