Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Economie | « La stratégie industrielle est dans notre ADN » Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine

1

Le 4 mars prochain, les conseillers régionaux se réunissent à l’Hôtel de Région à Bordeaux pour une nouvelle séance plénière. Au menu de cette session : une aide de 2 millions d’€ pour les commerçants impactés par le mouvement des « Gilets Jaunes », la gratuité des manuels scolaires, des contrats de partenariats dans le cadre de la politique industrielle menée pas l’instance régionale, une étude sur la santé des étudiants, RoboCup 2020, une harmonisation de la tarification des transports scolaires, le soutien au spectacle vivant et bien d’autres sujets…

Selon la dernière enquête annuelle de la Banque de France, la croissance en Nouvelle-Aquitaine s’est consolidée, « malgré un rythme un peu plus modéré et heurté que l’année précédente ». Cette croissance s’est tout spécialement illustrée dans le secteur industriel avec une hausse de 3 % du chiffre d’affaires. Les matériels de transport ont notamment enregistré la plus forte progression (+5 %) grâce à la reprise de l’aéronautique et au maintien à haut niveau de la construction navale. « Cette politique industrielle fait partie de l’ADN de notre action depuis plus de 20 ans », insiste Alain Rousset, le président de Région. Et d’ajouter « cette stratégie a un impact direct sur les chiffres du chômage ». En effet, l’industrie créé de l’emploi. Après plusieurs années en baisse, les effectifs industriels sont ainsi en hausse pour la 2ème année consécutive (+ 1,2 % en 2018 contre + 0,6 % en 2017). A l’exception de la filière bois, toutes les branches industrielles ont augmenté leurs effectifs. Aussi, « signe positif », l’emploi permanent se renforce alors que le recours à l’intérim recule. Enfin, petit bémol, la hausse du chiffre d’affaires global de l’industrie n’a pas entrainé de relance des investissements en 2018. 2 millions d’€ pour les commerçants impactés par le mouvement des Gilets Jaunes

Alain Rousset président de la Région Nouvelle Aquitaine

« Financer le plus vite possible ! » Telle est la directive énoncée par Alain Rousset pour venir en aide financièrement aux commerçants lourdement impactés par le mouvement des « Gilets Jaunes » les samedis après-midi dans les villes de Nouvelle-Aquitaine (Bordeaux, Agen, Limoges, Poitiers, Châtellerault, …). Ainsi, une première enveloppe budgétaire de 2 millions d’euros va être débloquée. « C’est une première estimation », tient à préciser le président de Région. Afin de prétendre à cette aide, les entreprises doivent être immatriculées au Répertoire des Métiers ou au Registre du Commerce et des Sociétés avant le 1er novembre 2017, avoir leur siège social au sein de la Région, abriter moins de 10 salariés, posséder un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 1 million d’€ et être impactées par une baisse d’au moins 30 % de chiffre d’affaires en décembre, janvier et février, en comparaison avec le chiffre d’affaires réalisé sur la même période l’année précédente. La diminution devra être certifiée par un expert-comptable ou centre de gestion. « Les situations particulières d’entreprises, qui ne pourraient être traitées dans le cadre de ce règlement, feront l’objet d’un examen au cas par cas et, le cas échéant, d’une décision de la Commission permanente », souligne Philippe Nauche, vice-président du Conseil régional. Enfin, pour mettre en place ce dispositif, la Région s’appuiera sur l’expertise de la CCI ainsi que de la Chambre de métiers et de l’artisanat pour informer les entreprises des modalités pratiques et les accompagner dans les démarches. Relancer l’industrialisation du dirigeable Et parmi tous les autres sujets abordés, Alain Rousset souhaite parler également d’« un projet totalement passionnant » celui de la relance de l’industrialisation des dirigeables. Une convention va, du reste, être passée entre l’ONF et l’entreprise Flying Whales dans cet esprit. « Cet équipement peut être une solution pour sortir le bois coupé des forêts », précise le président de Région ». Cette innovation créera 400 emplois. « Actuellement nous sommes à la recherche d’un site de fabrication. »
Durant cette plénière seront notamment discutés également la gratuité des manuels scolaires dans les lycées, l’harmonisation de la tarification des transports scolaires, le financement d’une étude approfondie sur la santé des étudiants, la convention tripartite entre la Région, Bordeaux Métropole et l’Université de Bordeaux pour accueillir RoboCup 2020, la coupe du monde de foot robotique, la charte du système d’information sur la nature et les paysages…

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 01/03/2019