Aqui.fr - Une publication d'Aqui!Presse Aqui.fr - Partageons l'information en Nouvelle-Aquitaine et bien au delà

Politique | Européennes dans la Vienne : le RN en tête sauf à Poitiers

La préfecture de la Vienne

Les résultats des élections européennes de 2019 sont semblables à ceux de l’hexagone. Comme au niveau national, le RN est arrivé en tête avec 1 201 voix de plus que LREM (22,58% des suffrages exprimés contre 21,78%). Le vote écologiste a eu beaucoup d’écho (14,24%). Les Républicains (7,35%) et le PS-PP (7,30%) sont au coude à coude (seulement 68 voix les séparent). La France Insoumise arrive à 6,58% dans la département, une déconvenue pour Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon.

Dans la Vienne, Le RN arrive donc en tête mais à Poitiers, ville préfecture, c'est LREM qui a le plus été plébiscité par les électeurs. Ces résultats mettent en avant un département coupé en deux. Les villes de Châtellerault, Chauvigny, Montmorillon (seulement 5 voix d’écart entre RN et LREM), Civray, Loudun ont voté d’abord pour le Rassemblement National, alors que Poitiers et certaines communes de la petite couronne ont placé La République En Marche en tête. Poitiers fait d’ailleurs office d’exception, puisque le RN arrive en troisième position avec 12,91% contre 23,25% LREM et 19,97% pour Europe Ecologie de Yannick Jadot. « Les citoyens ont reconnu l'urgence écologique, à nous de nous battre pour mettre l'urgence démocratique également au centre de nos politiques : le score du RN nous y oblige ! » commentait sur twitter la conseillère régionale EELV de Nouvelle-Aquitaine, Léonore Moncond’huy. Le climat serait donc devenu un argument de vote… 

« Une défaite honorable »

Pour le député de LREM, Sacha Houlié, cette défaite de son parti est « honorable. On a fait campagne sur deux thèmes, dès la présidentielle, et on continue : l’Europe et la transition écologique et solidaire. Je pense que les électeurs nous font passer un message, tout ce qu’on a fait a été insuffisant sur le phytosanitaire, sur l’isolation des bâtiments, sur la transition du modèle. Ils ne nous ont pas dit que c’était mal, ils nous ont dit que c’était insuffisant. En tout cas c’est comme ça que je le reçois. On a certainement beaucoup de chose à faire pour amplifier le message et pour que les politiques publiques soient autrement plus efficaces, on va s’y attacher dans les prochains mois. »

« L’effondrement des partis traditionnels »

« C’est l’effondrement des partis politiques traditionnels, commente Elisabeth Morin-Chartier. Que ce soient Les Républicains, avec l’invalidation totale de la ligne choisie par Laurent Wauquiez, ou le PS qui n’a pas su se renouveler, redonner un projet qui soit innovant ». Ce scrutin est une désillusion pour la gauche, aussi bien à l’échelle nationale que départementale, La France Insoumise arrive même derrière le PS-PP de Raphaël Glucksmann dans la Vienne. Mais lorsqu’on se permet d’additionner les voix des différents partis, cela représente beaucoup d’électeurs. Ce qui permet à Benoit Tirant d’analyser sur twitter : « La gauche serait arrivée en tête en France, si elle n’était pas partie éclatée comme elle l’a fait. Gageons que les responsables politiques y réfléchissent pour les prochaines échéances électorales ». 

Une participation à la hausse

S’il y a une progression à noter, quasiment de dix points de pourcentage dans la Vienne, c’est celle de la participation. 53,48% de votants contre 44,50% lors des dernières élections européennes de 2014. Pour Elisabeth Morin-Chartier, députée européenne PPE, « L’Europe mobilise. Il y a une vraie prise de conscience de ce que l’Europe peut apporter à chacun de nous. » Sacha Houlié (député LREM de la Vienne) partage sa vision. « Ce taux de participation veut dire que tout le monde a compris l’enjeu européen et que tout le monde a choisi de participer ». 

L’ensemble des résultats de la Vienne sont à consulter ici

Julien Privat
Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Publié sur aqui.fr le 27/05/2019