Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Edito | SOS ! Retour de la folle vitesse et explosion du nombre de morts

Les chiffres sont là implacables et terrifiants : + 17,1% de morts sur les routes en février, 253 victimes et +21,5% de blessés, soit 5201 personnes. La violence routière qui, déjà, était repartie à la hausse en janvier explose de nouveau. Et il ne faut pas faire des milliers de kilomètres pour se rendre compte que la vitesse folle est de retour. Nombre de garde-fous ont disparu, ces radars « ennemis du peuple » et « racketteurs » pour le compte d'un Etat impécunieux... Les slalomeurs et les fous furieux de la file de gauche et du dépassement frénétique, dans les 300 mètres qui séparent deux ralentisseurs à la sortie du village, s'en donnent à cœur joie avec ce sentiment exaltant de faire un bras d'honneur à ce monde politique qui les "emmerde". D'ailleurs, observons le Sénat qui consent à vider le 80km/heure de son sens sur une bonne partie du réseau secondaire très accidentogène...Certes ce n'est pas fait mais le débat qui va resurgir, sur fond jaune, vaudra son pesant d'hypocrisie.

 

L'auteur des ces lignes qui, dans une vie antérieure de journaliste et d'éditeur, avait, avec le soutien d'un éminent patron de presse, lancé une campagne, « Kaspa ta vie », très tournée vers la pédagogie et la prise en charge par la société, les jeunes eux-mêmes, de leur propre sécurité, n'oubliera jamais les témoignages bouleversants de ces mères de famille qui avaient perdu leur enfant et s'en voudraient à jamais de continuer, elles, de vivre... Et de saluer ces mêmes femmes à l'origine de la création de la Ligue contre la violence routière. Oui, le mot qui avait paru si fort dans les années 80, faisait justement écho à une nouvelle forme de criminalité qu'il aurait fallu excuser au nom de la liberté individuelle et de l'impérium de la déesse bagnole. Les temps ont changé et si la bagnole reste, pour beaucoup encore, un outil de déplacement vers le travail cela ne justifiait pas que l'on détruise ces radars lanceurs d'alerte...

A ceux qui chercheraient à discerner, en ces temps de violence consentie, à moins qu'elle ne soit recherchée, la solution aux vraies inégalités et injustices de la société française, je recommande la lecture de la formidable interview de Mona Ozouf, la grande historienne de la Révolution française, que l'ami Eric Fottorino a recueillie dans le premier numéro de Zadig: « Réparer la France » . Utile esquisse de comparaison entre les « Sans Culotte » et les « Gilets jaunes » avec, au détour d'une longue réflexion, l'expression d'un vrai doute : « il n'y a pas de révolution sans espérance ni représentation de l'avenir...Le retour aux 90 kilomètres/heure ne peut passer pour un avenir. »

Joël Aubert
Joël Aubert

Crédit Photo :

Publié sur aqui.fr le 31/03/2019