Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Castillon 2018 : la Bataille aura bien lieu !

castillon 2018 une

Malgré quelques frayeurs dues à la nouvelle législation relative aux spectacles interprétés par des bénévoles, la Bataille de Castillon aura bien lieu, cette année encore. Un spectacle devenu emblématique des étés aquitains et qui attire un public tout aussi avide d'histoire que de divertissement. Et c'est à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter son édition 2018. Scènes reconfigurées, nouveaux costumes, son et éclairages améliorés. On vous dit tout sur cette « nouvelle » Bataille dont l'issue demeure malgré tout inchangée depuis 1453.

C'est donc à l'Office de Tourisme & des Congrès de Bordeaux Métropole que l'équipe organisatrice a choisi de présenter l'édition 2018 de la Bataille de Castillon. Un spectacle emblématique des étés aquitains, faisant référence à un des moments clés de l'histoire de France, comme a tenu à le rappeler Serge Ruaud, Président de Castillon 1453, l'association porteuse du projet : « Solférino, Austerlitz, Bir Hakeim, autant de batailles qui n'ont pas changé grand chose mais dont les noms inondent nos villes. Mais qui se souvient d'une rue de Castillon ? Il est vrai que l'affrontement a été « bâclé » en 3-4 heures. C'est peu, comparé aux 300 jours de Verdun. Et puis, il n'y a eu « que » 4000 morts. Presque rien face à la boucherie de Wagram. Et pourtant, peu de batailles ont changé autant de choses en aussi peu de temps et avec aussi peu de victimes ». Après cette petite mise au point historique sur cet événement qui, il est vrai, a mis fin à la guerre de cent ans et à trois siècles de domination anglaise en Aquitaine, l'équipe s'est félicitée de pouvoir annoncer que, cette année encore, la Bataille aurait bien lieu.
Un spectacle qui a failli être annulé in extremis, en raison de la nouvelle législation régissant les spectacles incluant la participation d'amateurs. « Si on applique à la lettre, le texte (qui fait référence au côté lucratif, non de la structure mais du cadre), le nombre de représentations aurait dû être divisé par dix pour entrer dans le cadre de la loi », précise le Président dont l'association loi de 1901 -et donc à but non lucratif- « emploie » près de 600 bénévoles pour son spectacle. Une législation ambiguë et qui a fait monter au créneau nombre d'organisateurs de spectacles vivants -le Puy du Fou en tête-, biens décidés à défendre des créations attendues, chaque année, par un public toujours plus nombreux. Gain de cause obtenu, le rendez-vous est donc pris et les 15 représentations de la Bataille auront bien lieu (du 20 juillet au 25 août 2018), au pied du château de Castegens. Un spectacle dont la durée rallongée cette année, nécessite par ailleurs, un appel des organisateurs pour le recrutement de nouveaux « batailleux » ; (« on ne peut plus dire « acteurs » ou « comédiens bénévoles », concède Serge Ruaud, en phase avec la nouvelle loi). Avis aux amateurs !

Cent fois l'ouvrage...

Créée en 1977, la Bataille de Castillon a accueilli, l'an dernier, prés de 30 000 spectateurs sur le magnifique site de Belvès-de-Castillon. Un voyage dans le temps et l'histoire savamment orchestré par l'historienne Anne-Marie Cocula et Eric le Collen, auteur et metteur en scène du spectacle. « On ne s’arrête jamais. L'hiver, on continue, on évolue, on inaugure », précise-t-il. Ramenée à 1h30 sans entracte en 2016, la Bataille va, cette année encore, connaître un certain nombre d'aménagements. Ainsi, la partie combat, reconfigurée pour être plus « lisible » et des conditions de sécurité revues, font-elles partie de l'édition 2018. Idem pour les scènes de marché, de foire ou de vendanges. A noter , également, une nouvelle scénographie pour le second mariage d'Aliénor et une meilleure visibilité de la vie monastique au Moyen-Âge, ainsi qu'un son et une lumière améliorés pour mettre les scènes en valeur. Autre nouveauté majeure, cette année : le renouvellement des costumes. « On a besoin de savoir-faire et de compétences ; de professionnels au service des bénévoles pour réaliser un spectacle de qualité », note le metteur en scène.
Un spectacle dont l'équipe s'enrichit cette année d'un costumier professionnel grâce au mécénat du château Angélus, 1er Grand Cru de saint Emilion classé A. « Parmi les choses qui devaient évoluer, la partie costume (plus de 2000!) était vraiment importante », précise-t-il. Plus grand spectacle de Nouvelle-Aquitaine, la Bataille de Castillon propose cinq représentations en juillet à partir de 22h30 et dix en août dès 22h. Un avant spectacle (démonstrations de combats, danses paysannes, numéros de saltimbanques...) est également prévu de 19h à 21h dans le Village d’Aliénor. Renseignements et réservations sur www.batailledecastillon.com.

Emmanuelle Diaz
Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 19/05/2018