Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Région : à mi-parcours, les élus landais font le point

1

Ils étaient tout juste une petite trentaine à avoir poussé la porte de la salle numéro 1 des Halles de Dax ce mardi soir pour venir écouter des élus landais de la majorité socialiste d'Alain Rousset à la région, faire le bilan de leur première moitié de mandat, et échanger avec eux. Une réunion publique qui a beaucoup tourné sur la réorganisation post-fusion des trois anciennes régions en Nouvelle-Aquitaine avec ses 12 départements si éloignés les uns des autres.

En trois ans, « beaucoup de choses ont été faites pour une région qui commence à ressembler à quelque chose », a estimé en préambule Renaud Lagrave, vice-président aux transports, citant pêle-mêle les aides aux entreprises, la « politique innovante » pour les accompagner vers la transition énergétique et numérique avec le dispositif Usine du futur, et encore le schéma régional autour du développement touristique, le « gros travail sur l'Economie sociale et solidaire » ou la formation professionnelle. Mais d'un coup de griffe envers le gouvernement, l'élu régional landais a aussitôt fustigé la fin de la carte de formation de l'apprentissage dans les régions au profit de France apprentissage : « ca va devenir ParcourSup ! Et je peux vous dire qu'avec ça, on peut dire au revoir à certaines sections d'apprentissage sur nos territoires ».
Course landaise, gavage et transports gratuitsEducation toujours avec la question qui se pose d'un éventuel nouveau lycée dans les Landes. « Il y aussi dans un premier temps la possibilité d'avoir des lycées mixtes, car il y a encore de la place dans les lycées professionnels de Capbreton et Tarnos par exemple », a indiqué M. Lagrave. En tout cas, au cours de la mandature, ce ne sont pas moins de 60M€ qui seront alloués dans les établissements landais pour les embellir et les moderniser.
Cette première partie de mandat a aussi été, tous l'ont souligné, le moment de travailler à la réorganisation des services dans cette nouvelle méga-région où les élus ont parfois du mal à se comprendre entre eux : « quand on évoque la course landaise par exemple, ça ne passe pas bien au nord de la région, ils croient qu'on tue les vaches ! Le gavage, le thermalisme, et aussi les transports scolaires gratuits (maintenus dans les Landes, ndlr), tout ça fait débat. On part souvent d'assez loin parce qu'on ne se connaît pas », a concédé M. Lagrave.
« Quand on va à la Roche-Posay on n'est plus qu'à une heure de Paris ! Il a fallu s'approprier les distances et travailler à l'organisation des services », a aussi fait valoir Elisabeth Bonjean, conseillère régionale chargée du thermalisme, qui a mis en avant le plan thermal 2018-2022 adopté en juin pour des « retombées directes sur l'économie et l'emploi », un plan en concertation avec les 15 stations thermales de Nouvelle-Aquitaine, du thermalisme psychiatrique à Saujon à la rhumatologie de l'agglomération dacquoise. Ici, a poursuivi le maire de Dax, « la région a financé beaucoup de projets, elle s'est intéressée au Splendid, aux Halles, à la rénovation des lycées de Borda et Haroun Tazieff, à la Paces (première année commune aux études de santé), elle s'intéresse aussi aux travaux engagés sur l'école de kiné, d'infirmières, d'aides soignants, c'est ça la région ! (…) C'est aussi une lutte pour défendre notre territoire ». De quoi mieux accepter les aller-retour incessants et les kilomètres parcourus vers Bordeaux et le reste de la région toute entière...

Prochaines réunions publiques dans les Landes.
- mercredi 19 septembre à 18h00 à Pontenx-les-Forges
- mardi 25 septembre à 18h00 à Mont-de-Marsan (Nahuques)
- mercredi 3 octobre à 18h00 à Mugron (salle du foyer)

Julie Ducourau
Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Publié sur aqui.fr le 19/09/2018