Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Libournais : de grands chantiers à venir

Le président de la Cali Philippe Buisson

2019 et les années à venir vont être riches de projets pour la Communauté d'Agglomération du Libournais (Cali). Le président Philippe Buisson a dévoilé les plus importants d'entre eux, qui concernent notamment l'environnement et les mobilités. Cette année verra également la fin des travaux du Centre Aquatique des Dagueys, qui a un fort potentiel organisationnel et sportif.

« Le territoire libournais doit, et va rayonner ». Philippe Buisson évoque l’avenir radieux promis à la Cali, forte d’une attractivité grandissante du territoire girondin depuis plusieurs années. Cette réussite ne dépend, selon le Président de la Cali et Maire de Libourne, que du respect du projet initial de la communauté d’agglomération, qui prône la réussite collective plutôt que la mise en valeur d’une commune au détriment de ses voisins. Et pour préparer ce rayonnement territorial, la Cali compte entamer un vaste projet autour de la mobilité.

La Communauté d’Agglomération du Libournais dévoilera le 1er septembre prochain son schéma directeur des transports collectifs. Avant cela, un séminaire sera consacré au réseau de transport urbain le 15 février. « Nous allons faire un grand pas contre la fracture territoriale, en rendant accessible chaque commune, chaque village, chaque hameau du territoire », explique Philippe Buisson. Le Président de la Cali annonce également la création future de lignes de transport urbain au départ de Libourne vers Arveyres, Les Billaux, Izon, Pomerol, Saint-Denis de Pile et Vayres. Philippe Buisson ajoute : « cinq lignes inter-urbaines gratuites seront créées, reprenant les anciennes lignes départementales. Elles circuleront du lundi au samedi de 7h à 19h pour relier les différents bassins de vie. Nous créerons aussi une ligne entre Guîtres et Coutras ».

« Il faut voir grand »

L’autre enjeu de la mobilité libournaise aux yeux de la Cali est de rejoindre les grands lieux de vie extérieurs à son territoire, comme Bordeaux et les universités de la métropole. C’est pour cela qu’elle a rejoint le Syndicat Mixte Inter-modal de Nouvelle-Aquitaine, lancé par la Région en 2018, afin d’évoquer les solutions pour la mobilité sur les territoires. Philippe Buisson espère par le biais de ce syndicat un raccordement du libournais au projet de RER Métropolitain, déjà à l’étude auprès du Conseil Régional et Bordeaux Métropole. « Un étudiant pourrait ainsi faire un trajet Libourne-Talence en une demi-heure, sans passer par la Gare Saint-Jean », précise Philippe Buisson.

Parmi les autres projets abordés pour les semaines et les mois à venir, le président de la Cali a évoqué « l’inventaire des possibilités en termes d’énergie photovoltaïque sur le territoire » qui sera au cœur de son action, avec entre autres la mise en place d’un parc photovoltaïque à Espiet ; la Cali s’est engagée avec le Smicval (Syndicat Mixte Intercommunal de Collecte et Valorisation des Déchets Ménagers), dans le cadre d’un partenariat sur l’économie circulaire et la méthanisation. Philippe Buisson a également évoqué la fin des travaux du Centre Aquatique du lac des Dagueys, à Libourne, pour 2020. L’arrivée d’une telle infrastructure sportive sur le territoire libournais permettrait l’organisation de grands évènements sportifs, « tels que les Championnats de France, voire d’Europe, de natation en petit bassin dès 2021 », précise le Maire de Libourne. Un autre potentiel sportif est en ligne de mire : la ville de Libourne est candidate pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024, afin d’accueillir différentes équipes nationales sur le site des Dagueys pour préparer les épreuves d’aviron, de canoë kayak et de tir.

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Publié sur aqui.fr le 01/02/2019