Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Culture | Coup d’envoi du Tour de France digital du CNC à Bordeaux

Formation au digital CNC

Les 28 et 29 mars, le CNC, le Centre national du cinéma et de l’image animée, en partenariat avec le SCARE, le Syndicat des cinémas d’art, de répertoire et d’essai, a lancé officiellement son Tour de France digital à Bordeaux. Par cet événement, le but est de former, aux quatre coins de l’hexagone, les exploitants de salle d’art et essai aux pratiques digitales afin de fidéliser leur clientèle. Réseaux sociaux et création de site web au programme donc de ces journées de formation gratuite …

Les chiffres sont édifiants. Aujourd’hui, plus de la moitié des spectateurs des salles obscures et près de 65 % des jeunes choisissent leurs séances de cinéma via Internet. Aussi, plus de 25 % des spectateurs utilisent déjà des services disponibles de billetterie en ligne, et près de 60 % souhaiteraient le faire dans leur salle si ce service était disponible. A partir de ces données, le CNC, le Centre national du cinéma et de l’image animée, a voulu en savoir plus sur les pratiques numériques des salles en menant une enquête auprès de 1 600 exploitants. Cette enquête révèle une fracture digitale entre les grosses locomotives comme les multiplexes et les plus petits exploitants tels que les cinémas art et essai ne possédant souvent qu’une seule salle de diffusion. Cette étude a également mis en évidence un écart certain entre les attentes des spectateurs et la présence des salles sur Internet et sur les réseaux sociaux. « En effet, le public d’aujourd’hui veut choisir ses films en ligne, découvrir des synopsis sur le web, prendre sa place sur Internet », souligne Frédérique Bredin, présidente du CNC.

Réseaux sociaux, site web
Pour pallier ce manque et répondre aux besoins des spectateurs, le CNC, en partenariat avec le Syndicat des cinémas d’art, de répertoire et d’essai (SCARE), a lancé les 28 et 29 mars à Bordeaux, son Tour de France digital. Un événement qui a pour ambition de former les petits exploitants, médiateurs, régisseurs, projectionnistes au digital en leur dispensant une journée gratuite de formation. « Notre mission est d’accompagner ces petits exploitants en leur donnant les clés pour réussir leur marketing digital et répondre, ainsi, aux nouvelles pratiques des spectateurs », ajoute la présidente du CNC. Ainsi, vendredi, une soixantaine de participants ont pu suivre un enseignement dispensé par trois agences spécialisées - Silenzio Interactive, Lucky Time, Business Unit - sur les réseaux sociaux et la création de sites web afin de fidéliser leur clientèle. Venus de toute la Nouvelle-Aquitaine, ces derniers souhaitaient repartir avec des outils à mettre en place pour dynamiser leur activité.
Mathias Fournier est projectionniste au cinéma Contis, situé à Contis dans les Landes. Possédant déjà un site web, une page Facebook ainsi qu’un compte Instagram, ce dernier est venu pour obtenir des solutions techniques pour créer une billetterie en ligne, fédérer une communauté autour de « notre petit cinéma » et alimenter tous ses réseaux. « Nous évoluons tous dans la même famille et ces rencontres sont aussi indispensables pour nous pour échanger sur nos pratiques et nos expériences ». Céleste Durante travaille pour l’agence Silenzio Interactive. Toute la journée, elle s’est attachée d’une manière ludique et concrète à former aux réseaux sociaux -Facebook, Instagram, Snapchat et Twitter- avec des ateliers pratiques d’écriture afin de savoir les utiliser une fois la formation terminée. Autre volet de ce Tour de France, inciter les startups à créer des applis pour ces cinéma art et essai. Cet appel à projets lancé vise à développer des outils de marketing digital spécialement destinés aux exploitants, dans le cadre du Réseau recherche et innovation en audiovisuel et multimédia (RIAM), cofinancé par le CNC et Bpifrance.

Nouvelle-Aquitaine, région « exemplaire »
Le CNC a choisi de faire débuter son Tour de France à Bordeaux, car « La Région Nouvelle-Aquitaine est une Région exemplaire dans le soutien au cinéma », insiste Xavier Lardoux, le directeur de la filière « Cinéma » au CNC. En effet, tous les deux ans, le CNC signe une convention de partenariat avec les treize régions de France et avec la Nouvelle-Aquitaine elle se monte à 9 M€. « La Région aide le cinéma en tout point, de l’écriture à la diffusion en passant par la réalisation. C’est un soutien déterminant. » Après Bordeaux, le CNC fera escale les 1er et 2 avril prochain à Lyon. Ce Tour de France s’achevera à la fin de l’année.

Sybille Rousseau
Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Publié sur aqui.fr le 30/03/2019