Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | "Je suis vieux, et alors ?", tables rondes sur les seniors au Futuroscope

Des tables rondes autour des seniors seront organisées au Palais des congrès du Futuroscope ce mardi 26 mars

Plusieurs fois dans l’année, la fondation Korian pour le bien-vieillir se réunit lors de matinales. Des tables rondes autour de thématiques en lien avec les seniors. La fondation s’arrête au palais des congrès du Futuroscope ce 26 mars. Au programme, trois conférences sur l’utilité des seniors, la question d’infantilisation des personnes âgées et enfin le changement du corps avec l’âge. Cette matinée est ouverte à tous sur inscription. Les organisateurs, qui sont à la fois la fondation Korian et des équipes locales du groupe français qui gère des maisons de retraite, espèrent accueillir trois cents personnes. Rencontre avec Serge Guérin qui préside le conseil scientifique de la fondation. Ce sociologue spécialiste des seniors va résumer cette matinée ayant pour intitulé : « Je suis vieux, et alors ? »

Les matinales : c’est un rendez-vous régulier de la fondation Korian pour le bien-vieillir. « Chaque année, nous organisons jusqu’à six rendez-vous comme celui-ci », explique Serge Guérin, président du conseil scientifique de la fondation. Une fondation pour le bien-vieillir qui a pour but de partager une vision de la société plus inclusive pour les aînés,  en les intégrant dans le quotidien. Elle est formée par des acteurs universitaires, scientifiques et associatifs de l’économie sociale et solidaire. Parmi eux, le sociologue spécialiste des seniors, Serge Guérin. 

Ce mardi 26 mars, après un discours d’ouverture mené par Françoise Jeanson, la conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, déléguée à la santé et à la Silver économie, trois tables rondes vont être organisées entre 9 et 13 heures. Dix intervenants et trois modérateurs animeront les débats. Ils viennent d’horizons différents : responsables de collectifs ou d’associations, un ex directeur d’un groupe hospitalier associatif, une infirmière, un ergothérapeute, un sociologue, des résidents et leur famille. « Les profils des intervenants sont variés et enrichissants. Nous allons voir les questions que se posent tout le monde, les familles, les seniors eux-mêmes, les gens qui travaillent dans ce secteur. Leurs regards croisés permettront de mélanger les visions », confie Serge Guérin. 

Des thématiques variées

La première table ronde reviendra sur l’utilité des seniors. La deuxième évoquera la question de l’infantilisation des personnes âgées. « Elles doivent par certains côtés continuer à être actrices de leur vie et un peu moins  de la société », résume le sociologue. Enfin la dernière abordera la question de l’évolution du corps. « Le corps change, c’est inévitable. Comment je le ressens ? Comment arriver à désirer, à avoir des envies ».

Toutes ces questions et thématiques qui seront abordées parlent particulièrement à Serge Guérin. Ce sociologue spécialiste de la seniorisation de la société a débuté ses recherches sur les aînés au milieu des années 1990. Lui qui avait compris que l’allongement de la vie serait une question importante et qui avait remarqué, en étudiant la pyramide des âges, que le baby-boom aurait forcément un impact aussi. « Les questions sur le vieillissement sont plus présentes aujourd’hui. C’est un sujet majeur de la société française voire même européenne. » En France, selon la dernière étude publiée par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques), il y a, en 2018, 13,1 millions de personnes de 65 ans ou plus, soit un habitant sur cinq. « La croissance sera forte dans les années à venir », avertit le sociologue. D’autant plus que l’étude de l’institut a mis en avant qu’à 80 ans presque tous les seniors vivent à domicile. La vie en institution ne devient plus fréquente que la vie à domicile qu’à partir de 100 ans. « c’est pour cela que le vieillissement de la population concerne tout le monde, d’abord nos aînés, mais aussi leur famille. » 

Des questions qui seront abordées sans aucun doute lors des matinales de la fondation Korian pour le bien-vieillir. « Elles sont ouvertes à tous sur inscription : « Aux directeurs, aux directrices, aux concurrents du groupe Korian, aux maires, aux associations d’aides à domicile, aux services à la personnes, aux étudiants dans le secteur, aux bénévoles, aux familles », conclut Serge Guérin. L’objectif est d'accueillir 300 personnes. 

 

« Je suis vieux, et alors ? » organisé par la fondation Korian pour le bien-vieillir, au palais des congrès du Futuroscope, inscription sur le site : www.fondation-korian.com, accueil à 8h, tables fondes de 9h à 13h (suivies d’un cocktail déjeunatoire). 

Julien Privat
Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 21/03/2019