Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Société | Pau: La Cravate Solidaire, un exemple pour la réinsertion professionnelle et sociale

Moussa, Karine et Mélanie, au centre de la photo ont pu bénéficier des conseils et de l'aide de l'association La Cravate Solidaire à Pau

« L'habit ne fait pas le moine », mais il y contribue... C'est en tout cas ce que défendent volontiers la coordinatrice et les bénévoles de l'association la « Cravate solidaire » à Pau. Et pour cause, « le look », c'est la première chose qu'un recruteur verra chez un candidat à l'embauche. Mais, au-delà d'une séance de relooking, l'association propose bien plus qu'une armoire XXL pour demandeurs d'emploi. Elle apporte d'abord « sourire et estime de soi », avec un succès certain. Sur les quelque 240 bénéficiaires des bons soins de l'association depuis sa création en juillet 2016, 70% d'entre eux enregistrent un retour à l'activité, que ce soit un emploi ou une formation.

Mélanie, Karine et Moussa sont trois des bénéficiaires de la Cravate Solidaire à Pau. « Mon passage à l'association m'a permis d'améliorer mon image, mais aussi d'avoir un regard neuf et valorisant sur mon parcours et mes compétences, y compris mes compétences personnelles », explique Karine, enthousiaste. Au delà de l'aspect professionnel, c'est une estime de soi retrouvée pour elle comme pour la plupart des bénéficiaires de l'association. Des bénéficiaires généralement éloignés de l'emploi, entrés dans des parcours d'accompagnement à l'insertion auprès des services du Département, du PLIE (Plan local pour l'Insertion et l'Emploi) ou encore en formation à l'AFPA. Pour Brigitte Loriette, la Présidente de l'association, « la Cravate Solidaire est le point final du parcours d'accompagnement d'un public en insertion ou réinsertion. A travers nos ateliers individuels « Coup de pouce à l'emploi», les personnes trouvent ici d'abord de la bienveillance et de la bonne humeur, mais aussi une préparation à un entretien d'embauche qui cherche à optimiser leurs chances de succès ».

"L'association m'a redonné confiance en moi"
A la Cravate Solidaire, tout commence en effet, par une rencontre avec un conseiller en image qui aidera le demandeur d'emploi à trouver la tenue idéale pour un entretien d'embauche parmi les penderies (bien fournies!) de l'association. « L'idée n'est pas de déguiser le demandeur d'emploi, mais bien d'abord qu'il se sente à l'aise !», précise la présidente. Une première étape « relooking » et cabine d'essayage, qui peut être complétée par un atelier maquillage ou un passage chez le coiffeur grâce à la distribution de bons de coiffure par la structure. Vient ensuite pour le bénéficiaire, la rencontre avec un professionnel du recrutement. « C'est l'occasion pour le demandeur d'emploi de se tester en situation réelle d'embauche, grâce à une simulation d'entretien menée par un professionnel qui intervient bénévolement », explique la coordinatrice et co-fondatrice de l'association paloise, Laurence Laplace.
Suite à l'entretien, un échange permet au futur candidat à l'embauche de s'améliorer, d'éviter certains faux-pas, de connaître quelques codes et mots clefs, mais aussi de valoriser au mieux ses compétences. « J'ai un parcours atypique et un peu dispersé. Grâce à l'association, et à ce regard extérieur apporté lors de l'entretien, j'ai pu remettre de l'ordre dans mon CV, et mettre en avant des compétences que je n'aurais pas pensé à valoriser... Globalement cet atelier m'a redonné confiance en moi », sourit Mélanie, aujourd'hui en formation Management à l'AFPA.

Une convention en juin 2019
Une présentation et des témoignages enthousiastes qui, ce lundi 29 avril, ont ravis les représentants de l'Etat et du Département en visite dans les locaux de l'association sur le site de l'AFPA de Pau. Et pour cause, si la Cravate Solidaire cherche à multiplier les partenariats avec les entreprises sur le plan financier mais aussi en termes de collectes de vêtement, de recrutement de bénévoles ou d'initiatives diverses, elle entre aussi dans les clous du Programme Départemental d'Insertion (PDI), porté par le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Un PDI qui lui-même répond par avance aux objectifs portés par la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, et pourra à ce titre bénéficier d'un peu plus de 500 000 € d'apport de l'Etat. Autant de subventions, qui devront notamment être fléchées sur des actions relatives à l'insertion des bénéficiaires du RSA, à l'accompagnement des jeunes sortant de l'Aide Sociale à l'Enfance ou encore à l'accueil social de proximité.
Pour concrétiser les choses, une "convention d'appui à la lutte contre la pauvreté" sera signée en juin 2019 entre l'Etat et la collectivité départementale, ont ainsi rappelé Jean-Jacques Lasserre, Président du Département, et le Préfet Eric Spitz. Cette convention, à l'image de la Cravate Solidaire, viendra réaffirmer l'indispensable insertion sociale à toute démarche d'insertion professionnelle. En attendant donc peut-être de nouvelles subventions pour l'Association, ce sont leurs cravates que le président du Département et le préfet ont bien voulu laisser dans les réserves vestimentaires de la structure.

Jean-Jacques Lasserre et le préfet des P-A, Eric Spitz, en visite dans les locaux de l'association La Cravate Solidaire à Pau

L'info en plus : Si pour l'heure l'association La Cravate Solidaire paloise est la seule du genre en Nouvelle-Aquitaine (il en existe ailleurs en France, toutes indépendantes les unes des autres), elle sera bientôt rejointe par une Cravate bordelaise actuellement en cours de création.

Solène Méric
Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 29/04/2019