Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Agriculture | Une équipe partiellement renouvelée à la Chambre d’agriculture 17

Le nouveau bureau de la Chambre d'agriculture

Suite aux élections des Chambres d’agriculture le mois dernier, qui avait vu arriver la liste de la FNSEA-JA en tête avec 47.06 % des voix, le nouveau bureau de la Charente-Maritime s’est installé officiellement le 5 mars. Une occasion pour les nouveaux élus de se présenter, et de revenir sur les grandes lignes du projet porté par la liste majoritaire. Les groupes de travail et la ligne définitive de la nouvelle Chambre seront mis en place le 25 mars lors de la première réunion des représentants.

« Au sortir du salon de l’agriculture de Paris, on constate que les attentes du public sont fortes vis-à-vis de l’agriculture », explique Luc Servant, qui retrouve son poste de président de la Chambre, « Nous sommes attendus sur l’alimentaire, bien sûr, mais aussi sur d’autres fonctions ». En plus de la sécurité alimentaire, le public attend de la transparence et de la traçabilité sur les produits, ainsi que le développement des circuits courts. « L’agriculture est aussi très attendue sur l’environnement. Si on veut stopper le changement climatique, il n’y a que l’agriculture et l’agroforesterie qui le peuvent. Nous devons en faire une véritable mission », poursuit Luc Servant, qui imagine déjà un contrat entre la société civile et le monde agricole pour aider ce dernier à mettre en place les mesures nécessaires. « Sur tous ces points, nous avons des cartes à jouer sur notre territoire ».

Une politique qui impliquerait notamment de sortir du glyphosate, thème qui reste sensible et sujet à débat, même entre les membres du bureau. « L’Etat a récemment dévolu aux Chambres d’agriculture cette responsabilité d’aider les agriculteurs à sortir du glyphosate d’ici trois ans mais sans nous donner de moyens techniques et financiers pour le faire », note Luc Servant, « nous allons avoir besoin de la recherche, de l’innovation […] et d’une prise en charge financière, pour que l’on puisse réduire, voire se passer des phytosanitaires en garantissant le rendement de la production». Mais pour le nouveau secrétaire adjoint Brice Besson, vouloir une sortie totale du glyphosate est « une position dogmatique » autant que son usage à outrance. Pour lui, la position de la France en la matière est aussi ambigüe qu’absurde : « On importe massivement du soja, des produits en coton et d’autres végétaux, transformés ou non, traités en pleine végétation au glyphosate – alors que c’est interdit en France – et dans lesquels il reste plus de traces que dans les productions françaises. Si on veut que les agriculteurs arrêtent le glyphosate, il faut l’interdire sur toute la chaîne, y compris sur les produits entrants dans notre pays ». Et Yvette Thomas de souligner que le même problème se pose également sur bien d’autres insecticides, dont certains interdits en agriculture continuent d’être utilisés chez les particuliers.

Parmi les sujets que la Chambre d’agriculture 17 devra prendre à bras le corps durant ce nouveau mandat, la transmission et l’installation des exploitations seront évidemment au cœur des préoccupations. « Pour cela nous devons retourner au contact des jeunes pour leur parler de nos métiers, pas seulement dans les CFA, mais aussi dans les écoles », note le 3e vice-président Michel Amblard. Les membres du bureau constatent une difficulté des entreprises à embaucher des salariés, alors que le développement des circuits-courts et en bio créé un vrai besoin. « On retrouve cette même difficulté dans les métiers para-agricoles, qui sont mal connus », renchérit la 2e vice-président Aurélie Babin. Pour pallier autant au déficit d’image que de réputation de ces postes souvent salariés, ils seront mis à l’honneur lors du prochain salon Balade à la Ferme, qui se tiendra au Parc des expositions de La Rochelle du 26 au 28 avril.

Note / Rappel des résultats des élections : Participation : 32.14% Listes : FNSEA-JA (47.06%), Coordination Rurale (29.10%), Confédération Paysanne (15.93 %) et MODEF (7.91%).

 

Les membres du bureau de la Chambre d’agriculture de la Charente-Maritime :

Président : Luc SERVANT

1 er vice-président : Cédric TRANQUARD

2 e vice-présidente : Aurélie BABIN

3 e vice-président : Michel AMBLARD

4 e vice-président : Pierrick ROY

Secrétaire : Julien GEAY

Secrétaire adjoint : Alexandre AGAT

Secrétaire adjoint : Brice BESSON

Secrétaire adjoint : Philippe DEPLANNE

Secrétaire adjointe : Véronique LAPREE

Secrétaire adjointe : Muriel PENON

Secrétaire adjointe : Yvette THOMAS

Anne-Lise Durif
Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Chambre d'agriculture 17

Publié sur aqui.fr le 07/03/2019