Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | L'Académie d'orgue de Sarlat, une immersion dans le répertoire baroque français

L'organiste Michel Bouvard

Depuis 2007, le Festival du Périgord noir prolonge son activité de diffusion musicale par un enseignement de haut niveau autour de deux instruments : l'orgue et le clavecin. Après les concerts du mois d'août, le Festival qui affiche une hausse de fréquentation de 12 %, va vivre un de ses temps forts. Le 12e Académie d'orgue de Sarlat débute ce mercredi sous la direction de l'organiste Michel Bouvard. L'Académie est une expérience unique qui conduit des musiciens, français et étrangers, à se perfectionner à la musique baroque française des XVIIe et XVIIIe siècles, sous l'égide de grands maîtres.

"L'orgue de la Cathédrale de Sarlat, est un instrument exceptionnel.  Il fait partie des top 10 des orgues du Sud de la France. L'acoustique de la cathédrale a quelque chose de magique. C'est un vrai bonheur, de pouvoir jouer ici à Sarlat. Sa restauration en 2005, réalisée par Bertrand Cattiaux  est une vraie réussite. Ce bonheur, nous allons le partager cette année, avec neuf jeunes talentueux musiciens français et étrangers du 5 au 8 septembre, indique enthousiaste Michel Bouvard, concertiste de renommée internationale, enseignant au Conservatoire national supérieur de Paris et titulaire de l’orgue de la basilique Saint-Sernin à Toulouse.
Après les concerts du mois d'août et l'Académie baroque internationale, l'Académie d'orgue de Sarlat est devenue depuis 2007 un des rendez vous incontournables du festival du Périgord noir. Cette saison, le festival, comme le souligne Jean-Luc Soulé, son président, s'annonce un bon cru. "On a eu une très belle fréquentation sur les concerts du mois d'août, plus 12 % par rapport à nos prévisions déjà revues à la hausse par rapport à celles de 2017. Avec les concerts de l'Académie d'orgue, on devrait atteindre 12 0000 personnes fréquentant le festival et ses Académies." 

Des stagiaires de très haut niveau

Yasuko Bouvard, claveciniste

 Comme chaque année, depuis sept ans, Michel Bouvard dirige au côté de son épouse Yasuko, organiste et spécialiste du clavecin, une master class consacrée à l'orgue et au clavecin. "Cette année, nous accueillerons neuf  Académiciens. Leur nombre est limité car l'objectif est que chacun puisse avoir un temps important de jouer sur l'orgue de la cathédrale. Grace à mon épouse, ils ont aussi l'opportunité de s'initier ou de se perfectionner au clavecin, cet instrument apporte beaucoup à la pratique de l'orgue, par le doigté, surtout à ceux qui n'en sont pas des spécialistes. Tous sont organistes. Parmi, les Académiciens, cette année, nous accueillons, Joohno Park, organiste sud coréen et enseignant et lauréat de nombreux concours internationaux et la pianiste de renommée internationale  Marie-Claude Werchowska, qui souhaite se perfectionner à l'orgue," explique Michel Bouvard. Pendant quatre jours, ces Académiciens interprèteront et travailleront le répertoire des compositeurs Français des XVII et XVIIIe siècle : Couperin, Clérambault, Crigny.  Cette semaine de l'orgue est axée sur l'échange, le partage d'expériences, la découverte et les rencontres. Elle répond à un double objectif : permettre à de jeunes professionnels qui débutent leur carrière de se perfectionner mais aussi de faire découvrir l'orgue et la musique ancienne au grand public.

Plusieurs concerts sont proposés : le jeudi 6 septembre à 18 h, Yasuko Bouvard donnera à la chapelle des pénitents blancs, un concert de clavecin autour des oeuvres de François Couperin et de Bach. Nouveauté, elle sera accompagnée de Midori Sano à la viole de gambe. Le lendemain, le 7 septembre, Michel Bouvard, à l'orgue donnera un concert à la cathédrale de Sarlat. Il sera accompagné par la soprano Pauline Feracci et Midori Sano, à la viole de gambe. Les concerts de clôture clavecin et orgue de l'Académie auront lieu le 8 septembre à 18 h à la chapelle des Pénitents blancs et à 21 h à la cathédrale. 

 

 Contact : 05 53 51 61 61. www.festivalmusiqueperigordnoir.com

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Festival du Périgord noir

Publié sur aqui.fr le 05/09/2018