Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Benoit Hamon : "les Européennes pas prises au sérieux"

Benoît Hamon aux côtés de Guillaume Blas et Naïma Charai

A cinq jours des élections européennes, Benoît Hamon s'est rendu à Bordeaux ce mardi 21 mai. Au sortir de son train, il s'est adressé à la presse avant de se rendre à Quinsac, auprès d'un vigneron bio. La tête de liste de Génération.s a évoqué la campagne européennes, selon lui "pas prise au sérieux" par tous les candidats, avant d'aborder l'après-européennes, à commencer par le chantier de rassemblement de la gauche et les municipales.

« Il n’est pas sérieux de réduire le scrutin européen à une simple opposition entre la République en Marche et le Rassemblement National ». Benoît Hamon, tête de liste du mouvement Génération.s aux élections européennes du 26 mai, évoque l’entretien accordé par Emmanuel Macron aux titres de presse régionale. Selon l’ancien ministre de l’Éducation Nationale, les politiques menées par les différents gouvernements européens, libéraux ou socialistes, depuis une vingtaine d’années favorisent la montée des nationalismes sur le Vieux Continent.

La tête de liste de Génération.s critique également la désinvolture avec laquelle les candidats abordent les européennes. « Cette campagne 2019 n’est pas prise au sérieux, précise Benoît Hamon, les débats ne sont pas au bon niveau. Ils restent sur une politique franco-française, alors que l’enjeu est bien plus grand ». La liste Génération.s ambitionne « au moins les 5% », au vu de la division de la gauche, représentée par 8 des 34 listes validées.

L’après-européennes : réunification de la gauche et municipales

La division de la gauche, l’ancien élu PS aimerait justement y remédier. En effet, Benoît Hamon entend s’attaquer au chantier du rassemblement de la gauche, notamment à l’approche du prochain scrutin national : les municipales de 2020. « Il faudrait retrouver l’homogénéité de la gauche d’ici les municipales ». La tête de liste de son propre mouvement aux européennes assure d’ailleurs que le mouvement Génération.s « sera très impliqué partout en France à l’occasion des municipales, y compris à Bordeaux ».

Yoan Denéchau
Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Publié sur aqui.fr le 21/05/2019