Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Vivons l’intelligence collective !

TOPIC

Un Topic, c’est un anglicisme utilisé pour désigner un sujet lancé sur un forum en ligne. TOPIC Vivons l’intelligence collective ! C’est aussi le titre de la journée organisée jeudi 14 mars autour de l’intelligence collective à KEDGE Business School, l’école de management de Talence. TOPIC ¹ c’est un collectif créé à partir de la rencontre de personnes issues de mondes différents et connectées autour de valeurs communes. Un collectif qui accompagne des initiatives au service des grands enjeux organisationnels et sociétaux d’Aquitaine, que cela soit autour de la transformation des organisations, la dynamisation des territoires ou la transition écologique .

Comprendre et s’inspirer : à quoi sert et comment mobiliser l’intelligence collective grâce aux témoignages de pionniers dans ce domaine lors de la matinée. Expérimenter et se projeter : avec l’expérimentation l’après-midi grâce à des ateliers dédiés. La matinée a été articulée autour des conférenciers qui ont expliqué en quoi l’intelligence collective est un levier puissant pour relever les défis d’aujourd’hui et mettre en œuvre des pratiques innovantes dans l’administration ou l’entreprise.

Pour Jean-François Noubel, futurologue et expert en intelligence collective « On parle de l’intelligence collective comme s’il s’agissait d’une méthode or elle est présente partout. » On est passé de l’intelligence collective pyramidale à l’intelligence collective holomidale grâce notamment à l’optimisation de l’usage des flux (Open source, réseaux) et l’émergence d’une nouvelle forme d’intelligence virtuelle basée sur l’échange de données, capable de répondre aux enjeux de demain. Une intelligence augmentée avec des technologies qui pourraient permettre de s’organiser sans centraliser les données auprès d’un serveur central.  « On tatonne. Personne n’a la recette. Mais déjà il existe des organisations holomidales qui ne ressemblent pas aux entreprises classiques » explique Jean-François Noubel.

Offrir davantage d’autonomie et de bonheur au travail

Quentin Druart est membre du Comité de direction du Ministère des transports belges et impulseur de la dynamique de transformation au travers de programmes d’accompagnement et de formation. « C’est une autre façon de faire les choses qui a permis d’encourager les initiatives en initiant une importante et profonde dynamique de changement susceptible d’offrir davantage de responsabilisation, d’autonomie et de bonheur au travail.» C’est aussi pour Quentin Druart changer de perspective et de logique au travers de l’ouverture d’esprit et de nouvelles postures, autoriser l’erreur et prendre en compte l’ego des collaborateurs quand il menace l’équilibre du groupe afin de favoriser l’efficience et l’efficacité de la mission de service public. « On est dans un environnement complexe où l’on doit affronter une révolution » explique t-il en s’appuyant sur une des devises de 68 qui était  « Soyez réalistes, demandez l’impossible ! »

Comment la confiance et l’intelligence collective transforment une organisation et son leader ou l’histoire vécue par GT Location, cette entreprise bordelaise spécialisée dans le secteur des transports. Loin d’être une success story, la réalité mise en relief par le récit de Michel Sarrat, PDG de GT Location permet de comprendre comment l’intelligence collective peut permettre de surmonter des crises majeures à travers une approche basée sur la confiance et la responsabilisation des équipes en place.

Révéler les talents

Pour Stéphanie Nadaud, directrice des Ressources humaines du Crédit Mutuel du Sud-Ouest « l’intelligence collective permet de révéler tous les talents et d’en prendre conscience, de cultiver sa singularité au service de l’entreprise ». Elle a aussi expliqué l’importance du développement de nouvelles postures managériales basée sur la confiance et la responsabilité.

Une table ronde devait clôturer la matinée avec ces mêmes intervenants auxquels était venue se rajouter Anne-Laure Bedu. La conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine et déléguée Transfert, innovation, accélération évoqua surtout dans son intervention des questionnements. L’intelligence collective est-elle juste un concept ou est-ce quelque chose de plus profond susceptible de nous transformer ? Comment faire coopérer des systèmes d’intelligence collective avec les initiatives qui émergent ? Anne-Laure Ledu qui « aimerait que tout se passe beaucoup plus vite », notamment face à l’urgence climatique, a aussi évoqué la création de l’Agence de Développement et d’Innovation de la Nouvelle-Aquitaine ² dont la principale mission est l’accompagnement au changement des entreprises.

Avant l’intervention de la conseillère régionale à cette table ronde, Michel Sarrat, le PDG de GT Location avait rappelé la nécessité de préparer les personnes « à des évolutions sur lesquelles il n’existe pas de vérité établie » alors que Quentin Druart, membre du Comité de direction du Ministère des transports belges soulignait l’importance de s’émanciper de l’emprise des GAFA 3 qui s’approprient et compilent les données.

 

  1. TOPIC : Topic-na.fr et contact@topic-na.fr

  2. https://www.adi-na.fr/

  3. L'acronyme GAFA désigne quatre des entreprises les plus puissantes du monde de l'internet, à savoir: Google, Apple, Facebook et Amazon.

Elisabeth Guignaud-Le Berre
Elisabeth Guignaud-Le Berre

Crédit Photo : Elisabeth Guignaud Le Berre

Publié sur aqui.fr le 15/03/2019