Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Sur les pas d’Adèle…

Sur les pas d'Adèle de Batz

L’église Saint-Cirq et le château de Trenquelléon à Feugarolles, le village de Lompian et l’ancien couvent des Augustins à Agen. Tels sont les lieux que le diocèse d’Agen vous invite à visiter sous forme d’un pèlerinage d’une journée du 3 mars au 26 mai, afin de vous préparer au mieux à la béatification de Mère Adèle de Batz de Trenquelléon qui se déroulera le dimanche 10 juin, à 15 h 00, au Parc des Expositions d’Agen. En route sur les pas d’Adèle…

À l’occasion de la béatification d’Adèle de Batz, le diocèse d’Agen vous invite à découvrir les lieux marquant de sa vie en Lot-et-Garonne. C’est sous la forme d’un pèlerinage d’une petite journée que les fidèles pourront fouler les quatre lieux qui ont compté dans la vie de la bienheureuse.
Tout d’abord, donc, l’église Saint-Cirq de Feugarolles. C’est le lieu où Adèle a été baptisée le jour de sa naissance. Là, vous pourrez contempler le vitrail du « Pressoir mystique », mais pour des raisons de sécurité, l’église est actuellement fermée à la visite. Ensuite, direction le château de Trenquelléon à Feugarolles. Cette demeure fut construite par Charles de Batz de Trenquelléon, le grand-père d’Adèle, pour remplacer l’ancien, trop vétuste. Adèle y est née et y a vécu jusqu’en 1816, à l’exception de la période d’exil. « De génération en génération, nous vivons avec Adèle, nous sommes bercés par sa vie, et ce moment nous l’attendons depuis très longtemps », raconte Françoise de la Raitrie, propriétaire de ce château et descendante du frère d’Adèle, Charles. Depuis le 3 mars, date de début de ce pèlerinage, cette dernière accueille des centaines de pèlerins « émus de découvre le lieu de naissance et de vie d’Adèle et d’entrer, ainsi, dans son intimité. Adèle s’incarne dans cette demeure. Ils ressentent sa présence. »Un chemin vers Lompian et Agen... Une fois le château visité, place à Lompian, lieu-dit situé à deux kilomètres de Damazan où Adèle retrouvait un prêtre, son directeur spirituel, et supérieur de la « Petite Société ». Ce dernier sut trouver les mots justes pour l’encourager dans ses projets. Ce pèlerinage prend fin en toute logique à Agen au 17 rue des Augustins. L’actuelle communauté des religieuses marianistes se trouve dans les locaux achetés par Adèle en 1820, dans l’ancien couvent des Augustins, détruit à la Révolution française.

Sur les pas d'Adèle de Batz

Pour plus de renseignements : https://beatadele.com/

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : Diocèse d'Agen - Château de Trenquelléon - SR

Publié sur aqui.fr le 15/05/2018