Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | Nouvelle-Aquitaine : une dynamique de l'emploi qui ralentit

Insee Nouvelle Aquitaine 2018

C'est une note de conjoncture de l'Insee qui le révèle ce mercredi : la croissance de l'emploi salarié total a connu un ralentissement (+0,3%) en région Nouvelle Aquitaine au 1er trimestre 2018 (contre +0,5% au dernier trimestre 2017), on y comptabilise donc 7200 emplois supplémentaires. L'emploi privé, lui, marque plus discrètement le pas mais reste à un rythme soutenu, notamment dans le tertiaire. Il augmente dans la construction, l'intérim et l'industrie (de manière moins importante que les deux autres secteurs). Détails et analyse des derniers chiffres en date.

Des disparités de secteurs

Selon la dernière note de conjoncture de l'Insee parue ce jeudi 12 juillet, la croissance de l'emploi salarié total ralentit donc en Région Nouvelle Aquitaine, en s'établissant à +0,3% (7200 emplois supplémentaires), avec des polarités marquées en fonction des secteurs d'activité et des départements concernés. Globablement, comme le précise l'Insee, l'emploi reste stable dans la fonction publique (un quart des emplois salariés de la région) "et décélère légèrement dans le privé tout en gardant un rythme soutenu". Quand on compare ces chiffres aux niveau national, on s'aperçoit que l'emploi salarié total ralentit un peu plus le pas (globalement, on est sur 0,1% de moins avec +0,2% au premier trimestre 2018 et +0,4% au dernier trimestre 2017, principalement "du fait d’une
forte décélération de l’emploi privé et d’une stagnation de l’emploi public". D'un point de vue géographique, on voit que l'emploi salarié progresse dans presque tous les départements (hors Vienne, Pyrénées Atlantiques et Corrèze) notamment la Gironde ou les Landes, qui concentrent à eux seuls 73% des nouvelles créations nettes d'emplois.

Du côté des secteurs d'activité, la note de conjoncture nous apprend que si l'industrie est stable au niveau national, elle progresse légèrement en Nouvelle-Aquitaine (+0,1% et 100 emplois au premier trimestre). L'agro-alimentaire gagne +0,2% d'emplois (après une hausse de 0,8% au trimestre précédent, une hausse moins importante causée par des baisses constatées en Lot-et-Garonne et en Vienne. La tendance du secteur industriel reste tout de même à la hausse (+0,5% sur un an dans la région, 0,2% en national) avec 1400 emplois créés depuis le début de l'année 2017. Le secteur de la construction, après d'importantes chutes depuis 2014, confirme son regain de santé, même timide : +0,7% contre +0,3% au niveau national (et +2,6% sur un an), dont +1,4% pour la Gironde, département concentrant le plus grand nombre des 800 nouveaux emplois créés.

Le tertiaire marchand (hors intérim) reste l'une des grosses locomotives de l'emploi régional (+0,6% et 5000 emplois), tandis qu'il "s'essoufle au niveau national" (+0,3%). Dans le détail, on voit que la restauration crée presque la moitié (2400) des nouveaux emplois et accélère de 2,8% : +2,5% en Gironde, +7,5% dans les Landes, département ou l'emploi dans les services aux entreprises progresse aussi très fortement (+5,7%) et de manière moins forte en Vienne, Haute-Vienne et Gironde. L'information-communication progresse (+0,8%) notamment en Charente et Dordogne et la hausse observée dans les transports et le commerce fin 2017 se poursuit. Enfin, les services immobiliers sont le seul secteur en recul pour le troisième trimestre consécutif (-0,3%), sauf pour les Landes (+1,4%). Du côté de l'intérim, l'étude observe un fort ralentissement : +1,9% après une hausse de 3,9% au semestre précédent en Nouvelle-Aquitaine (+0,5% contre +4,9% au niveau national). Pour autant, l'emploi y augmente dans beaucoup de départements (1200 nouveaux emplois en tout), notamment en Dordogne dans les Landes et en Charente (il recule en Charente-Maritime, en Corrèze et dans la Vienne). L'emploi dans les services non-marchands, lui, augmente de 0,2%. 

Chômage et création

Côté chômage, enfin, les données de l'Insee confirment une hausse sur le premier trimestre 2018, en s'établissant à 8,6% (512 100 demandeurs d'emploi des catégories A, B et C) de la population active, en hausse de 0,2 points par rapport à fin 2017, soit une hausse similaire au national (qui atteint 9,2% de la population active). Le taux de chômage est en hausse dans tous les départements mais de manière plus importante en Corrèze et en Creuse (+0,4%) qu'en Gironde, Dordogne ou Haute-Vienne (+0,1%). Sur un an, pourtant, le taux de chômage régional reste à la baisse (-0,4 points). La demande d'emploi chez les jeunes de moins de 25 ans diminue (-0,6%), celle des 50 ans ou plus augmente légèrement (+0,3%) mais le nombre d'inscrits depuis un an ou plus augmente de 1,5%, et le nombre de demandeurs d'emplois augmente de 2,6% sur un an régionalement (contre 2% en national).

Pour terminer sur une note positive, notons que le nombre de créations d'entreprises "progresse fortement" au premier trimestre 2018 : +9% contre +4,9% en France, "un rythme que la région n'avait pas connu depuis la mise en place du statut de micro-entrepreneur en 2009" précise l'institut. Cette progression dope logiquement le nombre de créations de ces micro-entrepreneurs (+19,5%) contre +3,1% pour les autres types d'entreprises. Au total, 14 400 entreprises se sont lancées ce trimestre dont quasiment quatre sur dix par des micro-entrepreneurs.

Romain Béteille
Romain Béteille

Crédit Photo : Geralt

Publié sur aqui.fr le 13/07/2018