Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Le digital au secours du gaspillage alimentaire

Table ronde

Pendant deux jours, les 13 et 14 novembre derniers, le lycée Vaclav-Havel de Bègles a accueilli les 1ères Assises régionales de lutte contre le gaspillage alimentaire en Nouvelle-Aquitaine. Organisé par le Centre Ressource d’Ecologie Pédagogique Nouvelle-Aquitaine, le CREPAQ, dans le cadre du REGAL (le Réseau pour Eviter le Gaspillage Alimentaire), ce rendez-vous se voulait être un questionnement sur la transition écologique et solidaire par le biais de la transition alimentaire. Parmi les tables-rondes organisées, une portait sur les nouveaux outils numériques pour réduire le gaspillage alimentaire…

Une appli pour lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaires. Tel est l’objectif premier de Hop Hop Food, une toute jeune association qui vient de lancer l’appli du même nom. « Le principe est simple, souligne Pauline Robert-Etcheto, membre active de l’asso. Vous partez en week-end et deux melons restent au fond de votre frigidaire. Pas question de les jeter à la poubelle. Vous vous rendez alors sur l’appli Hop Hop Food, vous cliquez sur « je donne un fruit », vous pouvez le prendre en photo, détailler le produit. Automatiquement, un potentiel consommateur qui est inscrit sur la plateforme et qui est situé près de chez vous est prévenu via une alerte. Là, le contact s’installe entre les protagonistes ».

Hop Hop Food

Créer du lien social Mais au-delà de lutter contre le gaspillage alimentaire en invitant tout un chacun à ne pas jeter à la poubelle de nourriture, cette appli souhaite générer un véritable lien social entre ses utilisateurs. « Nous ne souhaitons pas que cette appli perdure ! Nous attendons et espérons que les utilisateurs créent des relations entre eux et qui vivent sans l’appli ! »
Cette première appli de dons alimentaires gratuits entre particuliers a été lancée en juillet dernier. Elle compte aujourd’hui 6 000 utilisateurs. « Grâce à elle, nous souhaitons que les barrières culturelles et sociales tombent. Aujourd’hui, 30 % des étudiants connaissent la précarité alimentaire et je ne parle pas des familles monoparentales et des petites retraites ! Ils ne doivent pas avoir honte ou se rendre coupables de leur situation. Quand mon voisin vient chercher ses légumes chez moi car j’ai décidé de les donner, je ne juge pas ! C’est un don ! »
Aussi, aucun échange de viande ou de poisson s’effectue via cette plateforme. « Notre appli est très réglementée. Pour la mettre en place nous avons été accompagnés par le Ministère de l’Agriculture », précise Pauline Robert-Etcheto.

Adopte un fruit

Adopte un fruit !  Durant cette table-ronde, Julien Ferron, animateur au sein de l’association lot-et-garonnaise Au Fil des Séounes, a présenté également un outil numérique que sa structure a créé pour lutter contre le gaspillage alimentaire. « Il s’agit d’une plateforme baptisée Adopte un fruit. Le principe est similaire à celui d’Hop Hop Food. Après inscription, l’utilisateur a le choix de donner ou chercher des fruits et des légumes en Lot-et-Garonne. Une fois sa recherche ou son don déposé, il peut rentrer en lien avec un potentiel donateur ou bénéficiaire. » Cette plateforme numérique est née à la suite d’un forum portant sur les solutions concrètes pour moins gaspiller et économiser ensemble, qui s’est tenu en 2015. Réalisée par les étudiants d’Intech, l’école d’ingénieur d’Agen, cette plateforme a vu le jour en mai dernier. « Adopte un fruit sera véritablement finalisé à la fin de l’année et nous lancerons une large campagne de communication au printemps prochain », assure Julien Ferron. Pour l’heure donc, ces deux outils innovants étant en phase de lancement, « il est trop prématuré de tirer un bref bilan de leur pertinence », conclut Pauline Robert-Etcheto.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR - Hop Hop Food - Adopte un fruit

Publié sur aqui.fr le 14/11/2018