Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | 2019 : une année riche pour le CESER

Dominique Chevillon

Le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional (CESER) faisait sa rentrée ce mardi 22 janvier. Son président Dominique Chevillon présentait ses vœux à la presse et au bureau de cette seconde Assemblée régionale avec le Conseil Régional. Il y a évoqué les travaux sur lesquels le CESER va se pencher sur l’année à venir, et qui concerneront le changement climatique, l’aménagement du territoire, la culture, l’éducation ou encore les activités maritimes… Il sera également question cette année de la « fracture sociale », en rapport au Grand Débat national lancé par le gouvernement.

Guider les politiques pour des enjeux grand public. Telle est la mission du CESER, qui joue un rôle de consultant auprès du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. Cette institution territoriale compte cinq commissions thématiques : Education/formation/emploi, Développement des territoires et mobilité, Environnement, Économie et Vie sociale, culture et citoyenneté. Chacune de ces commissions est chargée de la réflexion sur des thématiques bien précises. L’échange est la base du fonctionnement du CESER, comme le précise Dominique Chevillon, son Président : « Ils ne sont pas si nombreux que ça les lieux, dans notre République, où la capacité d’exprimer son avis, prendre la parole, échanger sans posture sans affrontement, se fait véritablement ».

La précarité sociale, un thème majeur

Pour 2019, la question sociale est extrêmement forte. Selon Dominique Chevillon, « nous sommes depuis deux mois sur des évènements dont la fréquence et l’intensité sont très fortes. Ce sujet fait aujourd’hui l’objet d’un Grand Débat National, mais il n’est pas, pour nous, sans poser de questions. Ce débat est une tentative du gouvernement pour trouver une solution à un problème ponctuel, mais nous savons tous qu’il ne l’est pas. Ça fait maintenant plusieurs dizaines d’années  que la précarité sociale est un problème ». Au niveau néo-aquitain, ces précarités touchent 10 à 15% des habitants. « Pour nous, le Grand Débat tel qu’il est posé présente des aspérités ‘négatives’ sous certains aspects. La liste des questions, les lignes rouges qui sont fixées semblent être un cadre extrêmement fermé », poursuit Dominique Chevillon. Mais ce débat présente aussi, pour le Président du CESER, des points positifs : c’est une opportunité pour les CESER ou pour de nombreuses organisations de citoyens de s’exprimer sur des sujets de leur quotidien. Pour ce qui est de la réflexion sur le conflit social frappant la France, le CESER attend sa prochaine plénière pour se prononcer.

Environnement et formation : les autres chantiers du CESER

Au niveau des autres commissions du CESER, de nombreuses annonces arriveront dans le courant de l’année, avec notamment la fin de la réflexion prévue sur les bienfaits ou méfaits de la métropolisation, illustrée notamment par la montée en puissance de la métropole bordelaise, menée par la commission Économie. Au niveau climatique, la Région Nouvelle-Aquitaine souhaite que le CESER mène une analyse en profondeur des changements de comportement à opérer avec pour ligne de mire l’objectif « zéro carbone » d’ici 2050. Le résultat de cette analyse est annoncé pour cet été.

Une autre thématique va être explorée dans les semaines à venir, au niveau de l’éducation et de la formation : « l’orientation tout au long de la vie ». C’est une difficulté qui concerne chaque individu : lycéen, salarié, apprenti, demandeur d’emploi… Ce concept d’orientation tout au long de la vie implique la mise en place d‘un nouveau service public, ainsi qu’un Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l’Orientation professionnelles, qui présentera la stratégie régionale de formation professionnelle des jeunes et adultes. Cette réflexion fait suite à un projet de loi visant à réformer le système de formation professionnelle ainsi que le fonctionnement de l’assurance chômage.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Muriel Cultot

Publié sur aqui.fr le 22/01/2019