Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Le château de Commarque développe la médiation culturelle

Le château de Commarque s'ouvre à la médiation culturelle

Pour cette saison touristique, la visite du château de Commarque s'enrichit: les visiteurs pourront découvrir d'ici quelques jours dans l'une des salles basses la nouvelle exposition consacrée à la grotte préhistorique( période Magdalénienne) qui se trouve sous le village castral. Grâce aux nouvelles technologies et à une scénographie réinventée, le public peut comprendre la beauté et l'intérêt scientifique de celle ci. Un film en 3 D de la grotte permet de découvrir l'intérieur de cette dernière, comme si vous y étiez. Une mise en 3D complète du site a été réalisée.

C'est Aude de Commarque, qui conduit la visite du château de Commarque. Guide et formée à la médiation culturelle, la jeune femme secondée par son frère ainé Jean, poursuit l'oeuvre de ses parents.  Hubert de Commarque et son épouse ont racheté le site au début des années soixante dix avec la ferme ambition d'entreprendre sa renaissance. Au coeur d'un écrin de verdure, surgit Commarque, son donjon vertigineux perché à 40 mètres au dessus du castrum des XII et XIII e siècles. La majesté des lieux est à couper le souffle. Son destin chaotique a fait qu'à la fin du XVI e siècle, il fut abandonné. Pendant 300 ans, il fut  peu à peu envahi par la végétation, presque englouti. Hubert de Commarque a consacré sa vie et son énergie à lui redonner sa splendeur d'antan.  Depuis quinze ans, le site est ouvert au public et reçoit 50 000 visiteurs par an, depuis que la famille de Commarque en assure elle même la gestion, il y a 5 ans.

 Aude  de Commarque reprend le flambeau familial


Peu d'endroits comme Commarque peuvent se prévaloir d'un site archéologique et d'un monument marquant, avec comme écrin, un paysage préservé. C'est ainsi que les visiteurs peuvent imaginer voir évoluer les hommes de différentes périodes, préhistoire, protohistoire, période médiévale.  Le château a été construit à la fin du XII e siècle. Les campagnes de fouilles et les travaux historiques sur les archives ont démontré que plusieurs lignées cohabitaient sur le site de Commarque, dont les noms reviennent sans cesse dans les documents des XIIe, XIIIe, XIVe siècles : les Beynac, les Cendrieux, les Commarque, les Escars et les Gondrix. A Commarque, il est à la fois passionnant et difficile de démêler les couches et les couloirs du temps qui se superposent et les nombreuses marques humaines qui ont traversé les siècles. Aude nous conduit donc des cluzeaux (habitations aménagées dans la falaise, habitées depuis le Néolithique), jusqu'au castrum, en passant par la chapelle Saint Jean, les ruelles. Les visiteurs peuvent désormais découvrir le résultat du chantier titanesque de la restauration du corps de logis.  Il a nécessité plus de 78 mètres d'échafaudage. Le gros oeuvre est enfin achevé et les salles ont été aménagées : on peut notamment y trouver des jeux anciens.

La maquette du Château de Commarque en 3 DPartage des connaissances avec les visiteurs

"Notre souhait est de faire partager au grand public les connaissances et les résultats de ces recherches et travaux scientifiques, les rendre accessibles et disponibles à nos visiteurs, poursuit la jeune femme.  Aude de Commarque a developpé de nouveaux projets avec l'introduction de la 3 D et des nouvelles technologies qui donnent une vraie plus value à la visite, tout en respectant l'âme des lieux.
D'ici la fin mai, il sera possible de descendre dans les entrailles du château fort pour découvrir dans l'une des salles basses (romane et gothique), la nouvelle exposition consacrée à la grotte préhistorique de Commarque, située sous le château. Découverte en 1915, par les préhistoriens l'Abbé Breuil et Pierre Paris, elle est fermée au public par souci de conservation. Sur le plan scientifique, elle offre un intérêt majeur car elle contient des dizaines de figures de la période Magdalénienne (15 000 ans - 16 000  avant J-C).  La plus célèbre est la représentation d'un cheval grandeur nature en bas relief, saississant de réalisme. On trouve  une grande majorité d'animaux, de nombreuses représentations féminines. "La grotte est largement évoquée au cours de la visite mais il y avait une certaine frustration. Avoir cette salle entièrement dédiée à la préhistoire, c'était une envie. On réintègre la préhistoire au coeur de l'histoire,  dans une ambiance immersive, tamisée et sonore, poursuit la maîtresse des lieux.

Susciter l'émotion

Le centre national de préhistoire a procédé à un relevé précis en 3 D  de la grotte et a entrepris de nouvelles recherches fondamentales. Un film 3 D permet de visiter l'intérieur comme si vous si étiez. "On y a intégré un contexte géographique avec les gisements sculptés qui sont autour de Commarque. Nous sommes au coeur de la vallée mondiale de la sculpture. La grotte est contemporaine de Cap Blanc," explique Aude de Commarque.  La famille de Commarque a souhaité intégrer ce travail et a fait appel à une agence d'infographie de Périgueux pour créer un film en 3 D et un outil de médiation culturelle. Les visiteurs vont avoir l'occasion de visiter la grotte de façon virtuelle, d'ici fin mai et identifier les différentes sculptures. Le film est construit pour toucher l'émotion du visiteur.  Le public pourra découvrir  également le mode de vie des habitants. La vidéo de 5 minutes a été construite de façon à ce qu'elle puisse évoluer.  Une mise en 3 D complète du site offre un nouveau regard sur le castrum. Grâce aux nouvelles technologies, vous aurez un aperçu de l'évolution du bâti, du néolithique au Moyen-Age. Cela se fera sous forme de vidéo projetée dans la salle des Logis.  "Notre volonté aussi est de de développer l'inter-activité avec le public, nous le faisons depuis plusieurs années avec les ateliers proposés aux visiteurs, les nouvelles technologies offrent de multiples possibilités; c'est à mon sens la meilleur façon d'offrir aux générations futures du rêve, de l'émotion et des enseignements multiples sur leur passé et l'histoire de l'humanité", observe Aude de Commarque. 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 13/05/2018