Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Des jeunes bénévoles périgourdins très engagés

1

Depuis 1985, le 5 décembre est la journée mondiale du bénévolat. C'est l'occasion d'honorer ceux et celles qui travaillent dans l'ombre, qui consacrent leurs temps libre en mettant aux services des autres leur énergie et compétences. C'est cette date qui a été choisie en Dordogne pour la cérémonie de remise de médailles jeunesse et sports. 2 or, 8 argent et 30 bronze, 17 lettres de félicitations ont été décernés au titre de l'année 2018. Pour la première fois, à cette occasion, a été décerné à six jeunes le trophée du bénévolat : portrait de deux d'entre eux.

La France peut se vanter d'être championne d'Europe du bénévolat. Quatre associations sur cinq sont gérées exclusivement par des bénévoles. En Dordogne, le tissu associatif est très important avec 90 000 personnes adhérentes d'une association dont 9000 bénévoles. 

Au cours de la soirée de remise de médailles de la jeunesse et des sports, et de l'engagement associatif du 5 décembre en préfecture de la Dordogne, six jeunes investis dans leurs associations sportives ont reçu le trophée du bénévolat : quatre sont âgés de moins de 25 ans. Cette distinction était une première : elle est destinée à distinguer des jeunes gens et des jeunes femmes qui s'engagent. Parmi eux, Emiel Matthys, 23 ans, né en Belgique, licencié  au cyclo club de la Tour à Piégut Pluviers. "Depuis sa première licence à son arrivée en Dordogne,  Emiel s’est tout de suite investi au sein du club tant dans l’encadrement des jeunes vététistes que dans les organisations du club, sérieux et appliqué il a lui-même suivi les formations proposées par le comité départemental et la ligue régionale. Il s'est formé aux premiers secours avec une remise à niveau, aux fonctions d'animateurs club en 2012, puis aux fonctions d'initiateur club. Depuis 2008, il ne manque pas d’apporter son soutient au club dès que son emploi du temps le lui permet, il reste un adhérent très attaché à son club et continue à donner des conseils aux jeunes vététistes et aux nouveaux arrivants qui l’apprécie beaucoup. Il est encore à ce jour le jeune qui s’est le plus investi", témoigne Francis Avelin, le président du club.

Emiel Matthys,du cyclo club de la Tour à Piégut s'investit auprès des jeunes

Le judo, comme moteur de vie
Walia Loustalot, élève en classe de terminale, 17 ans seulement, judoka émérite avec notamment une médaillle d'argent obtenue récemment en jujitsu, vient de se voir attribuer ce premier trophée de bénévolat. "Je suis licenciée au club de Saint Astier depuis 12 ans. Mes parents m'ont inculqué que le sport transmettait des valeurs. Il a toujours fait partie de mon éducation. Selon mes parents, il n'y a pas d'éducation sans activité sportive. Ce sont des soutiens inconditionnels dans mon engagement bénévole et mon parcours sportif", explique la jeune fille qui mène de front, études, et encadrement des jeunes. C'est Claude Hamadouche, le président du comité départemental du judo qui a proposé Walia. "C'est une jeune fille très impliquée au sein de la vie du comité, à différents niveaux, encadrements de stages, participations à des manifestations". "Je suis en effet arbitre départementale et j'encadre au sein de mon club, la tranche d'âge des 4 - 6 ans. Mais cela m'arrive d'entraîner des débutants adultes ou des judokas plus expérimentés. Entre ma vie de lycéenne et ma passion, c'est un équilibre à trouver mais j'ai besoin de cela pour être bien," explique Walia, qui espère obtenir son baccalauréat et son 2e dan sur sa ceinture noire.

Claude-Hélène Yvard
Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Publié sur aqui.fr le 07/12/2018