Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Dixit : du jeu de table au numérique, succès d’un jeu poitevin

Jean-Louis Roubira, pédopsychiatre et créateur du jeu de société Dixit

Dixit va sortir en version numérique dans le courant de l’année 2019 et sera disponible sur téléphones et tablettes (Androïd et iOS). Cependant, les Poitevins ont pu y jouer en avant-première dans le réseau de médiathèques de Grand Poitiers pour se faire une idée de l’adaptation digitale de ce jeu de société, créé en 2008. L’idée a germé dans la tête du pédopsychiatre poitevin, Jean-Louis Roubira. Il a reçu l’appui de Régis Bonnessée qui a créé une maison d’édition de jeux de société pour pouvoir sortir le jeu. Un choix judicieux puisque Dixit rencontre un succès planétaire. Il s’est écoulé à plus de 5 millions d’exemplaires et a été adapté dans une trentaine de langues.

Dans la médiathèque François-Mitterrand de Poitiers, un petit groupe s'est formé. Ils ne se connaissent pas forcément mais jouent autour d'un même jeu : Dixit. La règle : chaque joueur (il peut y en avoir de 3 à 12) dispose de six cartes. Le conteur énonce une phrase en rapport avec l'une de ses cartes en main. Chacun des joueurs dépose une carte qui ressemble à cette dernière dans une pioche commune. Les joueurs doivent retrouver la carte du conteur parmi les autres... . Ils choisissent le jeton correspondant à la carte qu'ils pensent être la bonne. Les parties durent environ 30 minutes. Et clairement on se prend au jeu. « Expliquer les règles, c’est un peu trop abstrait. Il faut y jouer pour se faire un avis, conseille le créateur du jeu Jean-Louis Roubira. Il faut attendre les premiers tours pour s’habituer et après, il y a un déclic et les joueurs comprennent souvent le truc. » 
 
Dixit fête ses 10 ans 
 
Ce jeu est né dans la tête de Jean-Louis Roubira, pédopsychiatre poitevin. Il est sorti en France en novembre 2008. Il y a maintenant 10 ans. Ce n’était pas la première fois que le pédopsychiatre inventait un jeu. Lorsqu’il était encore étudiant, il avait imaginé Définissimo, un jeu avec des définitions de mots qu’il fallait faire deviner : Un côté créatif et imaginaire déjà... « Peut-être qu’il fonctionnerait aujourd’hui », s’amuse le Poitevin. Avant de poursuivre. « Dixit fait appel à la polysémie. A travers les images chacun voit des choses différentes. Ce jeu fait appel à l’imagination. C’est un jeu de communication convivial », résume Jean-Louis Roubira. Son jeu est d’ailleurs utilisé dans le domaine de la santé. Ses collègues l’utilisent même dans la structure où il travaille encore un jour par semaine, au centre hospitalier Henri-Laborit de Poitiers.
 
Les  Poitevins ont pu découvrir en avant-première à la médiathèque François-Mitterrand Dixit World
5 millions d'exemplaires à travers le monde
Le succès de Dixit est indéniable. Cinq millions de boîtes vendues. Le jeu est traduit dans une trentaine de langues. « Les cartes sont les mêmes pour chaque version », précise le créateur. « Il est présent sur l’ensemble des continents du monde » poursuit Régis Bonnessée, dirigeant de la société éditrice de jeu Libellud. Son entreprise a d’ailleurs été créée pour éditer et permettre la parution de Dixit. Aujourd’hui, ils sont dix-huit à y travailler. Ils essaient d’éditer un à deux jeux par an. « En dix années, nous avons sorti une quinzaine de jeux», explique l’éditeur. 60% du chiffre d’affaires de l’entreprise vient aujourd’hui du succès de Dixit. » Un succès qui se mesure également avec les récompenses internationales que le jeu de société a reçues. Au total, plus d’une quinzaine. C’est pour cette raison que chaque année une extension sort. « Il faut environ 6 mois pour la réaliser. Le temps d’imaginer les nouvelles cartes et de les illustrer », explique Jean-Louis Roubira. 
 
En 2019, c’est une version digitale qui devrait voir le jour : Dixit World. Sept personnes de Libillud ont tablé dessus. Il y a une dizaine de jours, le 10 novembre, les Poitevins ont pu tester l’adaptation de ce best-seller en avant-première au sein du réseau des médiathèques de Grand Poitiers. « Nous allons voir comment les gens trouvent cette version. Puis nous aurons des retours concrets. Pour nous, ça a été un sacré challenge d’adapter un jeu qui a remporté un tel succès », explique Benjamin Robert, en charge de la direction de Libellud Digital. L’application sera gratuite et disponible sur Androïd et iOS. Des contenus supplémentaires pourront être achetés. Il sera possible de jouer en local, mais aussi à l’international avec des joueurs de l’autre bout de la planète. 

Il va falloir encore patienter pour jouer depuis son téléphone, sa tablette ou son ordinateur à Dixit World. En attendant, les joueurs pourront se réunir encore autour d’une table pour faire une partie à l’ancienne de ce best-seller qui compte tout de même plus de huit extensions.

Julien Privat
Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 22/11/2018