Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | La Dordogne, une terre de vélo en devenir

Le département de la Dordogne mise sur le développement des véloroutes et voies vertes

Rural et doté d'un patrimoine naturel préservé, le département de la Dordogne est un territoire qui se prête particulièrement au développement de la randonnée et à vélo en particulier. La Dordogne est désormais la 4e destination la plus programmée par les tour-opérateurs et agences spécialisées, après le Val de Loire, la Provence et le Bourgogne. Un plan départemental vélo a été élaboré sur la période 2018-2021 et devrait être validé à l'automne. En cette fin de printemps, nous vous proposons un état des lieux des différentes véloroutes et voies vertes sur le territoire départemental.

25 millions de Français font du vélo et 9 cyclistes sur 10 en font un usage touristique ou de loisirs. Le vélo est une activité de tourisme en plein développement et enregistre une demande très forte. La fréquentation de grands itinéraires à vélo nationaux ou européeens, type La Loire à vélo  ou la Vélodyssée témoigne de cet engouement qui génère pour les territoires traversés de retombées économiques. La Dordogne est considérée comme un département attractif pour les personnes désireuses de découvrir le département à vélo. Cet engouement est limité par des circuits non identifiés et peu sécurisés. Depuis plusieurs mois, les services du Département, aidés par des associations locales planchent sur un plan départemental vélo qui couvre la période 2018-2021. "Les véloroutes et voies vertes et celles en projet, constituent des parcours sécurisés et aménagés qui doivent servir d'axes sructurants, précise Philippe Debet, en charge du dossier au Département. En Dordogne, trois parcours sont inscrits au schéma national : la V 90 la vallée de l'Isle, la V 91, vallée Dordogne et V 92 la flow vélo entre Thiviers et l'Ile d'Aix. Deux autres parcours sont inscrits au schéma régional : la voie verte du Céou de 25 km et la véloroute voie verte vallée Vézère. De quoi avoir quelques idées pour pédaler cet été, au fur et à mesure de l'avancée des projets. 

La  V 92 ou la Flow vélo, suivez le macaron bleu
Longue de 290 km, cette véloroute relie l'ïle d'Aix en Charente-Maritime à Thiviers en Dordogne. Entièrement balisée et repérable par un macaron bleu, elle traverse Rocherfort, silonne un décor de vignes, passe par Saintes, Cognac, Angoulême avant d'emprunter la coulée d'oc et de faire une incursion dans le pac naturel régional Périgord Limousin. Sur la partie Dordogne, il reste quelques tronçons à aménager pour quitter le département. . Retrouvez l'itinéraire complet : https://www.laflowvelo.com/. la Flow vélo est connectée à deux Eurovélo routes : à la Vélodyssée à Saint Laurent-de-la-Prée pour remonter vers le marais poitevin ou à Cabariot pour descendre vers Royan et à La Scandibérique à Marthon (16) pour sillonner un pays de Charente Limousine ou à Châteauneuf-sur-Charente pour plonger plus au Sud. 

La V 90, l'Isle aux trésors 

Après cinq ans de travaux, la V 90 vallée de l'Isle offre 106 kilomètres d'itinéraire cyclable entre le Pizou et l'est de l'agglomération périgourdine. Cet itinéraire offre un autre regard sur la rivière Isle.Les travaux d'aménagement ont débuté en 2012, pour un coût global de 12 millions d'euros. 80 % du financement est assuré par des fonds européens. Plusieurs passerelles ont été mises en place en 2015 et 2016 pour permettre de traverser cette belle rivière sans emprunter le réseau routier. La maîtrise d'ouvrage est répartie entre les cinq communautés de communes de la vallée de l'Isle dont le Grand Périgueux. "A terme, la V 90 doit rejoindre la V 94 et surtout l'itinéraire de la Loire à vélo dans la Nièvre en passant par la Haute-Vienne, l'Indre. Nous travaillons aussi à un itinéraire départemental permettant de connecter l'agglomération périgourdine avec la Flow vélo, à hauteur de Thiviers. L'idée est de connecter Périgueux au schéma national des vélo routes voie vertes,"  explique Catherine Hache, chargée de mission au conseil départemental.

Un coup d'accélateur  sur la vallée Dordogne

La V 91 en cours de réalisation près de Bergerac sur la vallée de la Dordogne

La V91, celle de la vallée de la Dordogne, c'est à terme trois départements qui seront traversés par cet itinéraire cyclable : la Gironde, la Dordogne sur 150 kilomètres et le Lot. Cette véloroute rejoindra l'eurovélo n° 3. L'EuroVelo 3 est une véloroute européenne reliant Trondheim en Norvège à Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne. En France, l'EuroVelo 3 est un itinéraire long de 1700 km appelé La Scandibérique et la véloroute nationale la V 87. En Dordogne, les communautés de communes de la vallée de la Dordogne en assurent la maîtrise d'ouvrages. La Communauté d'agglomération bergeracoise (CAB) prend en charge 35 kilomètres d'itinéraires de Gardonne (à l'Ouest) à Mouleydier (à l'est) en passant par le port de Bergerac. Sept communes sont concernées. Les travaux d'un montant de 9 millions d'euros ont débuté à l'automne dernier et devraient être achevés fin 2020 - début 2021.  "Actuellement, huit kilomètres d'itinéraires majoritairement en site propres sont en cours de réalisation ou en voie d'achèvement. Il s'agit de tronçons dont les terrains appartenaient au domaine public," précise Hélène Hache, qui travaille sur ce dossier au sein de la collectivité.  La CAB finance ces travaux à hauteur de 20 %, le reste est subventionné à hauteur de 80 % avec des fonds européens (Feder), Conseil régional, Etat et le Département de la Dordogne. 

En vallée du céouDeux voies vertes inscrites au schéma régional

A ces trois itinéraires inscrits au schéma national, s'ajoutent la voie verte de la vallée du Céou, longue de 25 kilomètres et le projet de véloroute voie verte de la Vallée de la Vézère, qui rejoint la V.91 à Limeuil. Le parcours cyclable de la Vallée du Céou part de Castelnaud la Chapelle en Dordogne pour se terminer à L'abbaye Nouvelle dans le Lot. Cette vélo route entièrement balisée, emprunte des voies communales étroites et peu fréquentées mais aussi des chemins entre Daglan et Gaumier. Le parcours longe le Céou, petite rivière aux eaux fraîches et limpides. Les élus de la Communauté de communes de la Vallée de l’Homme progressent sur le projet de véloroute voie verte de la Vallée de la Vézère. Entre Le-Coux-et-Bigaroque-Mauzens et Castels-et-Bézenac, les tracés ont été validés par les élus des communes concernées, permettant le lancement d’une étude approfondie des futurs aménagements nécessaires, très prochainement, suite à différentes réunions. La jonction avec la Communauté de Communes Sarlat Périgord Noir s’effectuera à Saint-Vincent de Cosse où commence la voie mode doux de la déviation de Beynac. Cette voie réservée aux cyclistes et aux piétons, construite en parallèle de la voie routière, devrait lever un verrou dans l’itinérance à vélo, dans un secteur où la sécurité n’était pas garantie jusqu’à présent.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 05/06/2018