Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Clément Bozec, l’homme qui murmurait à l’oreille des semences potagères

Clément Bozec

En août dernier, la rédaction d’Aqui vous faisait découvrir un jeune agriculteur entrepreneur, Clément Bozec, 24 ans, basé à Lacépède, en Lot-et-Garonne. Neuf mois ont passé et nous avons souhaité retourner le voir pour prendre le pouls de son activité. Si le cours des céréales ne permet pas à ce paysan de se dégager un revenu décent, en revanche, pour les semences potagères, il en est tout autrement. « « La fin de saison fut bonne. Je suis dans les clous. Tout le monde est content et la comptable aussi ! ». Rencontre sur ses terres lot-et-garonnaises…

C’est un jeune agriculteur toujours aussi dynamique, toujours autant passionné par son métier « qui n’en est pas un » confie-t-il, que nous avons plaisir à retrouver quelques mois après notre première rencontre, sur ses terres à Lacépède en Lot-et-Garonne. Foisonnant d’idées, sensible aux innovations agricoles et à l’environnement, Clément Bozec est heureux de constater que son bilan d’activité est plutôt positif. « La fin de saison fut bonne. Je suis dans les clous. Tout le monde est content et la comptable aussi ! », précise-t-il, avec un brin d’humour. Des céréales en berne Ce jeune homme de 24 ans cultive 50 hectares de céréales bio ainsi qu’une quarantaine de variétés de semences potagères bio. Mais les céréales ne sont pas véritablement sa priorité. « Je n’arrive pas à me dégager de revenu, les charges étant quasi équivalentes au chiffre d’affaires. En fait, il faudrait que j’en possède 100 pour que ce soit vraiment rentable. » Du reste, sur ses 50 hectares, il vient d’en vendre cinq à un collègue de 37 ans du Biau Germe. « Même si nous ne sommes pas associés je ne suis plus seul sur mon exploitation. Nous allons travailler ensemble c’est ce qui est appelé, dans notre secteur, l’entraide agricole ! » Aussi, il vient d’implanter cinq hectares de blé ancien. Le blé récolté est vendu à un meunier de Galapian pour produire sa farine. « Et, ainsi, j’achète le pain chez lui issu de mon propre blé, c’est plutôt chouette ! » Et Clément Bozec n’est plus un cœur à prendre. Très librement il nous raconte qu’il a rencontré l’âme sœur l’été dernier. Avec cette dernière, prénommée Tiffany, il a pour intention de s’installer en GAEC en 2019. Ainsi, sa compagne deviendrait son associée. Des semences potagères toujours plus nombreuses Des semences potagères Légumes feuille – céleris, épinards, poireaux, …-, des Légumes fruit -aubergines, courgettes, haricots, maïs, …-, des Légumes racines – panais, navets, carottes, céleris, …, Clément Bozec cultive, aujourd’hui, une quarantaine de variétés de semences potagères bio. Cette production est vendue par le biais du site internet de Biau Germe. « Le Biau Germe est un GIE, un groupement d'intérêt économique, basé à Montpezat d’Agenais. Il rassemble onze fermes lot-et-garonnaises soit 23 personnes. » Aujourd’hui, 80 % des semences potagères de Clément sont vendues à des particuliers de tout l’hexagone. Les 20 % restant sont destinés aux maraîchers, revendeurs bio tels que Biocoop, magasins spécialisés ou collectivités comme les mairies. Un engagement véritable avec le Biau Germe Grâce à ce GIE, ce jeune agriculteur peut échanger avec d’autres agriculteurs. « Nous travaillons ensemble de façon juste et équitable. Ainsi, nous mutualisons nos revenus, nous répartissons le travail selon nos compétences. Nos décisions sont prises en commissions, conseils d'administration et assemblées générales par consensus. » Mais, cet engagement n’est pas de tout repos. En effet, des tâches diverses sont à exécuter par chaque membre. « Nous nous devons de nettoyer les graines, tester leur qualité germinative, les ensacher et les envoyer à nos clients. Un travail d’équipe qui amène également à exécuter des missions de secrétariat, de gestion du site, de comptabilité, d'informatique, etc. »
Enfin, ne possédant pas de local, ce jeune agriculteur a pour projet de construire, sur ses terres, un bâtiment de 250 m2, habillé d’une charpente en bois, possédant deux niveaux pour héberger un lieu de séchage et son bureau. Ce bâtiment devrait être opérationnel début 2019.
A noter que Clément Bozec participera à la Journée de l'installation et la transmission agricole qui se tiendra le vendredi 18 mai de 10 h 30 à 18 h, dans le cadre du Salon Régional de l'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine au Parc des Expositions de Bordeaux.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 06/05/2018