Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Une importante opération de contrôle sur la frontière pyrénéenne

Surveillance frontière des Pyrénées

En cette matinée de mardi, une vaste opération avait été mise en place par la Police des frontières sur le massif pyrénéen supervisée par la préfecture, des Pyrénées atlantiques aux Pyrénées orientales. Sur le département 64, douze points de passage ont été tenus par la Police de l'Air et des frontières d'Hendaye. Sur fond de G7 à venir.

Pas de frontière pour lutter contre le terrorisme "tras los montes". Si Hendaye reste dans la mire des passages frontaliers, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et de la recherche d’infractions, ce mardi 12 février au matin, une importante opération de contrôle a été initiée par la Police aux frontières sur le massif pyrénéen. des Pyrénées-Atlantiques aux Pyrénées Orientales massif qui se déploie, rappelons-le, sur 430 kilomètres. 
Sur le département des Pyrénées-Atlantiques, douze points de passage autorisés ont été tenus par les policiers de la Police de l'air et des frontières basée à Hendaye, renforcés par la brigade des chemins de fer de la Police aux frontières de Bordeaux et les effectifs de la Compagnie républicaine de sécurité d’Agen.
Cinq autres points de passages autorisés ont été contrôlés par les gendarmes du groupement de la gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques et les douaniers de la direction régionale de Bayonne. Ce qui veut dire que tous les points de passage frontière étaient ainsi sous surveillance, à l’exception du col de Larrau, en Soule, fermé en raison des conditions climatiques.

Mais la neige, ces anges gardiens l'ont rencontré en plusieurs endroits. La collaboration avec les autorités espagnoles par le biais des centres de coopération policière et douanière d’Hendaye et de Canfranc, ce village de la zone frontalière franco-espagnole sur les hauteurs de la Vallée d'Aspe en Béarn, a conduit à la réalisation de patrouilles mixtes à Dancharia, la capitale des Ventas du Pays basque située sur la route de Pampelune à quelques kilomètres du village d'Ainhoa et à Arnéguy.

Celui-ci est situé à 8 kilomètres de Saint-Jean-Pied-de-Port sur la route des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle qui mène à Roncevaux et Pampelune par le col d’Ibanéta. Arnéguy fût longtemps un poste de contrôle douanier important sur l’axe routier France Espagne, les ventas côté Espagnol sur la commune de Valcarlos séparée seulement d’Arnéguy par la Nive, attirent chaque année des milliers de touristes.

 Six cent sept personnes contrôlées

 

Col du Pourtalet, surveillance Pyrénées

Au cours de cette opération, six cents sept personnes ont été contrôlées dans des bus et des voitures, mais également à pied et même en vélo aux cols de Lizuniaga et Lizarietta. Ce col  se situe entre Sare et Etxalar à 441m d'altitude et il est très actif à l'époque de la chasse à la palombe, étant un des principaux sites français de comptage suivi de la migration des oiseaux à l'automne.

Lors de ces contrôles, huit personnes faisaient l’objet de procédures liées au droit des étrangers. Parmi elles, deux faisaient l’objet d’un refus d’entrée et deux autres étaient placées en garde à vue pour faux et usage de faux.
Cette opération « Candado » a mis en évidence les facultés de coopération importantes entre les différents services de l’État, mais également avec les forces espagnoles. Ces bonnes pratiques en termes de coopération interservices seront d’ailleurs fort utiles en matière de renseignement et d'interventions pour le sommet international du G7 à Biarritz le dernier week-end du mois d'août.

Félix Dufour
Félix Dufour

Crédit Photo : Photos DR

Publié sur aqui.fr le 19/02/2019